AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 :: Vos Personnages :: Présentation :: Présentations archivées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Takui Toshiro

Takui Toshiro

Fiche du shinobi
Point de vie:
Takui Toshiro Left_bar_bleue500/500Takui Toshiro Empty_bar_bleue  (500/500)
Points de chakra:
Takui Toshiro Left_bar_bleue500/500Takui Toshiro Empty_bar_bleue  (500/500)
Points RP:
Points RPValeur
Points Sociaux
Points de Combat
Points de Mission
Points d'Event
Takui Toshiro
Membre
Messages : 9
Date d'inscription : 11/01/2016
Mer 13 Jan 2016 - 2:34
Takui Toshiro
Takui Toshiro
Nom du personnage : Toshiro Takui

Sexe : Homme

Age : 19

Taille : 1m82

Poids : 80kg

Couleur des cheveux : Bruns

Couleur des yeux : Marrons

Trait particulier : Fait plus vieux que son âge.

Appartenance a un clan : /

Expression récurrente : « Je suis une fleur au vent, vois moi voltiger! »

Affinités principales : Futon & Raiton

Votre Nindo : La plume est plus cinglante que l'épée. Mais l'épée est bien plus efficace pour tuer quelqu'un!



Histoire

-Hm... Je suis une fleur au vent. Regarde-moi voltiger...

Il se stoppa.

-Non. Je suis une fleur au vent. Vois-moi voltiger... alors que je m'élève au ciel... aux cieux, alors que je m'élève aux cieux... euh...

Il leva la tête au ciel.

-Ah ! Alors que je m'élève aux cieux, traversant les sept royaumes ! Pas mal... pas mal...

Il prit son pinceau et gribouilla les quelques mots qu'il venait de trouver sur un bout de parchemin. Perché sur une arche aux abords de la ville, il s'était placé à un endroit un peu moins brumeux afin de pouvoir décemment observer le ciel. Il termina d'écrire, puis recommença le processus, grommelant dans sa fine barbe.

-Hm... traversant les sept royaumes... les sept royaumes... d'où est-ce que je sors ça moi ?
-Toshiro !

Il sursauta ! Merde ! C'était père ! S'il le voyait encore en train d'écrire alors qu'il devait être en train de s'entraîner, c'était mal pour lui ! Il se releva tout d'un coup. Comment était-il monté déjà ? Il chercha autour de lui un moyen de descendre rapidement. Son père sortit de derrière une rue et sembla surpris à la vue de son fils perché là-haut.

-Oh ! Toshiro !
-P-père ! Quelle surprise !
-Hahaha, répondit son père, très bien mon fils !
-Pardon ?
-Très bien l'escalade ! Ton entrainement avance à ce que je vois !

Toshiro regarda l'arche sur laquelle il était installé.

-Euh... Oui ! Oui, c'est cela, l'escalade hahahaha, je prenais une petite pause hahaha !

Le rire forcé l'aurait dénoncé auprès de n'importe qui, mais son père semblait tellement ravi de voir son fils si haut au dessus de lui qu'il n'y prêta pas attention.

-Tatataka te cherchais ! Je vais lui dire que tu t'entraînais à l'escalade hahaha !

Son père disparu sans lui laisser le temps de répondre. Toshiro souffla. Il avait complètement oublié l'entraînement avec Tatataka. Il chercha un moyen de descendre.

Hito Takui était un petit nobliau du village caché de la foudre. Il était fortuné, mais n'avait pas de réel pouvoir sur les affaires de la ville. Son fils Toshiro était sa plus grande fierté, et il tentait tout son possible pour le transformer en un shinobi redoutable. Toshiro n'était pas gourmand des leçons du maître Tatataka, le ninja qu'avait engagé son père pour l'entraîner. Il n'était pas très fort, et ce ninja n'y allait pas de main morte pendant les entraînements.

Il réussi à descendre et posa pied à terre. Il s'apprêtait à partir en direction de la maison, mais hésita. Devait-il vraiment y aller ? Il regarda dans la direction opposée. Si seulement... Non, se dit-il. Même s'il le pouvait, il ne voulait pas partir maintenant. Pas encore. C'était trop tôt. Il se mit à marcher dans les rues de Kumogakure, l'air pensif. Ses cheveux en arrière dansaient doucement au vent, qui caressait doucement les joues de son visage. Il parlait à haute voix, comme toujours, récitant ses anciens poèmes, appris par cœur au préalable.


-Les fleurs d'automne tombent, la mort vient à tous d'un agile battement d'aile, la chaleur de la vie, révolu.


Il aimait bien celui-là. Les fleurs d'automne... Il se heurta à quelqu'un.

-Excusez-moi.

Ce quelqu'un lui attrapa violemment le col.

-Dis donc merdeux, tu peux pas faire attention où tu marches ?

C'était un samurai. Il n'était pas d'ici, c'est sûr. Il ne portait pas de bandeau, mais n'avait pas le type des gens du pays de la foudre. Toshiro non plus d'ailleurs. Son père était originaire de la ville, mais sa mère venait de Konoha, et il avait hérité de la peau claire des habitants du village du feu. Le samurai s'en moquait. Toshiro l'avait bousculé, il ne semblait pas aimer ça.

-C'est qu'on ne vous voit pas vraiment non plus, répondit Toshiro cyniquement.

Le samurai le lança contre le sol et dégaina son sabre.

-Je vais t'apprendre les bonnes manières, moi...

Toshiro perdit immédiatement son air détendu, comprennant que son interlocuteur ne riait pas du tout. Il commença à paniquer.

-Allons ! Du calme, on peut peut-être s'expliquer... je veux dire, vous voulez quoi, de l'argent ? De... de l'or ! J'ai de l'or si vous voulez ! Je...
-Takui Toshiro.

Une voix surgit d'en haut. Toshiro leva la tête. Il reconnnu le masque de Tatataka. Ce dernier se laissa simplement tomber sur le samurai et le mit à terre d'un simple coup de pied. Sans même faire attention à sa victime, le shinobi orienta son masque d'Oni en direction de Toshiro. Ce masque lui foutait la trouille. Il était réellement terrifiant.

-Un vrai ninja ne fuit pas devant le danger, dit-il calmement.

Sa voix résonnait au travers de son masque. Le samurai était inconscient, assommé par le simple coup de pied de son assaillant. Tatataka s'approcha de son élève et se pencha si près que le masque touchait presque le nez de Takui. Ce dernier avait des sueurs froide. Tatataka dégageait une sorte d'aura qui le mettait toujours mal à l'aise. De plus, le masque recouvrait l'intégralité du visage du shinobi, dont le reste du corps était enroulé dans un kimono noir serré, ne laissant aucun centimètre de son corps visible.

-Tu es mal à l'aise, dit Tatataka d'un stoicisme sans égal.
-Oui.
-Tu ressens ça ?

Ça. Tatataka avait le don des questions troublantes, ça n'était ni la première, ni la dernière. La constante expression du masque renforçait ce mal à l'aise par la seconde. C'était ignoble.

-Ça ?
-C'est ça, le chakra, Toshiro. Je le maîtrise. Entièrement.
-Je... Je vois.
-Non.

Il y eut un silence.

-Tu ne vois pas. Tu ressens. C'est bien plus important.

Un autre silence, encore plus long cette fois. Tatataka reprit.

-Tu peux peut-être tromper ton père, mais pas moi.

Il tendit la main.

-Je ne vois pas ce que vous voulez dire.

Tatataka se contenta d'agiter la main, sans dire un mot. Toshiro souffla et sorti les morceaux de parchemins sur lesquels il avait écrit plus tôt. Tatataka les rangea dans son kimono et se redressa.

-Tu as cinq minutes pour rejoindre la cour d'entraînement Toshiro.

Il disparut, laissant son élève seul dans la rue avec le samurai à terre. Takui se frappa le front à plusieurs reprises. Ce n'était pas la première fois que Tatataka lui confisquait sa poésie sans la lui rendre. Le problème, c'est que Toshiro était incapable de réécrire les poésies qu'il n'avait pas appris au préalable. Il ne retrouvait jamais les mots de ce que Tatataka lui confisquait, et c'est en grande partie pour ça qu'il le haïssait. Il se mit en route.

Il arriva bien plus tard dans la cour intérieur de la grande maison de son père. Tatataka l'attendait, assit sur le sol, une tasse chaude à la main. Il avait posé son masque à coté de lui, mais n'avait pas retiré son kimono. Il ne lui adressa même pas un regard, occupé à souffler doucement sur son thé.


-J'avais dit cinq minutes, Toshiro. Pas vingt.
-C'était loin.
-Tu ne t'es pas foulé pour courir.

Takui ne répondit rien.

-Je sens ta réticence à l'entraînement.

Toshiro serra du poing. Tatataka ne lui avait pas accordé un seul regard. Si Takui se moquait bien du respect, il y avait des limites.

-Si tu as envie de me frapper, ne te retiens pas. Ça sera toujours un meilleur entraînement que d'écrire des imbécillités sur un morceau de parchemin.

Cette fois c'en était trop. Takui lui fonça dessus, le poing levé. Tatataka se permit un sourire, puis, avant même que son élève n'ait terminé de s'élancer sur sa course, il dit pronconça quelques mots tout bas.

-Bien. Commençons.

En une seule seconde, il posa sa tasse, enfila son masque d'une main tout en se levant sur l'autre, le visage orienté vers le sol. Il plia son bras et poussa de toutes ses forces dessus. Il voltigea en l'air. Avant même que Toshiro ne puisse réagir, son maître retomba derrière lui, lui attrapa le poing, le tira, et lui fit un croche patte. Takui s'écrasa violemment sur le sol dans un grognement.

-Aucun progrès.

Tatataka alla récupérer sa tasse. C'était encore chaud.


-Bon.

Il la reposa.

-Debout Toshiro.

Takui grogna et se releva avec difficulté. Il s'était fait très mal au dos.


-Nous allons travailler quelque chose de moins difficile. Tu te souviens du dédoublement ?
-Plus ou moins, grogna Takui.

Une main se posa sur son dos. Il se retourna et fut horrifié à la vue d'un autre Tatataka.

-Nous allons travailler cela.

Toshiro sauta trois bons mètres en arrière et manqua de tomber. Il avait deux Tatataka identiques devant lui.


-Je ne m'y habituerai jamais.
-Il faudra bien, répondirent en chœur les deux shinobis.

L'un des deux disparut.

-Il y aura bientôt un examen pour entrer à l'académie en tant que Gennin, tu passeras en candidat libre.
-Genin ?

Tatataka resta stoïque, mais Takui senti qu'il l'avait froissé. Il avait oublié de réviser tous ces noms que son maître lui avait donné.

-Genin. Le rang le plus faible des shinobis répertoriés.
-Ooh, d'accord. Et vous êtes quoi, vous ?
-Je ne suis pas répertorié. Je n'ai jamais passé l'examen.
-Alors pourquoi dois-je le faire ?
-Ton père y tient. Il n'y a que peu d'avenir pour les shinobis non répertoriés à Kumo.
-Et si je ne veux pas devenir Shinobi ?
-Il n'y a aucun avenir pour les non-shinobis à Kumo.

Toshiro soupira.

-Montrez-moi.

Tatataka fit un pas en arrière.

-Ce n'est pas une technique très compliquée, cela te demandera simplement un peu de concentration. J'espère que tu as au moins révisé ce que je t'avais appris sur le chakra.
-Le chakra, récita Toshiro de manière nonchalante, est l'essence indispensable à la réalisation de toute technique ninja. Il est obtenu par...
-Par le mélange... aida Tatataka.
-Par le mélange de deux énergies opposées, l'énergie physique et l'énergie spirituelle.
-Produites par ?
-Le corps et l'esprit.
-Bien.

Lorsque Tatataka disait 'bien', il le pensait. Ce n'était pas un homme très émotif. Ou du moins, qui savait cacher ses émotions.

-La quantité de chakra nécessaire est extrêmement faible, il te suffira juste de te concentrer sur la tâche que tu souhaite accomplir. Malaxe ton chakra comme tu le peux.

Toshiro se mit en position de malaxation. Il en faisait des tonnes exprès pour se moquer, mais il faisait de réels progrès. Il était capable de se métamorphoser pendant une minute entière sans vibrer, et rallongeait le temps de tenue chaque semaine. Il se concentra, répétant dans sa tête. Dédoublement. Dédoublement. Dédoublement. La fleur d'Automne sur le front du shinobi... ça n'était pas trop mal...

-Concentre-toi, Toshiro.

Takui secoua la tête. Il ne parvenait pas à se concentrer ! Depuis qu'il était tout jeune, il souffrait de troubles de la concentration, rendant tout entraînement au chakra extrêmement difficile pour lui, même en y faisant de son mieux. Il se reconcentra. Dédoublement. Se dédoubler. Créer un autre de soi-même. Il serra les dents. Allez ! Il y eut comme un coup de vent.

-C'est pas si mal.

Takui regarda à coté de lui. Il y avait bien une autre personne, mais elle ne ressemblait pas à lui. Elle avait le nez déformée et des membres difformes. Le clone disparut. Il était épuisé. Il respirait fort, et avait mal à la tête.

-Pour une première fois, c'est même très bien. Tu fais des progrès notables Toshiro. C'est bien.

Takui tituba. Il tomba, mais Tatataka le rattrapa.

-Tu libères trois fois plus de chakra que nécessaire, c'est normal au début. Tu as bien travaillé.

Tatataka posa ses doigts sur quelques nerfs de Takui, qui perdit connaissance. Il poussait toujours son élève à bout et terminait la séance par un repos forcé. Il restait deux semaines avant l'examen. Les deux techniques qu'on demande le plus souvent sont métamorphose et dédoublement. Takui avait toutes ses chances. La seule chose que Tatataka craignait c'est qu'il ne puisse pas aller plus loin. Toshiro était réticent, mais persévérant. Mais la persévérance n'était pas assez. Il ne parvenait pas à malaxer son chakra comme il le fallait. Comment fallait-il s'y prendre pour lui faire comprendre ?

Deux semaines passèrent, les jours se suivent et se ressemblent. Tatataka est de plus en plus dur avec Takui, le poussant de plus en plus à bout. Toshiro a beaucoup de mal à progresser, mais son dédoublement tient de plus en plus la route. Il salua le clone, qui l'imita aussotôt, puis disparut. Toshiro ressenti l'épuisement habituel, qui était moins fort qu'à l'accoutumé. Il s'assit sur une chaise, le temps de respirer un peu. Il regarda le ciel. Il était dégagé, et un magnifique ciel bleu se faisait voir. Un temps parfait pour écrire de la poésie... Il tomba soudainement. La chaise avait tout bonnement disparu, et il s'écrasa sur le sol. Tatataka jeta la chaise devant son élève.


-Debout Toshiro.
-Je me reposais, grogna-t-il en se relevant.
-Tu flânais. Un shinobi ne peut pas se permettre de laisser son esprit divaguer ainsi.

Tatataka était dur avec Takui. Son manque de concentration était loin d'être volontaire, et il le savait. Après un autre de ces silences qui ponctuaient leur relation, le maître shinobi reprit.


-Voyons si tu es capable de mieux gérer son chakra.


Tatataka disparut dans un petit nuage de fumée. C'était un clone depuis le début. Takui se retourna et aperçu une ombre au dessus de sa tête. Il leva les yeux et découvrit son maître, perpendiculaire à la cloison de la maison. Il était debout, face au sol, son masque posé sur son visage.

-Contrôler correctement son chakra est primordial. Demain est l'examen d'entrée à l'académie. Si tu t'effondre devant les examinateurs après avoir exécuté ta technique, je doute qu'ils te permettent de passer.

Toshiro n'était même pas surpris de voir son maître dans cette position. Les premières fois font le plus peur, surtout quand un masque pareil vous regarde de près et que son porteur est au plafond. Tatataka désigna le grand arbre de la cour.

-Essaye de grimper à cet arbre.

Takui se déplaça doucement jusqu'au tronc, et observa l'être naturel qui s'élevait devant lui. C'était un grand et vieil arbre qui était dans cette cour avant même qu'il ne soit né. Il posa une main contre le bois, mais la voix de son maître se fit entendre derrière lui.

-Sans les mains.

Toshiro se retourna. Tatataka n'avait pas bougé, et le masque le fixait de sesyeux immobiles.

-Et comment dois-je m'y prendre ?

Le shinobi se projeta de la paroi et vint attérir près de son élève.

-Il te faut maîtriser le flux de ton chakra. Pense à un cours d'eau, démarrant de ta poitrine...

Il posa un doigt sur la poitrine de Toshiro, puis le fit glisser vers le bas.

-Se déversant dans tes jambes.

Takui ferma les yeux, essayant d'imaginer le cours d'eau en question.


-Ce cours d'eau, continua Tatataka, remplit le vase que sont les plantes de tes pieds. Il faut que le vase soit plein à ras bord, mais qu'il ne déborde pas.

D'après Tatataka, Toshiro allait faire comme à l'accoutumé. Déverser trop de chakra. Cela se vérifierait facilement, si c'était le cas, son élève exploserait le bois de l'arbre au moment où il poserait son pied. Toshiro leva son pied droit, et le posa contre le bois. Rien ne se passa. Il s'apprêta à lever l'autre pied, mais sa jambe droite glissa le long du tronc. Un long silence s'installa.

-Encore, dit simplement Tatataka, en réalité surpris du résultat.

Après trois essais similaires, le shinobi se désespérait. Il frappa du poing contre l'arbre.

-Tu ne déverse pas assez de chakra. Il te faut en déverser suffisemment afin de pouvoir accrocher ton pied au tronc. Encore.
-Je croyais que j'en déversais toujours trop, objecta Takui.
-Encore.

Toshiro soupira, puis fit l'effort de se concentrer. Plus de chakra. Plus de chakra. Il leva le pied, et le posa sur le tronc. Le bois explosa sous sa chaussure, il sursauta. Il réessaya plusieurs fois, même résultat. Tatataka se retourna, souleva son masque et posa deux doigts sur son front en signe d'épuisement. Il ne parvenait pas à enseigner la maîtrise du chakra à Toshiro.
Peut-être fallait-il travailler un autre axe ?


-Ça suffira pour aujourd'hui. Vas te reposer, tu en auras besoin.

Takui se dirigea vers la porte, puis se stoppa.

-Vous pensez que j'ai une chance ? De réussir ?

Tatataka réfléchit. Comment dire cela sans froisser ?

-De simples gamins y arrivent, il n'y a pas de raison.

Toshiro prit ces paroles en considération, puis se dirigea vers sa chambre. Tatataka ne disait que la moitié de la vérité. Certes, de simples gamins réussissaient cet examen... Mais la majorité d'entre eux maîtrisent bien mieux leur chakra que son élève...

Takui ne parvenait pas à dormir. Il avait peur de la défaite. Des mois d'entraînements. De simples gamins y arrivent... mais alors que se passera-t-il s'il échoue ? Il se tordait à cette idée. Mais peu à peu, il sombra dans le sommeil, épuisé.


***

-Candidat numéro 240. Takui Toshiro.

Takui était dans ce qui ressemblait à une salle de classe, seul, faisant face à un bureau, où était installé deux examinateurs. Ils étaient en habit de shinobi du village caché de la foudre, leur bandeau siégeant fièrement sur leur front.


-Vous passez en tant que candidat libre et vous avez...
-19 ans, monsieur.
-19 ans, je vois...

L'examinateur considéra Toshiro.

-Pourquoi passer l'examen maintenant ?
-Mon père désire que je devienne shinobi.
-Vous ne le désirez-pas vous-même ? demanda l'autre examinateur.

Takui réfléchit à toute vitesse dans sa tête. Répondre ce qu'ils voulaient entendre, répondre ce qu'ils voulaient entendre.

-Bien sûr que si. Je ne m'étais simplement pas donné les moyens de réussir avant cet instant.
-Bien.

Il semblait contenté. Tant mieux, cela augmentait probablement les chances de Takui.

-Vous avez déjà répondu au questionnaire, bienvenue dans l'épreuve pratique. Ce n'est rien de très difficile, vous verrez, de simples enfants parviennent à le réussir.

Toshiro se mit tout d'un coup à suer de tout son corps. Ses tourments de la veille revinrent le hanter.

-Bon ! Commençons, voulez-vous ?

Takui se ressaisit. Il fit un pas en avant.

-Vous allez nous faire... un dédoublement. Rien de bien difficile, mais je ne l'ai pas beaucoup vu passer aujourd'hui. Quand vous voulez.

Toshiro remercia intérieurement Tatataka pour avoir insisté sur cette technique. Il prit une grand inspiration, puis expira doucement. Il plaça ses mains convenablement, et se concentra. Un dédoublement. Un simple clonage. Rien de bien dur. De simples enfants y arrivent. Mais s'il se ratait ? Père ne le pardonnerait jamais mon dieu. Et mère, elle en attend tellement de lui. Tatataka. Il pouvait déjà sentir son regard déçu au travers de son horrible masque. Il senti une énorme goutte suer le long de son front. Il sentait le regard pressant et impatient des examinateurs. Eux aussi, en attendait beaucoup.
Soudain, il comprit qu'il n'y arriverait pas. Le stress l'empêchait de se concentrer. Il lâcha ses mains. Et fixa le bureau pendant de longues secondes. Le bureau, pas les examinateurs. Il ne regardait même pas vraiment le bureau. Son regard était vide. Il essayait de vider son esprit.


-Monsieur Takui ? Vous allez bien ?

La voix grave de l'homme le sorti de sa transe.

-Pardon ?
-Vous allez bien ? Nous attendons.
-Hein ?

Il regarda les deux hommes, surpris.

-Ah ! Oui, bien sûr.

Il se secoua la tête. Concentre-toi Toshiro, pensa-t-il, imitant intérieurement la voix de Tatataka. Il plaça ses mains correctement, puis repensa à son maître. Pense à un cours d'eau. Démarrant de ta poitrine... un cours d'eau. Il se concentra sur cette anecdote, et ferma les yeux. Le cours de l'eau. Symbole de la vie. Un dédoublement. Un clone. Un clone, une autre forme de lui-même. Dans ce mirroir il devait se regarder. Ici. Et maintenant. Il y eut l'habituel coup de vent. Takui ouvrit les yeux.
Toshiro Takui se regarda. C'était comme dans un mirroir. Une autre personne était en face de lui. Non. C'était lui. C'était exactement lui. Il joignit ses poings, et salua son clone, qui l'imita immédiatement. Le clone disparut. Toshiro n'était ni épuisé, ni fatigué, ni rien. Il se sentait bien. Il se tourna, et fit face aux examinateurs.


***

Takui marchait dans les rues de Kumo, son bandeau fraîchement aquit dans les mains. Un large sourire béat ne pouvait s'effacer de son visage. Le soir, l'alcool coula à flot. Son père était l'homme le plus heureux du monde et tenta de gaver son fils de saké pour fêter l'évenement. Il invita tous ses amis, pour leur montrer son héritier, devenu apprenti shinobi. Toshiro ne prêta que très peu d'attention aux compliments de son père. Perdu dans ses pensées, il se demandait encore comment il avait fait pour réussir aussi bien. Le soir passa comme une flèche aux yeux de Takui. Dès la nuit tombée, il abandonna son père et ses amis pour rejoindre sa chambre. Sur le chemin, il croisa un visage familier. Le masque de Tatataka lui faisait face. Son maître était là, debout. Il ne disait rien. Ils restèrent plusieus longues minutes comme ça sans rien dire. Au bout d'un moment, Tatataka leva le bras, posa sa main sur l'épaule de son apprenti, et dit, doucement.

-Tu as bien travaillé. Je vais te laisser quelques jours de repos.

Puis il se retourna et fit façe à la fenêtre au bout du couloir. Toshiro haussa la voix.

-Vous voulez rire ?

Son maître se stoppa.

-J'ai réussi, dit Toshiro en montrant son bandeau. J'ai enfin réussi à maîtriser une technique de taijutsu. Je suis plus chaud que jamais pour m'entraîner. Au diable le repos.

Tatataka eut un petit mouvement de corps, et Takui jura l'entendre souffler du nez.


-Ton clone parfait relevait plus de la chance qu'autre chose. Tu as réussi à doser parfaitement ton chakra, mais tu n'auras pas le temps de te concentrer en combat. Dès demain, nous travaillerons sur un autre axe.

Il grimpa au rebord de la fenêtre.

-Vous étiez là ? Vous avez tout vu ?

Tatataka tourna la tête vers son apprenti.

-Evidemment. Je ne pouvais pas rater la réussite de mon brillant élève.

Il disparut. Toshiro ne savait quoi penser. Jamais Tatataka ne lui avait montré autant d'affection. Il ouvrit la porte de sa chambre, et pénétra à l'intérieur. Sur son bureau, une bougie était allumée. Il s'avança pour l'éteindre, mais une enveloppe attira son attention. Elle n'était pas cacheté. Il l'ouvrit, et y découvrit un morceau de parchemin ainsi qu'un bout de papier sur lequel on avait griphonné des mots d'une écriture qu'il ne reconnaissait pas. « Celui-là commence bien. Trouve-donc une suite. » Takui déplia le parchemin, sur lequel il put lire, de son écriture « Je suis une fleur au vent. Vois-moi voltiger, alors que je m'élève aux cieux, traversant les sept royaumes. » Il sourit. Il souffla la bougie, puis alla s'allongé, tout habillé, dans son lit, le morceau de parchemin entre les mains. Le voilà genin.


Caractère


Souffrant de troubles de la concentration depuis son plus jeune âge, Toshiro a toujours été vu comme un garçon brillant par son intelligence, mais incroyablement distrait. Il est incapable de se concentrer sur quelque chose sans un effort considérable. Sans ça, son esprit dérivera à une vitesse effroyable, le laissant partir dans son imagination sans limite. Et cette imagination est utilisée à bon escient. Dès qu'il a un temps libre, Takui s'assoit et écrit des poésies, dont l'inspiration est souvent stimulée par la lecture intensive de livres d'Histoire, de fiction ou de lyrismes linguistiques. Ces lectures sont facilités par l'état très aisé de sa famille, le plaçant dans une pensée culturelle forte. Il est souvent cinglant, habile et beau parleur. Cependant, il prend un très grand plaisir à corriger les gens, et à s'exaspérer de leurs défauts. Il n'a pas de réel ami. Simplement des connaissances, qu'il côtoyait déjà très peu étant enfant, son père étant très protecteur. Ainsi, il ne connait rien du monde extérieur et ne base sa connaissance de celui-ci que sur les livres qu'il a lu. Il rêve de sortir du pays, mais n'ose pas accomplir son rêve, de peur de ne pas être prêt à faire face à ce monde inconnu. Tatataka, son maître, est là pour le préparer, mais la relation de maître à élève est tendue...







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MJ/Kagome Hanshi

Fiche du shinobi
Point de vie:
Takui Toshiro Left_bar_bleue1000/1000Takui Toshiro Empty_bar_bleue  (1000/1000)
Points de chakra:
Takui Toshiro Left_bar_bleue1500/1500Takui Toshiro Empty_bar_bleue  (1500/1500)
Points RP:
Points RPValeur
Points Sociaux
Points de Combat
Points de Mission
Points d'Event
MJ/Kagome Hanshi
Fondateur/Admin
Messages : 1431
Date d'inscription : 23/04/2011
Mer 13 Jan 2016 - 5:09
MJ/Kagome Hanshi
Tout d'abord, Bienvenu sur notre forum !

Je suis Aeon Cliff, Administrateur du Forum, Kage du village d'Iwa et Chef de la terrible Akatsuki o/.

Donc pour la validation de ton personnage voici quelques explications, tout d'abord je t'invite à lire les règles du jeu:

http://naruto-rp-lds-fr.forumactif.org/f3-regles-du-jeu

Ensuite comme tu as pu le constater, tous nouveaux membres débutent en étant Genin. Donc tu as la choix à Trois technique de départ que tu pourra trouver dans le rouleau des technique shinobi.

Attention: Tu as le droit de choisir que des technique de rang genin en technique de départ (ce sont les technique sans rang assigné en condition d'utilisation). Ou sinon tu peux choisir parmi nombreux dons héréditaires que notre forum puisse t'offrir. Mais si tu choisi un don héréditaire, tu ne peux prendre que 2 techniques de départ.

Don Héréditaire: http://naruto-rp-lds-fr.forumactif.org/t5420-les-heredites-et-les-clans

Choix fait, tu devras les poster sur le forum = Avis à la population = Techniques de départ = en précisant bien le village Sinon tu peux être Nukenin (sans village). Voila en espérant t'avoir aidé, je te souhaite encore une très bon jeu parmi nous =)

Pour tout autre questions, il t'es possible de m'envoyer un MP ou sans quoi je te dirige vers un autre membre du staff, qui est affiché sur la page d’accueil.

Nous te souhaitons un agréable jeu en nôtre compagnie, n'hésite surtout pas si tu as des questions. o/



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Takui Toshiro 1559864260-signature-tomoe-gozen
Revenir en haut Aller en bas
Ryûgan Kazehana

Fiche du shinobi
Point de vie:
Takui Toshiro Left_bar_bleue1500/1500Takui Toshiro Empty_bar_bleue  (1500/1500)
Points de chakra:
Takui Toshiro Left_bar_bleue1500/1500Takui Toshiro Empty_bar_bleue  (1500/1500)
Points RP:
Points RPValeur
Points Sociaux
Points de Combat
Points de Mission
Points d'Event
Ryûgan Kazehana
Modérateur
Messages : 207
Date d'inscription : 24/02/2012
Mer 13 Jan 2016 - 14:13
Ryûgan Kazehana
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour la suite des choses !

Temi ♥



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Takui Toshiro Fabio-giachetti-into-the-fog
| Power corrupts. Absolute power corrupts absolutely |
Revenir en haut Aller en bas
Sekyu Miyamoto

Fiche du shinobi
Point de vie:
Takui Toshiro Left_bar_bleue2000/2000Takui Toshiro Empty_bar_bleue  (2000/2000)
Points de chakra:
Takui Toshiro Left_bar_bleue2000/2000Takui Toshiro Empty_bar_bleue  (2000/2000)
Points RP:
Points RPValeur
Points Sociaux
Points de Combat
Points de Mission
Points d'Event
Sekyu Miyamoto
Modérateur
Messages : 622
Date d'inscription : 30/04/2014
Mer 13 Jan 2016 - 14:16
Sekyu Miyamoto
Bienvenu Very Happy



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Takui Toshiro Akatsu11" />

Celui qui ne connaît pas la souffrance ne peut désirer la véritable paix.

Thème d'Izuna:
 

Thème de Yamata:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RP, la voie du shinobi :: Vos Personnages :: Présentation :: Présentations archivées-
Sauter vers: