Un après-midi plutôt tranquille... [Ft. Aiko Uchiha]

 :: Paperasses :: Les rp et missions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 26 Mar 2016 - 21:35
Aujourd'hui était une journée plutôt tranquille. Je m'étais levé ce matin et vêtue d'une tenue décontractée pour une simple raison : pas de mission aujourd'hui non plus. Je comprenais pourquoi à vrai dire : presque plus personne ne sortait de chez soit, donc plus personne n'avait d'ennuis. Or, selon le théorème des ninjas, pas de personnes ennuyées = pas de dangers = pas de missions. C'était scientifiquement prouvé. En revanche, la guerre menaçait toujours : c'est pour cela que je m'étais tout de même entraîné la matinée, histoire d'être un peu plus performant lors de la guerre. Mais avec aucune mission journalière, j'allais avoir beaucoup de temps libre.

Je commençais par rentrer chez moi un peu avant midi et par prendre un léger repas. Je décidais ensuite de me changer : pas de mission ni d'entraînement cet après-midi, alors je me mis en tenue de civil. Peut-être étais-ce exagérer, mais j'en avais envie. A vrai dire, j'avais même envie de tout oublier. La guerre, l'horreur, les blessures… Tout. Et c'est exactement ce que je comptais faire en soirée. Laisser parler le civil que j'étais avant d'entreprendre des études pour être ninja. Mais avant cela, je passais mon après-midi à lire, à m'évader.

Puis le soir venue, je mis ma cape de soirée. Il s'agissait d'une longue cape blanche, presque princière, qui m'accompagnait dans mes soirée civiles. Classe, elle valait chère et étais le seule cadeau de valeur que ma mère m'avait offert. Je ne l'avais pas remise récemment, mais lorsqu'il y a deux-trois ans, je me faufilais en soirée, je la mettais toujours pour draguer. Et oui, j'étais un dragueur vers mes 14-15 ans : je trouvais les relations humaines charmantes et le fait d'être amoureux – ou tout du moins amis – étaient magnifiques : deux personnes pouvant tout se raconter pour mieux supporter leurs douleurs personnelles. J'en doutais un peu plus dorénavant que j'avais vu la noirceur du monde mais chassais ces pensées noires de ma tête.

Je sortis donc en direction du bar que j'aimais tant, un bar à la fin de ma rue. Un bar qui acceptait tout le monde sans aucune distinction et qui ne jugeait personne. Je m'assis sur le premier tabouret que je trouvais et attendis calmement qu'un serveur daigne ne s'occuper de moi : je n'aimais pas interpeller les gens. Lorsqu'on daigna enfin s'occuper de moi, je commandai un alcool assez cher, parfait pour oublier ses soucis : le whisky.

- Ah là là, je me demande bien pourquoi ils restent tous enfermés chez eux…

Je me tus dorénavant, retournant dans mes pensées et buvant une petite gorgée d'alcool fort, profitant du goût somptueux et tentant d'oublier l'horripilante misère qui rabattrai bientôt sur le Yûkan, détruisant toute âme qui vit ici. Sauf si je l'arrête avant qu'elle ne fasse trop de dommages. Mais je n'étais pas encore assez fort. J'espérais de tout cœur que quelqu'un serait empli de bonnes motivations.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aijiro Nitsu
Membre
avatar
Aijiro Nitsu
Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2016

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Mer 30 Mar 2016 - 14:22

Hum ? Il semblerait que les rues soient bien désertes, aujourd'hui ? Serait-ce la menace de la guerre avec ces gens de Yami ? Ce n'est pas comme si restés cloitré à l'intérieur aller aider qui que ce soir, non ? Mais les gens aimaient se rassurer grâce à des futilités... Souvent, simplement l'impression que les murs d'une maison étaient suffisant pour se protéger des dangers extérieurs aidaient à vivre dans une certaine paix... Tout du moins, cela donnait l'impression que l'endroit était paisible, quand ce ne l'était pas réellement. Mais elle n'avait pas envie de se retenir rien que pour cela, et comptait bien profiter de la vie, même si elle était bien la seule à le faire.

La jeune femme déambulait dans les rues, sans réel but. Ce matin, l'entraînement s'était terminé tôt, et il n'y avait rien d'intéressant à faire au temps ou résidait son tuteur, le vieux Miyamoto. Alors elle avait décidé de partir en ville, voir ce qu'il y avait d'intéressant à faire. Elle ne semblait pas réellement avoir de problème, au contraire, elle se promenait avec une évidente légèreté, ce qui contrastait avec la morosité ambiante. Elle sautillait, dansait presque, plus qu'elle ne marchait. Ce que les gens semblaient avoir un peu de mal à comprendre, mais autant certains étaient désorienté, d'autres étaient heureux de voir autant de gaieté et de joie de vivre.

Allant de magasin en magasin, de boutique en boutique, elle voulait savoir si elle ne pourrait pas trouver quelque chose d'intéressant, de préférence, un joli katana, voire même une petite figurine ou une amulette. Voire même, qui sait, peut être un joli kimono, ou un yukata. Mais malheureusement, la moitié des magasins étaient fermés... Et les vendeurs n'étaient pas de très bonne humeur, alors la chasse fut quasiment bredouille... C'était fort triste.

L'épéiste faisait la moue. La seule chose à peu près jolie et intéressante qu'elle trouva était un petit tanto, dont la garde était assez joliment travaillé, mais ce n'était pas grand chose... Une journée de perdue ma foi... Quoique, Aiko changea d'avis quand elle passa devant un certain établissement. Un bar dans lequel elle s'était déjà rendue, et qui était, du moins dans son souvenir, fort sympathique. Elle décida donc que sa journée n'était pas terminée. Elle se dirigea donc vers la porte du bar, l'ouvrant assez fortement.

-Voyons voir ce que l'on a ici.

Elle se dirigea vers le comptoir, il n'y avait presque personne... Mais elle vit ce qui semblait être un genin d'Oto, comme elle. Elle décida de se rendre au comptoir, peut-être était-il de compagnie intéressante. En tout cas, il semblait soupiré, et ce pour les mêmes raisons qu'elle. Appuyant sa tête sur sa main, son coude posé sur le comptoir, elle soupira, entamant alors la conversation.

-Je me posais la même question, cette ville est déserte...

Elle tourna ensuite sa tête vers le jeune homme, avec un sourire.

-Mais il semblerait que j'ai trouvé quelqu'un. Je m'appelle Aiko, et toi ?
Aijiro Nitsu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Avr 2016 - 21:13
J'étais perdu dans mes pensées, et je ne pensais pas que quelqu'un m’entendrais. À vrai dire, je ne pensais même pas que quelqu'un était là ! J'avais été loin de me douté que quelques instants après moi, une jeune femme avait surgit dans le bar… Jusqu'à ce que j'entendis une voix plutôt féminine me faire sursauter. Elle m'expliqua qu'elle se posait la même question. Je tournais mon buste dans sa direction : il était toujours agréable de regarder son interlocuteur, non ?

C'était une belle jeune femme que j'avais en face de moi. Adolescente presque adulte, elle devait avoir entre seize et dix-huit ans. Elle était assez grande : elle mesurait plus d'un mètre soixante à vu de nez. En revanche, elle me paraissait un peu maigre : sa force physique devait en pâtir. Ses cheveux blonds étaient plutôt beaux, s'approchant du doré. Ses yeux marrons en amande la rendait assez mignonne dans son espèce de Kimono.

Lorsque la demoiselle tourna son regard vers le mien, nos regards se croisèrent et mon coeur rata un bond lorsquelle souria : moi qui n'était pas très démonstratif, son sourire était magnifique et communicatif. Je lui rendis donc son sourire et elle m'informa qu'elle avait trouvé quelqu'un – moi donc. Elle se présenta comme Aiko avant de me demander quel nom je portais.

- Je m'appelle Akira, je viens du clan Monorisu. Enchanté !

Je lui saisis sa main et lui fit un baisemain. C'était moins formel qu'un baiser sur la joue et plus qu'une simple poignée de main. Et puis, je ne sais pas. Je suis spontanée, moi. Je fais ce que j'ai envie sur le moment. J'étais tellement heureux de voir quelqu'un que ma joie m'avait emportée.

- Je sais que Yami a déclaré la guerre, mais… Ne serait-ce pas mieux de profiter de ses derniers instants de citoyens libres ? Je ne comprendrais jamais l'humanité…

J'avais soufflé cette dernière phrase, quelque peu dépité avant de retrouver le sourire.

- Je t'invites ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aijiro Nitsu
Membre
avatar
Aijiro Nitsu
Messages : 66
Date d'inscription : 13/01/2016

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Mer 6 Avr 2016 - 1:55

Hum... Le jeune homme l'avait regardé attentivement, pendant quelques secondes... Aiko en profita pour le décrire. Il avait les cheveux bruns, avec une coupe qui avait visiblement l'intention de lui donner un air mystérieux et ténébreux, notamment une mèche venant entre ses deux yeux bleus... Sûrement un physique pensé pour plaire aux jeunes demoiselles, en tout cas. Visiblement, quelqu'un qui prenait en tout cas soin de son apparence, cela ne faisait aucun doute.

Mais en tout cas, son accoutrement était... unique. De la part d'une jeune fille en kimono dans un bar, c'était le plus qu'elle pouvait dire, sans devenir hypocrite. En tout cas, avec sa longue cape blanche, et son allure qui se voulait assez noble, voire princière, ce jeune garçon devait en impressionner plus d'une... Malheureusement pour lui, il ne risquait pas de voir beaucoup de jeunes filles en fleur ce soir là.

En tout cas, il semblait sympathique... Il faisait donc parti du clan Monorisu ? Hum, ce n'est pas comme si Aiko était vraiment intéressé par tout ce qui touchait aux clans, même le sien, elle avait laissé ça derrière elle, préférant se consacrer à son entraînement. Cependant, elle fut franchement impressionné quand il vint lui baiser la main... Il aimait vraiment en faire plus que les autres ? En tout cas, c'est sur que ce n'était pas tout le monde qui saluait de cette manière.

-Oh, mais quel galant Ouji-sama, cela me ferait presque rougir.

Elle dit cela avec un ton volontairement provocateur, voire presque espiègle. Elle appréciait bien taquinait les gens de temps en temps, et cet Akira risquait de devenir sa prochaine victime, à son grand malheur. En tout cas, s'il continuait à lui donner l'opportunité... Mais pour l'instant, il se contenta de se plaindre par rapport à l'attitude des gens.

-Et bien, ils se créent une sûreté illusoire, et utilise cette illusion pour conforte leurs rêves... Je dirai bien que c'est lâche, mais c'est aussi très humain.

Elle haussa les épaules. Ce fut à ce moment là qu'il lui proposa de l'inviter. Alors un grand sourire se dessina sur son visage. Mais malheureusement pour Akira, ce n'était pas spécialement positif pour luI.

-Oh, avec plaisir. Je sais que ma beauté est grande, mais me baiser la main, puis m'inviter ? C'est audacieux, et peut être un peu me sous-estimer, il en faudra plus pour gagner mon estime.

Elle plissa ensuite les yeux, le regardant avec une certaine malice. Elle avait posé son coude sur la table, et ne le regardait que du coin de l'oeil.

-Ou bien fais tu cela avec toutes les filles ?
Aijiro Nitsu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 7 Avr 2016 - 22:45
J'eus l'impression de grandement amusé – et surprendre – la jeune femme que je connaissais sous le nom de Aiko lorsque je lui fis un baisemain. Elle prit un ton espiègle en me qualifiant de Ouji-sama et en me disant que cela la ferait presque rougir. Ainsi donc, la jeune femme était quelqu'un qui aimait taquinner les gens ? Cela tombait drôlement bien. Élevé dans une famille stricte, taquiner les rares enfants que je connaissais – n'allons pas jusqu'à les appelés « amis » – était la seule occupation que j'avais en étant enfant. Si elle désirait jouer avec moi, nous serions deux alors. Je peux être bien plus gênant que ce qu'elle croyait.

- Tout ce qu'il y a de plus normal pour une princesse en kimono dans un petit bar peu connu 

J'avais également répondu avec un ton espiègle, bien décidé à faire de notre relation une relaiton amicale, et… Différente des autres. Je lâchais un dernier soupir en parlant une nouvelle fois du manque d'activité dans la ville, me disant que peut-être mon interlocutrice pourrait me guider. Elle me répondit que les personnes de la ville devaient certainement se créer une sûreté illusoire.

- Ceci expliquerait cela. Soit, je trouve également que c'est lâche, mais nous n'avons qu'à mettre cela sur le dos de la peur et du fait que cette guerre a éclaté très rapidement… 

Je proposais également à Aiko de l'invité. Pourquoi pas après-tout ? Nous étions tout deux au bar du coin, et je voyais qu'elle n'avait pas de verre ? Je trouvais à ce moment là que lui en fournir un était assez poli. Un grand sourire se dessina sur son visage, ce que je pris pour un remerciement… Jusqu'à ce qu'elle se mit à se foutre de ma gueule en disant que sa beauté était grande mais que baiser sa main puis l'inviter était assez audacieux et qu'il faudrait plus pour gagner son estime, avant de me demander si je faisais cela avec toutes les filles. Je me sentis rosir légèrement avant de répondre à mon tour d'un air moqueur :

- Ou bien peut-être ais-je fait un baisemain car votre peau est douce et vous ais-je invité car je souhaitais qu'une jeune femme qui n'a pas assez d'argent pour s'acheter autre chose qu'un Kimono puisse goûter à de l'alcool ? 

Je me tus, trouvant que cela était peut-être un peu trop provocateur.

- Non, plus sérieusement, je voulais juste être poli.


Je me tus une nouvelle fois, buvant une gorgée du nectare qui n'attendait qu'à être bu et qui décantait dans le verre en face de moi.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» 02.03/16.C. [Los Angeles]Une après-midi pas aussi tranquille que prévue.
» Un après-midi plutôt sportif avec un ami [Dong-Jie Wu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RP, la voie du shinobi :: Paperasses :: Les rp et missions-
Sauter vers: