Perte de mémoire... [P.V Ninjas de Kumo]

 :: Paperasses :: Les rp et missions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1354
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Ven 19 Juin 2015 - 2:51
Il faisait sombre, mais la lune était haute dans le ciel... Le vent calme passait dans les cheveux d'une jeune homme blond, cet individu peinait à respirer. Il marchait en boitant, ces vêtements étaient dans un état déplorable... Il laissait derrière lui une traîner de quelques gouttes de sang, le sien... En effet, cet homme avait un sabre spécial en plein milieu du ventre, l'expression de ces yeux était vide, cet inconnu se trouvait là en plein milieu des montagnes... On pouvait lire le désespoir sur son visage, et alors que tout semblait perdu pour lui, l'espoir apparu de nouveau... Il était devant les portes d'un village, lequel ? Il ne le savait pas...

-A... Aidez... Moi...

Il n'eut pas le temps d'entrer dans le village que déjà, trois ninjas se trouvèrent devant lui, ils avaient tous katana, kunai et shuriken. Ils n'étaient pas décidés à venir en aide à l'homme qui lui était blessé, ce dernier cracha du sang.

-S.. Aid... Aidez... Moi..

-Stop, décrit ton identité inconnu ! Ou sinon, nous serons obligés de t'éliminer sur-le-champ !

-No... Pi...

Il n'avait même plus la force de parler, l'un des trois ninjas s'approcha de lui avant de l'attraper par les cheveux. Puis il lui donna un coup dans les côtes, l'inconnu tomba net. Les trois autres avaient l'air de bien rire, ils relevèrent l'homme blessé avant de le ruer de coups... Cela dura pendant plusieurs minutes, jusqu'à ce que l'un des ninjas prit la parole.

-Bon, on a assez rigolé, maintenant, je vais t'achever...

-...

Le ninja leva alors son katana en l'air, l'inconnu quant à lui était à genoux... C'était donc comme ça qu'il allait finir ? Au moment ou la lame aller atteindre son cou, il se servit d'un kunaï pour la faire dévier... Il était faible, mais une chose était certaine. Il n'allait pas se laisser tuer aussi facilement, un autre des ninjas lui fonça dessus. Il était en train d'effectuer des mudras, l'inconnu saisis-sa le sabre qui était logé dans son ventre. La lame n'était pas celle d'un sabre normal, non, elle était bien plus grande. Un peu comme un cimeterre, mais en un peu plus fin. Lorsque le ninja de Kumo était à porté, il retira la lame d'un coup avant de donner un coup dans la jambe de l'assaillant. L'inconnu était en train de faire une hémorragie, il perdait beaucoup trop de sang, et sa vue commençait à se troubler.

-Ordure, on va te crever !!

L'un des deux ninjas encore debout le chargea, c'était celui qui avait le katana. L'homme blessait attrapa la lame à main nue, avant de la cristalliser pour finir par la briser. Puis rapidement, il donna un coup de tête au deuxième ninja, mais il en restait un... Il l'attaqua par-derrière, lui planta un kunaï dans le dos, l'inconnu fit quelques pas en avant... Puis il se retourna, du cristal commençait à recouvrir ces poings. Il s'approcha lentement du dernier, mais au moment de lui infligeait un coup, il perdit connaissance...



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 169
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Ven 19 Juin 2015 - 12:16



Fierté mal placée




Quoi ?  Que venais-je d'entendre ? Non mais sérieusement... Je donne des ordres et ils font n'importe quoi... Autant dire que je n'apprécie déjà pas qu'on me réveille en pleine nuit mais en plus pour m'annoncer que les ninjas de mon propre village foutent une merde pas possible au sein du village. Autant dire que cela ne me met absolument pas de bonne humeur. Portant une tenue de nuit, je suis encore sous mes draps avec une bougie allumée tandis que j'observe Kenji, mon ombre. Si je savais tout ça, c'est grâce à lui. Il était mes yeux et mes oreilles quand je n'étais pas là. Il est vrai qu'il doit veiller sur mes arrières mais je ne lui en demande pas tant et je ne me sens pas encore en danger. Cheveux en bataille, je pouvais dire que la nuit avait été relativement courte. Levant les mains, je viens les poser sur mon visage afin de me frotter les yeux juste avant de m'étirer. Et dire que j'avais passé les deux dernières nuits à m'entraîner alors là, je commence vraiment à être réellement fatiguée. Mais c'est aussi mon rôle de tout savoir au sein du village. Mais j'avoue que je ne m'attendais pas à ça... Pourtant, je dois me lever. Remerciant Keiji, je lui demande d'aller chercher deux ANBU... Il est grand temps que je me déplace avant que cela n'aille trop loin. Me retrouvant désormais seule dans ce qui me sert de demeure, je me mets à bailler avant de me secouer la tête. Me levant de mon lit, je prends les premiers trucs dans mon armoire avant de quitter ma petite chambre de Gennin. Oui, je n'étais rien de plus qu'un Gennin malgré le fait que j'ai rapidement pris le pouvoir sur ce village. Secouant ma tête une dernière, je me rends immédiatement aux portes du village. Je ne savais pas vraiment à quoi m'en tenir une fois sur place mais la sensation que j'en avais ne me laisse pas de marbre et je pense qu'il est temps que je réagisse et que j'arrête la folie maladive des ninjas survivants de la dernière attaque... Je crains même peut-être le pire.

Arrivant sur place, ce que je vis était loin de ce que je n'étais imaginé. Je suis peut-être une jeune Kage mais je ne pouvais pas laisser les ninjas de ma propre nation faire preuve d'autant de massacre. Il est vrai que je suis affiliée aux assassins mais contrairement aux ninjas qui battait l'homme blessé et désarmé, je ne suis pas du tout à faire souffrir. Lorsque je dois tuer et assassiner, je le fais sans souffrance et j'accorde à mes cibles une mort rapide et expéditive. Or, ce que je vois sous mes yeux n'a rien à voir avec mes méthodes et autant dire que cela passe moyen. La fierté des shinobi de Kumo serait-il tombé si bas ? J'en aurais presque honte. Attendant trois ninjas depuis les hauteurs, j'observe en silence et je ne me manifeste pas. Pourquoi ? Je veux voir jusqu'où ils vont et plus ils en feront plus, plus la sanction leur sera dramatique. Il semblaient que ces joyeux lurons aient oublié qui commande... Je vais leur rappeler moi et ils ne vont pas être déçu du voyage. Je vous le garantis. C'est alors que Keiji et deux autres ninjas me rejoignent et j'en envoie un aller chercher un Ein-senin en urgence. Quoiqu'on en dise, je ne pouvais pas laisser cet homme blessé même si je reconnais qu'il a de la combativité pour quelqu'un aux portes de la mort. Je montre un sourire en coin lorsque je vis la cristallisation... Regardant mes accompagnateurs, je finis par hocher la tête et je saute de mon perchoir pour venir poser mes pieds sur le sol. Les ninjas s'étant attaqués au blessé virent une silhouette et ils mirent quelques secondes avant de réaliser qui j'étais. Ils se mirent alors à genoux devant moi et je reste inflexible. « C'est comme ça que Kumo accueille les blessés, messieurs ? ».

Mon ton était froid et manifestait mon mécontentement. L'un d'entre eux allait répondre lorsque je lève la main pour l'inciter à se taire. Je ne voulais pas savoir, j'avais quasiment tout vu et j'avais l'habitude de faire des traques et par conséquent, je pouvais aisément savoir qui me mentais rien qu'en inspectant les blessures de celui qui est gérer par mes deux accompagnateurs. Croisant ensuite les bras, mes brassards étaient bels et bien là. Pour être honnête, je ne les enlève que pour dormir sinon je les ai en permanence sur moi. « Est-ce les ordres que j'ai donné, Kumo no Shinobi ? ». Les deux ninjas restent à genoux alors que je suis entre les deux. Je les regarde de manière alternative pour bien les surveiller. Je reste les bras croisés attendant quelques secondes avant que l'un d'entre eux ouvre la bouche. Il commence à s'expliquer avant que je lui colle une de ces droites avec mon avant-bras droit. Autant dire que le métal sur le visage, cela fait mal. Je n'aime pas agir de la sorte mais ce n'est pas première fois qu'ils abusent de ma patience et de ma clémence. « Oui ou non ? Le reste n'est pas mon affaire ». J'avais un ton dur, méprisant et froid. Et autant dire que ma mère m'a appris à me servir des mots et des tons pour me faire entendre et comprendre. Je reste debout à les observer... Ils étaient comme hésitant et ils voulaient probablement tenter quelque chose. Qu'il essaye pour voir... Je suis peut-être que de puissance Gennin mais j'ai bien plus de tour dans mon sac. Et je savais m'en servir. C'est alors que je me mets à tourner autour d'un des deux et sans crier gare, une de mes lames vient se planter dans son dos mais à un endroit qui fera qu'il ne sera plus qu'un légume et il tombe lourdement sur le sol. « Vous connaissiez le prix de votre débordement … Dans moins de deux minutes, vous rejoindrez vos anciens frères d'armes dans l’au-delà. ».

C'est alors que le second essaye de s'échapper. Il est vrai que je ne suis pas extrêmement puissante comme ninja mais je sais frapper où cela fait mal. J'entendais à côté de moi les gémissements du premier ninja que j'avais planté et ma lame avait regagné sa planque dès que je l'ai ôter de son corps. Comme tous assassins, elle a toujours des bottes secrètes qu'elle ne tient pas à révéler. Lâchant un soupire, je claque les doigts et Keiji s'en débarrasse. Ce qui est bien lorsqu'on dirige un village et une nation, on fait ce qu'on veut. Mais je dois admettre que c'est la première fois que je dois agir de la sorte avec mes propres ninjas. Mais je suis quelqu'un de très stricte et je ne pardonne pas les égards de conduite comme celle qui a eu lieu sous mes yeux. Voyant le corps du fuyard tomber, je lui fais un signe de la tête avant de m'approcher du corps étendue sur le sol baignant dans un peu de son sang. Observant ses blessures, je lâche un soupir en espérant que le médecin arrive vite. « Plusieurs traces d'hémorragies mais la principale se trouve au niveau de son abdomen...   ». Arrachant une partie de sa jupe longue, la rendant ainsi très courte, je demande de l'aide pour faire passer le tissu sous le blessé puis de lui faire une compression. On savait faire ça chez nous mais fait pas m'en demander plus que ça. On me parle de foie, estomac ou vésicule, je ne suis pas capable de savoir ce que c'est. Serrant un maximum sans étouffer, j'attendais l'ein-senin qui finit par arriver. J'avais apparemment bien fait d'en faire appeler un. Deux morts et un blessé... Les morts, c'était mon œuvre mais pas le blessé et c'est sur lui que je lui fais signe de s'approcher. Bien entendu, je lui dis tout ce que j'ai pu voir et faire. C'est à dire pas grand chose sauf un point de compression. Mains pleine de sang, je me relève pour faire place au médecin qui s'occupe de lui tandis que je parle à voix basse avec mes accompagnateurs.


code (c) crackle bones / texte (c) Kazehana Hime



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1354
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Sam 20 Juin 2015 - 15:24
Il y avait beaucoup de mouvement, l'homme au sol n'avait plus la force d'ouvrir les yeux... Cependant, il pouvait sentir la pression qui se faisait sur son ventre. Quelqu'un était en train de l'aider ? Après tout ce bordel ? Enfin... L'inconnu avait le sourire aux lèvres, il y avait donc encore des bonnes personnes dans ce monde fait de colère et de tristesse... Les pensés du blessé lui firent revenir un prénom, Eikichi... Était-ce le sien ? Bonne question... Le jeune homme pouvait sentir le chakra médical qui commençait à se répandre dans son corps, la douleur était toujours bien présente, mais s’affaiblissait petit à petit. Un seul sentiment parcourait l'esprit d'Eikichi en cet instant, de la gratitude... Avec beaucoup de difficulté, il ouvrit les yeux, sa vision était troublée, mais il pouvait apercevoir plusieurs silhouettes...

-Mer... Merci...

Ce n'était pas très glorieux comme remerciement, mais pour le moment, c'était la seule chose qu'il pouvait faire... Crachant un peu de sang à la fin de sa phrase, il ne tarda pas à perdre de nouvelle connaissance. Les ninjas spécialistes en médecine indiquèrent à leurs Kage qu'il fallait l’emmener en soin intensif d'urgence, son état était bien trop critique. Eikichi quant à lui était plongé dans un rêve, il était dans une grande pièce, les murs de cette dernière étaient tout couverts de portes... Elles étaient toutes fermées, sauf une... Le jeune homme décida de s'en approcher, une fois la porte passer, tout était devenu sombre est obscure... Eikichi continua d'évoluer dans ce milieu étrange, et après quelques minutes à marcher dans l'ombre, il entendit comme des pleurs. Des pleurs d'enfant... Cherchant d'où venaient les pleurs, le jeune homme continua à avancer. Il arriva au niveau d'une petite salle, obscure elle aussi. Mais cependant, il y avait un rayon de lumière... Ce rayon éclairait un petit garçon en train de pleurer, Eikichi s'approcha pour voir si tout aller bien... Mais une fois arrivé devant ce garçon, le jeune homme ne savait plus quoi pensé. Ce petit garçon, c'était lui, c'était Eikichi...

-Tu provoqueras ta propre perte, faiblard !

Le petit garçon venait d'enfoncer un couteau dans le cœur d'Eikichi, ce dernier resta sur place sans bouger. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Le jeune homme regarda la lame plantée dans sa poitrine, ce n'était pas du sang qui coulait, mais un liquide noir comme la nuit... Le jeune homme eu, un flash, son dojutsu, le Byakugan... Un Hyuuga, mais pourquoi ? Il tomba au sol, tendit que le petit garçon riait d'un rire sadique et démoniaque... Le corps d'Eikichi fut projeté dans cette première pièce, sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit... Tout devenait de nouveau plus sombre, sa vue se troubla...

-Non, pas maintenant !

Il se réveilla dans un lit d'hôpital, il faisait jour... Il s'empressa de regarder sa poitrine, il n'y avait rien... Mais pourtant tout semblait si réel, il posa une main sur son visage... Au moment où il voulut se lever, il se rendit compte qu'il était attaché... Depuis combien de temps était-il ici ? Et surtout que c'était-il passé ? Trop de questions lui parcouraient l'esprit... Des questions dont il avait besoin des réponses...



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 169
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Sam 20 Juin 2015 - 21:52



Inconnu au flan




Inconnu...  On pouvait le dire... La personne qui était allongée ne me disait absolument rien mais je ne suis pas du genre à laisser un blessé crever. Mais ce qui me surprend, ce sont ses blessures et je suis même étonnée qu'il sois encore en vie avec tout ça. Je discutais avec ce qui m'avait accompagné et je distribue les ordres. Après tout, j'avais tué deux ninjas du village et leur corps devaient disparaître. Pour l'excuse, je peux soit être honnête soit dire qu'ils ont été envoyés en mission à l'étranger et annoncer leur décès dans quelques mois... Non, mentir n'est pas mon truc... Et puis, c'est aussi une façon d’asseoir mon autorité... Ces deux hommes avaient abusés à plusieurs reprises de ma patience... Je les avais prévenu... Ils ont joué avec le feu et ils ont perdu. Par conséquent, leur corps seront brûlés... Je regardais Keiji lorsque j'entends une voix. Je ne connais pas cette voix... Pourtant, je connais tout le monde ici sauf... le blessé. C'était peut-être lui. Mais je n'ai pas eu le temps de vérifier car le médecin s'occupait de lui. Mais bien que j'ignore son identité, sa présence ici me laisse perplexe. Pourquoi être venu ici ? Qui est-il ? Des tas de questions défilaient dans ma petite tête de fleur de cerisier mais je me rendais bien compte qu'il ne pourrait pas répondre de suite à mes questions. Et le médecin risque de me taper sur les doigts. En parlant du loup, on en voit la queue. Le médecin s'approche de moi et je le rejoins après m'être excusé auprès de mon ombre. Posant mes yeux sur lui, il me dit qu'il va devoir être placé en unité de surveillance continue. Hochant la tête, j'avais tout de même des instructions à lui donner. « très bien. Il sera placé là-bas mais hors de question de le laisser se balader librement dans le village. Attachez-le et placez des gardes devant sa porte. Pour nous, c'est encore un inconnu et sa présence mérite notre attention. Faites-moi prévenir dès qu'il se réveille... ». Le médecin incline la tête avant qu'il ne retourne auprès de son patient. Rapidement, les lieux se vident et je peux retourner à ma nuit. Je déteste être réveillée de la sorte, c'est loin d'être agréable. Maintenant, je savais que la nuit serait très courte mais je devais aussi me reposer car comme tous les jours, demain se montre relativement dure et longue niveau travail de reconstruction et de gestion villégiale. Me séparant ainsi du petit groupe, je retourne simplement dans mes modestes quartiers pour laisser Amateratsu m'emporter loin de tout ça...

Quelques jours s'étaient écoulés depuis que le parfait inconnu était arrivé et je n'avais pas encore eu de nouvelles. Mais je ne m'inquiète pas plus que ça. J'ai vu ces blessures et il est plus que certain qu'il a besoin de repos. Je me suis donc occupée de mes activités plus classiques le temps qu'il se repose. Je sais que je serais prévenu dès qu'il ouvrira les yeux. Des tas de questions subsiste dans ma tête malgré tout et je devais en savoir plus. Mais de toute façon, tant qu'il n'est pas réveillé, je ne peux rien faire. Je devais attendre. Rapidement, on vient me prévenir le réveil de notre inconnu. Parfait, parfait tout ça. Je n'avais plus qu'à aller discuter avec lui. Quittant mon activité du moment, je  prends route vers l’hôpital nouvellement reconstruit. C'était pour moi, un lieu important qui devait être l'une des priorités du village. Chose faite... Je n'étais pas loin donc je pouvais marcher tranquille. Je ne mis qu'une dizaine de minutes pour arriver sur place. De là, je n'avais plus qu'à prendre des nouvelles avant de rendre visite à notre invité. Cinq minutes avec le médecin et le tour était joué. Maintenant que j'ai toutes les informations à ma disposition, je pouvais y aller l'air sereine. Je ne portais aucun signe distinctif sur mon statut au sein du village et on pouvait le savoir grâce au personnel et civils qui me saluent sur mon passage. Souriante, je les gratifie d'une poignée de main vu qu'ils n'étaient pas très nombreux. En dehors de ça, je ressemblais à n'importe quelle kunoichi du village et je portais mon bandeau à la taille. Un nuage symétrique de couleur jaune pâle pour bien insister sur le village. Arrivant devant la porte, je prends une grande inspiration avant de frapper à la porte. Cela allait être le moment de vérité. Saluant les gardes d'un signe de tête, je n'avais plus qu'à passer.

Après accord, je passe la porte et je la referme derrière moi. Je suis malgré tout souriante et accueillante. Mettant les mains dans le dos, je regarde l'invité tout en le saluant d'un signe de la tête. « Bonjour. Comment vous vous sentez ? ». J'avais un ton plutôt accueillant mais je ne portais pas de blouse. Néanmoins, je me devais de prendre des nouvelles du patient. Après tout, il est dans mon village et je devais savoir pourquoi il est ici... Pas seulement. Depuis la dernière attaque de l'Akatsuki, je me méfiais de tout car je sais qu'ils peuvent revenir n'importe quand. Par ailleurs, il y avait même un garde à la fenêtre pour être sûr qu'il ne file pas en douce par la fenêtre. Protocole standard et obligatoire. Après, c'est de ma faute si les murs sont aussi bien surveillés. Je ne voulais plus de mauvaises surprises. M'approchant du lit, je viens me mettre en face de lui mais avec les mains posés sur le pied de lit où on peut apercevoir un carnet avec toutes les annotations des médecins et infirmiers. Car oui, nous n'avons pas que des infirmières ici... Quelques rares hommes le sont devenus et ils aiment apparemment leur métier. Restant là, je le regarde simplement avec mes yeux vairons. Posant les mains fermement sur le pied de lit, je ne vais pas m'étendre. Ce n'est pas mon genre de tourner autour du pot. « Je suis Kazehana Hime et vous vous trouvez sur le territoire du pays de la foudre. ». Comme ça, il savait où il était … A moins qu'il le saches déjà ? C'est à voir... Mais elle avait autant de questions que lui. Elle reste silencieuse avant de voir les liens qui gênent le patient. Le médecin avait donc bien suivi la procédure et les armes ne sont pas ici. Logique, c'est un lieu de calme et de soins et les armes ne sont pas autorisés sauf celle des médecins et infirmiers bien entendu. Mon regard vairon était neutre parce que je devais encore réfléchir mais j'allais analyser ce qu'il allait dire. Tout dépend de lui maintenant.  


code (c) crackle bones / texte (c) Kazehana Hime



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1354
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Dim 21 Juin 2015 - 2:13
Alors qu'il venait tous juste de se réveiller, le jeune homme regarda un peu l’environnement dans lequel il se trouvait... De toute évidence, une chambre d'hôpital normale, à la différence qu'il y avait trois gardes, voir même peu être plus. Eikichi les remarqua grâce à son dojutsu, mais le problème actuel était ces liens... Il devait trouver un moyen de se détacher, enfin surtout pour comprendre pourquoi était-il ici... Il regarda la sangle qui était au niveau de son bras droit, les tenketsu de son corps lui faisait encore mal, mais il pouvait tout de même utiliser une technique de base. Il commença à cristalliser la sangle, enfin cela lui prenait beaucoup plus de temps... La fatigue joue beaucoup sur le chakra d'un individu à l'autre, mais alors qu'il était en train d'entamer le premier lien, une jeune femme entra dans la chambre... Elle avait une chevelure rose digne des plus beaux cerisiers du monde, elle n'avait pas la tenue d'une infirmière. Ce qui était bien dommage d'ailler, elle était plutôt sympathique dans sa façon de parler.

-Je vais bien, merci...

Eikichi la regarda se déplacer, elle avait l'air d'une meneuse... Il ne la lâcha pas du regard, jusqu'à ce qu'elle vienne se placer juste devant lui, tenant fermement le pied du lit... Elle lui donna son nom, "Kazehana Hime"... Le jeune homme avait déjà entendu ce nom quelque part, ensuite elle lui expliqua qu'il se trouvait au pays de la foudre... Que faisait-il ici ? Et où était passer son équipement ? Bordel, trop de questions se bousculer de nouveau, le jeune homme ne se souvenait même plus d'ou il venait, de quel village... Ou encore d'une organisation particulière ? Non... Impossible, cela ne coller pas avec ces idéaux... Enfin ce dont il se souvenait, c'est-à-dire venir en aide à son prochain, aider le plus de monde possible... Et non pas semé la terreur, la mort et la destruction partout dans le monde...

-Enchanté, je suis... Eikichi... Hyuuga ? Veuillez m'excuser, mais je ne sais plus trop... Je ne suis même pas certain de ma propre identité... Savez-vous comment je suis arrivé ici, et que c'est il passer ?

Eikichi la regardait avec un air sincère, il n'avait pas l'air de mentir. À vrai dire, on pouvait même lire l’incompréhension dans ces yeux argentés... Le pays de le foudre, Kumo donc ? Sans y pensait, il brisa le lien qu'il avait fragilisé pour se poser une main sur le visage... Pourquoi était-il ici ? Aucun souvenir, à part, ce rêve... Cet enfant, cette pièce avec toutes ces portes...






♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 169
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Lun 22 Juin 2015 - 0:14



Inconnu au flan




Souriante...  Oui, je souris car je suis plutôt de bonne humeur malgré la courte nuit que j'ai passé. Se faire réveiller en pleine nuit, c'est loin d'être agréable. J'étais peut-être fatiguée mais je devais bien me lever pour m'occuper de tout ce que je devais gérer ici. Il ne le sait peut-être pas encore mais il avait devant lui celle qui avait pris toutes les responsabilités depuis l'attaque des Nuages Rouges. Et croyez-le ou non mais cela n'est pas simple... Pourtant, je suis toujours là à rester en silence dans l'ombre la plus discrète tandis que mon village se reconstruisait. Je me trouvais dans la chambre face à lui habillée d'une façon les plus élégante mais je n'étais pas là pour draguer. J'ai eu pendant un petit moment quelqu'un en qui j'ai cru mais il est mort avant qu'on puisse en profiter. Bien que présente, je le surveille tout autant. Je ne suis pas là pour le tuer sinon je l'aurais fait il y a une cinquantaine d'heure alors qu'il était à terre et que mes propres shinobi l'ait encore plus amoché. Pour le moment, j'étais plutôt chaleureuse et accueillante mais s'il était attaché ici ce n'est peut-être pas pour rien. Laissant mes yeux vairons regarder autour de son invité, je l'écoute simplement. Il m'annonce qu'il va bien... Bon, c'est déjà une bonne chose mais je n'avais pas encore vu qu'il avait endommagé l'un des liens qui le tenait sur le lit. Pour le moment, je suis plutôt calme mais il ne faut jamais me provoquer. Pour beaucoup, malgré ma puissance, il me serait facile de tuer des ninjas plus élevés que moi. Mais c'est un fait... Je ne suis pas extrêmement puissante mais je ne fais pas n'importe quoi. On me disait souvent que je devais cacher mes émotions pour la sécurité de tous... C'est d'autant vrai face à un adversaire et un ennemi. Jusqu'à maintenant, j'ai su rester neutre devant tout le monde mais je reste un être humain et mes sentiments sont très présents. Quoique je fasse ou que je dise, je ne pourrais pas changer ce que je suis déjà. Je reste donc silencieuse en espérant une réponse mais au lieu de ça, ce sont plutôt des questions. Je ne pouvais pas le laisser dans l'embarras. Ce n'est pas mon genre.

« Ravie de vous connaître, Eikichi. ». Je suis sincère mais son doute me fait réaliser à quel point la guerre et les combats peuvent causer bien des problèmes. La preuve.... Kumo a été attaqué et pourtant, celui-ci se redresse sans rien craindre de nos adversaires. Qui sont aussi les miens... Je m'incline légèrement pour lui montrer un peu de respect. Je ne suis pas du genre à être irrespectueuse et encore moins à prendre la grosse tête. Raikage peut-être mais pas vantarde et autre trip de ce genre en guise de compagnon de route. C'est hors de question. Cependant, je savais ce que le rang de Raikage entraînait et je ne cherche pas à l'éviter. Loin de là... Il me pose alors ses questions et je vois qu'il est sincère. A-t-il perdu la mémoire ? … … En y réfléchissant, cela n'est absolument pas impossible. Lâchant le pied du lit, je place mes mains sur mes hanches calmement et sans geste brusque. Penchant ma tête sur le coté gauche, je finis par lui répondre. « Pour être honnête, je pensais que vous pourriez nous en dire plus sur qui vous êtes. Nous ignorons comment vous êtes arrivés mais on vous a recueillit grièvement blessé, une épée dans le ventre et plusieurs autres blessures. Nous vous avons mis en soins intensifs avant de vous déposer ici. ». Je remarque alors que sa main s'est détachée. Arquant un sourcil,  je remarque une légère cristallisation et cela ne fait que confirmer ce que j'avais déjà vu. Simplement, je m'approche de sa seconde main et je lui détache avant de reprendre ma place initiale tout en ayant redresser la tête. « J'espère que vous ne me tiendrez pas rigueur sur la sécurité mais vous êtes un parfait inconnu qui semble maîtriser des arts shinobi...   ».


code (c) crackle bones / texte (c) Kazehana Hime



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1354
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Jeu 25 Juin 2015 - 3:49
Hrp: je passe au rp à la première personne =)

Mince, elle n'en savait pas plus sur moi... Il semblerait que je sois donc dans une impasse, alors que j'étais perdu dans mes pensée je ne la vis pas approcher pour me détacher ma main encore lier... J'avais le regard vide, alors que Hime reprenait ça place. Que c'était il passer ? Ce sabre que j'avais en plein milieu du torse, mon instinct me disait qu'il n'était pas si banal que ça... Il devait avoir quelque chose de spécial, mais quoi ? Tant de questions sans réponse, je pensais que mon crâne allait exploser...

-Non, ne vous inquiétez pas, je comprends... Veilliez m'excuser...

Qui maîtrise des arts shinobi hein ? Oui... Le cristal, instinctivement, je l'avais utilisé un peu plus tôt pour me défaire de ce lien... Ce n'était pas tout, je me levai lentement du lit avant de regarder la fenêtre. Je posai alors une main dans mes cheveux avant d'activer mon dojutsu, le Byakugan... Je vis qu'il y avait plusieurs gardes, trois au total... Deux devant la porte et un au niveau de la fenêtre, mais ce n'était pas tout...

-Excusez moi, mais vous devez avoir un terrain d'entraînement non ?

Cette question devait paraître assez étrange, surtout venant d'un homme qui quelques heures avant était en train de lutter contre la mort. Mais ce n'était pas tout, je m'approchai lentement d'Hime la regardant droit dans les yeux. J'avais bien entendu désactiver mon Dojutsu, mais je devais vérifier quelque chose... Avait-elle vraiment le cœur pur ? Mais alors que j'étais en train lui lancer un regard persan, j'eus un flash... Je vis des montagnes, il y avait beaucoup de nuages... La pluie ne tarda pas à tomber, un homme... Portant une tenue noire avec des nuages rouges... Le combat fut violent, c'était lui... C'était lui qui m'avait planté ce sabre dans le ventre...

Je me reculai de quelques pas avant de tomber, renversant un chariot avec du matériel médical posé dessus... C'était assez violent comme vision, mais le pire... C'est que cet homme, il me semblait si familier... Et pourtant, j'étais incapable de me souvenir de son visage, mais cette façon de se battre... Merde, tout avait pourtant était si clair... Et même pas quelques secondes après si flous... Je restai pendant plusieurs minutes au sol, silencieux...





♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 169
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Dim 28 Juin 2015 - 19:01
HRP : Pas de problème !




Inconnu au flan




Neutre ...  Je me tenais là debout devant lui et je le regardais. Je devais être prudente car on ne sait rien de lui. Je me rappelle juste l'avoir vu combattre contre deux de mes gardiens... D'ailleurs, je m'en suis débarrassée... En tant que Raikage, je ne peux pas me permettre de garder des éléments récalcitrants. Car ce n'était pas la première fois que ces deux shinobi dérapaient et je pense qu'ils ont un peu trop abusée de ma clémence... Et c'est bien une chose dont j'ai horreur. Vous savez, lorsqu'on dirige un village, il y a souvent des décisions à prendre et qu'on admet pas forcement. C'est un peu le cas... Mais je dois asseoir mon autorité sur tous ces clans dissidents et axé sur la guerre. Bon sang, la destruction de Kumo ne leur suffit pas ? J'avoue par moment ne pas comprendre leur politique ou leur objectif. Cependant, je ne dois pas rester axé sur ces satanés clans, j'avais d'autres priorités à traiter... Et puis, j'ai la pleine autorité sur ce pays alors personne ne pourra rien changer. Qui pourrait me mettre dehors à coup de pied derrière actuellement ? Personne... Le pays est en ruine et les survivants préfèrent se concentrer sur les plus jeunes et sur la reconstruction du village. Certains ont des objectifs d'avenir mais d'autres sont encore vieux jeux... Il faut de tout pour faire un monde. Je me secoue la tête pour chasser toutes ses idées de mon esprit afin de me concentrer sur celui qui se trouvait allongé. En fait, c'est sa voix qui m'a sorti de mes réflexions. Je le vois lever la main pour je remarque cet œil blanc... Est-ce le fameux byakugan ? Si je me rappelle des livres d'histoire, un Shinobigashira de Kumo a voulu s'emparer de cet œil... Heureusement pour nous, il n'a jamais réussi et il en est mort. Mais ça, c'était avant... Maintenant, tout cela à cesser depuis bien longtemps même si l'animosité peut rester relativement présente. Je restais silencieuse et je l'observe. Car on m'a bien appris à regarder et en tant qu'assassin, aucun détail ne doit m'échapper. Merci le clan Kazehana pour tous ses enseignements qui m'aide aujourd'hui à percevoir et prévoir ce que mes ennemis et adversaires comptent faire. J'arque alors un sourcil lorsqu'il me demande s'il y a un terrain d'entraînement.

« Nous en avons plusieurs... Je demanderais à ce qu'on vous escorte là-bas. D’ailleurs, je vous demanderais de … ». Il se lève pour venir s'approcher de moi. Il me regarde dans les yeux... Pourquoi ? Que cherche-t-il à découvrir au juste. Mes yeux vairons ne le lâchent pas alors qu'il semble avoir un regard plus que persan sur moi. Arquant un sourcil, je reste silencieuse tandis qu'il recule. C'est alors que j'essaye de l'attraper mais il finit par terre avant. Manifestant un sourire discret, je finis par m'approcher de lui et de m'agenouiller près de lui. C'est tout de même étrange. Il y a plusieurs dizaine d'heure, il était aux portes de la mort et maintenant, il demande si Kumo dispose de terrain d’entraînement. Le village est certes en reconstruction mais les terrains d'entraînements sont les seuls endroits épargnés par la bataille contre les nuages rouges. « Eikichi, est-ce que ça va ? ». Je lui tends alors ma main avec le sourire même je sembles un minimum inquiète. Il n'est pas de mon village mais il était arrivé blessé ici. Je ne devais pas le négliger car il était peut-être une source d'information. Peut-être devrais-je en parler à une personne qui vit à travers moi ? Il aura peut-être des réponses à m'apporter. Mais pour le moment, je devais faire avec et le surveiller de près ou le faire surveiller. Penchant la tête sur le coté, je le regarde simplement avec mes yeux vairons.« Qu'est-ce qui s'est passé ? ».


code (c) crackle bones / texte (c) Kazehana Hime



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1354
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Sam 4 Juil 2015 - 4:51
[Hrp: Désolé pour le retard :/]

-J'ai... J'ai affronté un membre de l'Akatsuki...

Je saisis alors la main de Hime pour me relever avant de hocher légèrement la tête en signe de gratitude, puis je me dirigea vers la fenêtre de la chambre. J'étais pensif, je devais en apprendre plus sur mon identité... Mais pour cela, il me fallait de l'aide, et surtout une grande source d’information. Je restais alors silencieux pendant plusieurs longues minutes avant de me retourner vers Kazehana. Je m'approchai de cette dernière avant de poser un genou au sol, il n'y avait pas d'autre solution...

-S'il vous plaît, Kazehana Hime. Prenez-moi-en tant que ninja de Kumo... Je n'ai plus nul par ou aller, et j'ai une dette envers vous... Alors, je vous protégerais jour et nuit s'il le faut, je serai prêt à vous suivre jusque dans la mort...

J'étais là, sans rien dire... Kumo, le pays de la foudre... J'avais l'espoir de pouvoir trouver un nouvel objectif, de pouvoir faire quelques choses, de pouvoir savoir qui j'étais par le passé. Je levais légèrement la tête, je n'avais même pas remarqué la tenue de mon interlocutrice... Elle était magnifique, de plus ces yeux vairons lui donner un vrai charme... Je rougissais timidement, mais je n'arrivais pas à la lâcher des yeux. Je me relevai alors rapidement avant de siffler en tournant le dos, je devais être rouge comme une tomate...

-Euh... Excusez-moi Hime, mais cela vous dérangera de me faire visiter le village... Ou bien plus ou moins de me permettre de prendre l'air en bonne compagnie...



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 169
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Dim 5 Juil 2015 - 14:57




    Hôpital de Kumo


    J'étais debout à côté de lui et je lui tendais ma main. Mes yeux vairons ne l'avait pas lâché. Il était encore assis contre un chariot médical qui le séparait du sol. L'écoutant, je grimace un peu en entendant parler des nuages rouges. Apparemment, il aurait affronté un nuage rouge … Est-ce que cela veut dire qu'ils sont encore dans le coin ? Je vais devoir en informer mes services de renseignements et rapidement... Cette nouvelle ne me fait guère plaisir mais je dois agir en conséquence. Ne montrant rien de plus que ma grimace, je sens alors sa main et je l'aide à se relever. Il hoche ensuite la tête pour me remercier et j'en fais tout autant. Il passe à côté de moi et se dirige vers la fenêtre. L'observant, j'avais la tête tournée vers lui, silencieuse. Pendant les longues minutes de silence, je m'adresse à mon vieil ami qui s'est scellé en moi dans le but de me protéger. De quoi ? Je ne le sais pas encore mais je finirais bien par le savoir. Par ailleurs, cela ne fait pas longtemps que je sais qu'il s'est caché en moi mais cela n'est pas grave. Je vais finir par avoir l'habitude qu'il soit là même si je reconnais que c'est étrange qu'il sois là. Cela m'a vraiment fait bizarre de le découvrir. Mais je ne peux rien faire sauf m'habituer à sa présence. Cela me fait sourire en y repensant. Mais c'est alors que je le vois se tourner vers moi. Ne le lâchant pas du regard, il se met à genou devant moi et je prends un air très surprise.

    Je ne m'attendais pas du tout à ça surtout qu'il était ici en tant « qu'invité ». Je reste silencieuse quelques secondes avant de me secouer la tête. Eikichi était à genou comme s'il venait de prêter allégeance. Devais-je le croire ? Je ne sais pas quoi penser de cette situation. Je l'avais trouvé grièvement blessé et quelques jours après, il jure de me protéger. Cela va peut-être trop vite à y réfléchir. Mais d'un autre côté, j'ai besoin de personnel pour la surveillance du village et la protection des civils. Cependant, je dois faire gaffe à mes propos afin de ne pas tout révéler. Certains secrets doivent le rester. Cela ne m'amuse pas mais la population n'est pas prête de prendre connaissance de l'ensemble des secrets qui charge ce village. C'est donc aussi pour leur sécurité. C'est donc avec la tête baissée que je le regarde. Je ne savais pas vraiment quoi faire et j'hésitais. Devais-je lui permettre de s'intégrer au village ? Il est vrai qu'il a une dette envers moi mais la respectera-t-il ? Pour moi, il est un parfait inconnu et je ne connais rien de lui. Tout comme le village. Il va avoir du mal à s'intégrer. Secouant ma tête une deuxième fois, je finis par lui faire signe de se relever tandis que je montre un sourire. Le fait de le savoir au sein du village me permettra d'en savoir plus sur lui mais aussi sur ses activités. Sait-on jamais, je ne suis pas à l'abri d'un espionnage même de manière inconsciente. Rien est impossible et avec la guerre qui approche, je devais regrouper le plus de monde possible afin d'être préparé au pire.

    « - Relevez-vous, Eikichi... »

    Je place alors mes bras sur ma poitrine où ils se croisent. Mes yeux vairons ne le lâchent pas et je reste attentive aux gestes. Car il est possible qu’inconsciemment, il reproduit des gestes et qui pourrait peut-être m'amener sur des pistes de son ancienne identité. Dans tous les cas, je dois aussi découvrir qui il est réellement ainsi que son but final. Et il est possible que cela soit aussi un coup monté... Lâchant un soupir, je chasse mes pensées avec l'aide d'un geste qui pourrait penser que je voudrais chasser un mouche. Finalement, j'en saurais plus en restant à ses côtés et puis, il n'est pas improbable qu'il m'apprenne des choses de manière volontaire ou involontaire. Hochant la tête, je la hoche pour lui donner mon approbation. C'est entendu, il recevra son bandeau de Kumo mais s'il cherche à trahir alors je n'en ferais qu'une bouchée.

    « - Mais avant d'en arrivé là, vous devez récupérer... Et ça, c'est un ordre de la part du Raikage ! »

    Je montre un sourire en coin et il ignorait peut-être que je dirigeais ce village. Depuis ma montée à la tête de ce village et de ce pays, beaucoup me craignaient, beaucoup m'admiraient et les derniers ont tendance à douter. L'opinion sur ma personne varie et cela changerait peut-être par la suite. Mais je devais encore faire énormément et montrer qui je suis vraiment. Cela fait que quelques semaines que je suis censée représenter ce village et je ne fais que commencer mon règne. Mes yeux vairons le voit de dos après qu'il ait siffler et je n'y porte aucune attention. Je ne suis pas là pour draguer mais pour m'occuper d'un malade qui vient de me jurer allégeance. Il demande alors à aller faire un tour. Bien qu'il ne le voit pas, j'approuve d'un signe de la tête avant de prendre la parole d'un ton plus chaleureux. Cela lui fera le plus grand bien après tout.

    « - Venez... Je vais vous accompagner ! »

    Je m'approche alors de lui pour poser une main sur son épaule afin de lui rappeler que je suis là. Puis une fois qu'il est face à moi, je la laisse retomber devant et je lui tends la main afin qu'il me suive simplement. Je ne cherche pas à le séduire. Pour être honnête, j'ai d'autres obligations que ça. Et avec la guerre, ce n'est vraiment pas le moment car je ne veux pas que mes enfants ou ma famille ne connaissent que ça... Je le regarde avec mes yeux vairons sans prétention ou agressivité.







    ♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Le village De la Foudre... Kumo
» Roulotte et perte de chevaux.
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Perte des points en dextérité après Up
» Perte d'AP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RP, la voie du shinobi :: Paperasses :: Les rp et missions-
Sauter vers: