MJ/Arisu Nara
Fondateur/Admin
avatar
MJ/Arisu Nara
Messages : 1526
Date d'inscription : 23/04/2011

Fiche du shinobi
Grade: Gennin
Point de vie:
500/500  (500/500)
Points de chakra:
500/500  (500/500)
Jeu 9 Mar 2017 - 20:29
Cette saleté de brume était définitivement présente partout dans le pays… Elle a comme toujours été très évocatrice de la vérité du village de Kiri. Un village, plus encore que tous les autres, basé sur la déception, le mensonge, la dissimulation. Comme le royaume de l'assassinat, des trahisons, des complots et de l’isolationnisme. Peut être que le village avait changé avec les événements récents, cependant… Ou alors, on pouvait peut être dire qu'il avait été forcé de changer ? Après tout, il était plus faible que jamais, sans un Kage pour diriger le village, après la très brève montée au pouvoir de Seiya. En fin de compte, la brume était aussi peut être ce qui cachait le déclin du village qui en tenait son nom. En fin de compte, il n'y avait qu'à attendre que la brume se lève pour savoir ce qui se cache derrière. Car la brume cache toujours quelque chose. Ou bien quelqu'un.

-Se cacher derrière la brume… Voilà bien ce que je devrais attendre de lui…
-Vous avez dit quelque chose, m'sieur ?

Aeon détourna vers les yeux. Au centre de sa vision se trouvait un jeune homme. Il devait avoir une douzaine d'année, bien qu'il eût plutôt l'air d'en avoir à peine une dizaine. La guerre est plutôt terrible, surtout envers les plus jeunes, n'est-ce pas ? En tout cas, ça se voyait qu'il voulait apparaître comme allant mieux qu'il ne l'était réellement. Il bombait constamment le torse, comme pour se muscler, et faire oublier la pauvreté du haut qu'il portait, dont les manches n'étaient même pas de la même longueur. Sans même parlé du short, qui n'était sûrement qu'un pantalon, découpé avec un kunai. Il ne faisait pas particulièrement chaud dans les environs. Sûrement que ce gosse devait avoir l'habitude de marcher dans les marais qui occupait toute cette région du pays de l'eau. Les marais, et la brume, une combinaison qui repousserait de nombreux visiteurs, à n'en pas douter. En tout cas, ce n'est clairement pas le genre d'endroit que l'on recommande aux touristes.

Soupirant en pensant à tout cela, le chef de l'Akatsuki ne répondit pas immédiatement au jeune homme. Fermant les yeux, il se dit qu'à Iwa aussi il devait y avoir de jeunes garçons dans le même état. Non, plutôt dans le monde entier. Il fut rappelé à lui par le jeune garçon, qui s'était un peu pencher vers lui.

-Ca va bien, m'sieur ? Y a quelqu'chose que vous vouliez dire ?

Aeon rouvrit les yeux, surprit, d'autant plus que le visage de ce gosse était proche du sien. Voilà quelqu'un de bien social, se dit-il. Il se contenta de sourire, avant de lui répondre calmement.

-Non, tout va bien. Tu peux continuer, petit.

Et l'avancée reprit. Les deux personnages se tenaient sur une barque, en plein milieu des marécages, dans un coin paumé du pays de l'eau. Le Tsuchikage ne laissait cependant pas paraître qui il était. Il portait un long manteau noir à capuche, couvrant aussi son visage. On ne pouvait vraiment apercevoir que le bas de son faciès. Il préférait être incognito dans cet endroit, surtout si loin du siège de son pouvoir. Et puis, après tout, il était là pour une raison bien personnelle et égoïste, alors si on savait que le Tsuchikage et le chef de l'Akatsuki était ici, on pourrait penser le contraire.

En tout cas, tandis que la petite barque avançait, il se contenter de fixer le paysage. Ou tout du moins, ce que la brume le laissait voir. Il pouvait notamment remarquer une petite rive, avec une petite forêt, qui devait être très humide. Il ne pouvait voir que la silhouette des arbres, de toute façon. Quelque part, le flou du décor agissait peut être comme le miroir de son âme. Il voyait trois jeunes gens sur cette rive. Etaient-ils réels ? Peut être. Ou alors, ils n'étaient que les projections de son esprit. En tout cas, peu importe ce que faisait ces ombres, il ne pouvait voir qu'une seule chose. Un jeune homme, une jeune femme, et un enfant, jouant gaiement, dans l’insouciance de la jeunesse. Bien loin des préoccupations politiques, des conflits. Conforté dans l'idée que leur bonheur durera pour toujours. Oui, de jeunes enfants, bien innocents et naïfs. Mais qui pourrait leur en vouloir ? Qui pourrait les accuser de cela ? Certainement pas quelqu'un qui sait ce qui les attendait. Laissez-les profiter de leur moment de bonheur, il disparaîtra bientôt de toute façon.

Dans le silence de l'endroit, bercé par les vibrations de la barque, se déplacement sur l'eau, et les mouvements de rame, un rire cristallin se faisait entendre à l'oreille d'Aeon. Un rire, comme écho d'un lointain passé. Et pourtant, cette époque n'est pas si lointaine. A peine quelques années. Mais cela semblait déjà faire une éternité. Peut-être était-ce la rupture entre cette vie et celle d'avant ? Peut-être bien…
Mais cela n'importait que peu. Bientôt, tout serait terminé. Bientôt, il ne resterait réellement de cette époque plus que l'écho d'un rire, perdu dans le temps.

-Vous avez bien fait de me choisir comme guide, m'sieur, vous savez ! Je suis le meilleur !

L'homme encapuchonné rouvrit les yeux, et releva la tête vers ce jeune garçon. Il le regardait à moitié, concentré sur le chemin qu'il empruntait, souriant à pleine dents, à la fois orgueilleux, mais aussi emplit d'une fierté enfantine, et d'un sentiment de réussite. Cela fit légèrement sourire l'homme. Les enfants sont des êtres si simples que parfois les adultes en viennent à les jalouser. C'était quelque chose d'étrange, un mystère de la vie en quelques sortes.

-La région est très piégeuse, et en plus, les cartes du coin sont toutes bidons ! Moi j'vous l'dis parce que j'vous aime bien, mais les vendeurs de cartes, bah ils prennent tous les voyageurs pour des pigeons ! Les croyez pas, j'vous dit !

Mais c'est qu'en plus le gamin se vendait plutôt bien. Pour la première fois depuis le début du voyage, le passager décida de réellement détourner son attention vers le conducteur, pour réellement se concentrer sur lui.

-Alors petit… Tu as du beaucoup travaillé pour avoir cette expérience. Ca fait longtemps que tu fais ça ?
-Héhé, bien sur, ca fait depuis que je peux marcher et parler correctement m'sieur !

L'enfant avait l'air tellement fier en disant cela. Le Tsuchikage le regardait avec un air légèrement nostalgique… Il connaissait très bien cette attitude pour l'avoir pratiqué auparavant. Souriant légèrement, il le regarda, avant de lui poser une question.

-Et bien petit, pourquoi est-ce que tu fais cela ?
-Ah ben c'est simple m'sieur, c'est pour aider ma famille ! Ma maman est un peu malade, alors faut bien que j'l'aide, non ? Et puis, c'est aussi pour aider papa de nous protéger ! Enfin, j'dis papa, mais c'est pas vraiment mon papa… Mais maman l'aime, et pour moi c'est presque pareil !

Il disait tout cela en souriant à pleine dent. On pouvait voir qu'il lui manquait notamment une dent. Soit elle était tombée, soit il se l'était cassé… Au vu de son âge, les deux étaient probables. Quoiqu'il en soit, il arborait fièrement ce sourire enfantin, ce qui apportait à Aeon une certaine satisfaction. Voir un jeune enfant aussi heureux malgré sa situation… oui, cela le rendait bien heureux.