AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
VOTEZ POUR NOUS!



 

 Epreuvre examen Kage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MJ/Aeon Cliff
Fondateur/Admin
avatar
Messages : 1404
Date d'inscription : 23/04/2011

Fiche du shinobi
Grade: Kage
Point de vie:
3000/3000  (3000/3000)
Points de chakra:
8000/8000  (8000/8000)
MessageSujet: Epreuvre examen Kage Jeu 9 Mar 2017 - 18:29
Cette saleté de brume était définitivement présente partout dans le pays… Elle a comme toujours été très évocatrice de la vérité du village de Kiri. Un village, plus encore que tous les autres, basé sur la déception, le mensonge, la dissimulation. Comme le royaume de l'assassinat, des trahisons, des complots et de l’isolationnisme. Peut être que le village avait changé avec les événements récents, cependant… Ou alors, on pouvait peut être dire qu'il avait été forcé de changer ? Après tout, il était plus faible que jamais, sans un Kage pour diriger le village, après la très brève montée au pouvoir de Seiya. En fin de compte, la brume était aussi peut être ce qui cachait le déclin du village qui en tenait son nom. En fin de compte, il n'y avait qu'à attendre que la brume se lève pour savoir ce qui se cache derrière. Car la brume cache toujours quelque chose. Ou bien quelqu'un.

-Se cacher derrière la brume… Voilà bien ce que je devrais attendre de lui…
-Vous avez dit quelque chose, m'sieur ?

Aeon détourna vers les yeux. Au centre de sa vision se trouvait un jeune homme. Il devait avoir une douzaine d'année, bien qu'il eût plutôt l'air d'en avoir à peine une dizaine. La guerre est plutôt terrible, surtout envers les plus jeunes, n'est-ce pas ? En tout cas, ça se voyait qu'il voulait apparaître comme allant mieux qu'il ne l'était réellement. Il bombait constamment le torse, comme pour se muscler, et faire oublier la pauvreté du haut qu'il portait, dont les manches n'étaient même pas de la même longueur. Sans même parlé du short, qui n'était sûrement qu'un pantalon, découpé avec un kunai. Il ne faisait pas particulièrement chaud dans les environs. Sûrement que ce gosse devait avoir l'habitude de marcher dans les marais qui occupait toute cette région du pays de l'eau. Les marais, et la brume, une combinaison qui repousserait de nombreux visiteurs, à n'en pas douter. En tout cas, ce n'est clairement pas le genre d'endroit que l'on recommande aux touristes.

Soupirant en pensant à tout cela, le chef de l'Akatsuki ne répondit pas immédiatement au jeune homme. Fermant les yeux, il se dit qu'à Iwa aussi il devait y avoir de jeunes garçons dans le même état. Non, plutôt dans le monde entier. Il fut rappelé à lui par le jeune garçon, qui s'était un peu pencher vers lui.

-Ca va bien, m'sieur ? Y a quelqu'chose que vous vouliez dire ?

Aeon rouvrit les yeux, surprit, d'autant plus que le visage de ce gosse était proche du sien. Voilà quelqu'un de bien social, se dit-il. Il se contenta de sourire, avant de lui répondre calmement.

-Non, tout va bien. Tu peux continuer, petit.

Et l'avancée reprit. Les deux personnages se tenaient sur une barque, en plein milieu des marécages, dans un coin paumé du pays de l'eau. Le Tsuchikage ne laissait cependant pas paraître qui il était. Il portait un long manteau noir à capuche, couvrant aussi son visage. On ne pouvait vraiment apercevoir que le bas de son faciès. Il préférait être incognito dans cet endroit, surtout si loin du siège de son pouvoir. Et puis, après tout, il était là pour une raison bien personnelle et égoïste, alors si on savait que le Tsuchikage et le chef de l'Akatsuki était ici, on pourrait penser le contraire.

En tout cas, tandis que la petite barque avançait, il se contenter de fixer le paysage. Ou tout du moins, ce que la brume le laissait voir. Il pouvait notamment remarquer une petite rive, avec une petite forêt, qui devait être très humide. Il ne pouvait voir que la silhouette des arbres, de toute façon. Quelque part, le flou du décor agissait peut être comme le miroir de son âme. Il voyait trois jeunes gens sur cette rive. Etaient-ils réels ? Peut être. Ou alors, ils n'étaient que les projections de son esprit. En tout cas, peu importe ce que faisait ces ombres, il ne pouvait voir qu'une seule chose. Un jeune homme, une jeune femme, et un enfant, jouant gaiement, dans l’insouciance de la jeunesse. Bien loin des préoccupations politiques, des conflits. Conforté dans l'idée que leur bonheur durera pour toujours. Oui, de jeunes enfants, bien innocents et naïfs. Mais qui pourrait leur en vouloir ? Qui pourrait les accuser de cela ? Certainement pas quelqu'un qui sait ce qui les attendait. Laissez-les profiter de leur moment de bonheur, il disparaîtra bientôt de toute façon.

Dans le silence de l'endroit, bercé par les vibrations de la barque, se déplacement sur l'eau, et les mouvements de rame, un rire cristallin se faisait entendre à l'oreille d'Aeon. Un rire, comme écho d'un lointain passé. Et pourtant, cette époque n'est pas si lointaine. A peine quelques années. Mais cela semblait déjà faire une éternité. Peut-être était-ce la rupture entre cette vie et celle d'avant ? Peut-être bien…
Mais cela n'importait que peu. Bientôt, tout serait terminé. Bientôt, il ne resterait réellement de cette époque plus que l'écho d'un rire, perdu dans le temps.

-Vous avez bien fait de me choisir comme guide, m'sieur, vous savez ! Je suis le meilleur !

L'homme encapuchonné rouvrit les yeux, et releva la tête vers ce jeune garçon. Il le regardait à moitié, concentré sur le chemin qu'il empruntait, souriant à pleine dents, à la fois orgueilleux, mais aussi emplit d'une fierté enfantine, et d'un sentiment de réussite. Cela fit légèrement sourire l'homme. Les enfants sont des êtres si simples que parfois les adultes en viennent à les jalouser. C'était quelque chose d'étrange, un mystère de la vie en quelques sortes.

-La région est très piégeuse, et en plus, les cartes du coin sont toutes bidons ! Moi j'vous l'dis parce que j'vous aime bien, mais les vendeurs de cartes, bah ils prennent tous les voyageurs pour des pigeons ! Les croyez pas, j'vous dit !

Mais c'est qu'en plus le gamin se vendait plutôt bien. Pour la première fois depuis le début du voyage, le passager décida de réellement détourner son attention vers le conducteur, pour réellement se concentrer sur lui.

-Alors petit… Tu as du beaucoup travaillé pour avoir cette expérience. Ca fait longtemps que tu fais ça ?
-Héhé, bien sur, ca fait depuis que je peux marcher et parler correctement m'sieur !

L'enfant avait l'air tellement fier en disant cela. Le Tsuchikage le regardait avec un air légèrement nostalgique… Il connaissait très bien cette attitude pour l'avoir pratiqué auparavant. Souriant légèrement, il le regarda, avant de lui poser une question.

-Et bien petit, pourquoi est-ce que tu fais cela ?
-Ah ben c'est simple m'sieur, c'est pour aider ma famille ! Ma maman est un peu malade, alors faut bien que j'l'aide, non ? Et puis, c'est aussi pour aider papa de nous protéger ! Enfin, j'dis papa, mais c'est pas vraiment mon papa… Mais maman l'aime, et pour moi c'est presque pareil !

Il disait tout cela en souriant à pleine dent. On pouvait voir qu'il lui manquait notamment une dent. Soit elle était tombée, soit il se l'était cassé… Au vu de son âge, les deux étaient probables. Quoiqu'il en soit, il arborait fièrement ce sourire enfantin, ce qui apportait à Aeon une certaine satisfaction. Voir un jeune enfant aussi heureux malgré sa situation… oui, cela le rendait bien heureux.



Cependant, quelque chose vint briser cet instant. Soudainement, le chef de l'Akatsuki détourna le regard vers les bois. Il entendait des bruits… Ils devaient être… cinq ? Oui, les bruits de pas de cinq personnes, qui se rapprochaient. Sortant un kunai rapidement, l'homme encapuchonné se leva, faisant signe au jeune garçon de s'arrêter. Il préférait cela, étant totalement au calme pour pouvoir s'occuper des hostiles s'approchant rapidement d'eux. Le garçon semblait avoir peur, tremblotant légèrement.

-M'sieur, je crois que je les entends ! Ce sont les bandits du coin, des anciens ninjas de Kiri ! Il paraît même que leur chef était un chuunin ! On peut pas s'arrêter là !
-Ne t'inquiète pas, je sais un peu me battre.

Il offrit, malgré sa capuche, un léger sourire au jeune garçon, qui le regardait, les yeux grands ouverts, seulement à moitié rassuré, mais qui semblait acquiescer. Bien, cela évitait que le gosse ne fasse n’importe quoi et se mette en danger. Il pouvait maintenant pleinement se concentrer sur les assaillants. D’ailleurs, ils ne perdirent pas une minute. En à peine quelques secondes, Aeon put percevoir comme quelque chose arrivait dans leur direction… Un kunai, lancé à grande vitesse sur le jeune rameur. Viser le plus faible, hein ? Ce n’était pas assez. En un instant, l’arme fut comme dévié de sa trajectoire, créant un léger impact au moment où il pénétra l’eau. L’homme au manteau, en un instant, s’était déplacé devant le jeune homme, avec une agilité impressionnante.

Les ennemis semblaient bien décider à ne pas se montrer… Et lui ne pouvait pas aller les chercher, sinon le gamin serait en danger. Il devait se contenter de rester prêt à le défendre. Passant son regard de droit à gauche, il guettait la moindre attaque. Dans le coin de soin œil, il put apercevoir une flèche. Comme se téléportant, il se trouvait devant la flèche. La saisissant en plein air avec sa main libre, il la relança, à main nue, de là où elle venait, avec une force impressionnante. Il put simplement entendre un râle de douleur, comme seule réponse. Il souriait, ces bandits avaient beau être prudent, généralement, il y avait bien quelque chose qui les faisaient sortir de leur cachette : que l’un dès leur soit blessé. Ce n’était pas pour venger le pauvre bougre, mais une simple rage absurde, provoqué par… de l’orgueil ? Oui, sûrement cela.

-Tu vas voir toi ! On va te faire ta fête !

En plein dans le mille. Comme prévu, ce furent bien six hommes qui sortirent de leur tanière. Quatre sur la rive gauche, deux sur la rive droite. L’un de ceux à gauche semblé avoir une flèche plantée à l’épaule d’ailleurs. Alors c’était lui qui s’était fait touché. Il avait d’ailleurs opté pour un katana. En fin de compte, presque tous avec un sabre ou une épée, sauf un gros barbu, qui semblait être le chef, et qui tenait une grosse hache à deux mains.
A leur provocation, le chef de l’Akatsuki se contenta simplement de tendre sa main vers le barbu, d’un geste provocateur.

-Vous essaierez.
-A l’attaque !

Le gros bandit cria dès qu’Aeon eut terminé de parler. Il s’élança alors sur le navire, avec ses trois compagnons. De l’autre côté, ses amis s’élançaient aussi. Aeon examina rapidement la situation. Le chef serait le premier à frapper, avec sa grosse hache en l’air. S’en suivrait les deux autres de la rive gauche, qui n’était pas blessé. Le blessé, lui arriverait en dernier. Ceux de la rive droite, enfin, au vu de leur éloignement, avait un léger décalage. Très bien, cela allait être simple. Sans que personne ne le remarque, une marque noire commença à recouvrir le corps de l’homme encapuchonnée.

Comme prévu, le chef arriva le premier, ayant bondit avec force, sa hache en l’air. Vite, il arriva sur sa cible abattant son arme. Mais son adversaire était bien trop rapide pour lui. Il lança vite son kunai, adroitement, dans la gorge du criminel, lui arrachant sa hache des mains avec sa force juste après. Prenant l’arme à deux mains, il recula légèrement, avec de la lancer en avant, de manière circulaire, comme un disque. Tous les bandits, qui étaient globalement alignés, furent terrassé par l’action. Mais le temps n’était pas venu de profiter de ce magnifique mouvement. Faisant un pas rapide, Aeon s’élança vers les deux derniers bandits, qui étaient très proche du bateau, et du gamin.
Faisant sortir deux os pour servir de sabre, il rencontre en plein air les assaillants. Il lui suffit d’un mouvement rapide et bref de chaque bras pour trancher ses deux ennemis au niveau de la gorge. En quelque secondes, les six bandits avaient rendu l’âme.

Soupirant, Aeon finit par détourner le regard vers le jeune garçon. Ce dernier le regardait avec des grands yeux, comme admiratif. On pouvait presque voir ses yeux briller, tandis qu’il essuyait quelques larmes de peur. Cela fit légèrement sourire le chef de l’Akatsuki. Oui, c’était là bien un enfant… Son regard lui rappelait celui de son frère autrefois, qui l’admirait comme son héros. Il resta silencieux quelques secondes, se rappelant qu’il avait décidé qu’à la fin de cette journée, il serait passé à autre choses… Aujourd’hui, il enterrait définitivement son passé.

-Trop fort m’sieur ! Presque autant que mon Papa !

Oui, tout comme lui… Pour ce jeune garçon, son père devait surement être son propre héros. Aeon se contenta de poser une main sur la tête du jeune garçon, instinctivement.

-Héhé… Ton papa, c’est ton héros, non ?

Surpris, l’enfant finit par lentement hocher la tête.

-Ouais ! Il nous protège maman et moi ! Et il est trop fort !

Surement un juunin de Kiri, se dit Aeon. Avec les évènements récents, les nukkenin de Kiri, ce n’est pas ce qu’il manquait. Il se contenta de se rasseoir, avant de faire signe au garçon de continuer le chemin. Ce dernier lui sourit, avant de reprendre son travail…

~~
Trouver des informations… Ce n’était pas si compliqué. Après tout, les gens qui boivent aiment tellement parler. D’une manière ou d’une autre. Après être arrivé en ville, Aeon s’était tout de suite dirigé vers une taverne locale. Il n’y avait vraiment que ce genre de petite localité pour encore en avoir. Ensuite, il a simplement fallu trouver les habituels mauvais garçons, et légèrement les questionner. Ils savaient généralement un peu ou se trouvait tout le monde. Mais ils n’étaient pas très disposés à communiquer, encore moins sous l’effet de l’alcool. Alors, il avait fallu les aider à décuver. Oh, pour cela, le chef de l’Akatsuki avait employé des méthodes variées, à base de poutre, de table, et de quelques morceaux de pain. En fin de compte une fois sobre, les jeunes individus furent ravis de communiquer au voyageur la localisation de celui qu’il cherchait.

Et c’est justement vers cet individu que les pas d’Aeon le portait. Il s’éloignait de la ville, s’aventurant dans ce qui semblait être une forêt. Pour être plus exact, il devait traverser cette forêt, pour arriver visiblement dans ce qui lui avait décrit comme un terrain d’entraînement improvisé. Tandis qu’il s’approchait, Aeon réfléchissait… Après toutes ces années, il allait enfin retrouver celui qui lui avait tout prix. Il avait éliminé un de ses acolytes lorsqu’il avait pris le pouvoir à Iwa. Et maintenant, il allait enfin confronter cet homme qui avait provoqué la mort de sa famille. Mais, que trouverait-il au-delà de ce face à face ? Pourrait-il enfin laisser derrière lui son passé ? Est-ce qu’il aurait accompli quelque chose ? Ou est-ce qu’il ne trouverait que le vide ? Y avait-il encore un but derrière toute cette histoire ? Aeon doutait même de cela.

Mais malgré, tout, il ne pouvait faire marche arrière. Alors, il avançait, en silence. Seuls quelques bruits d’animaux venaient accompagner sa marche. Elle ne fut pas très longue, mais sembla durer une éternité. Jusqu’à ce qu’enfin se dessine un lieu. Grand, en plein milieu de la forêt. Un grande terrain vide, si ce n’est quelques troncs d’arbres. Et seulement un individu, semblant assis sur l’un d’eux.

-Masaru Hyuuga.

C’était le chef de l’Akatsuki qui brisa le silence. Il ne semblait pas l’appelait, mais plutôt énoncer un fait, une vérité. Masaru Hyuuga. Ancien Mizukage. Son règne fut marqué par sa volonté d’écraser tout opposant, et surtout, tout danger. Nombreux sont ceux dont le sang a coulé par sa faute. Et le voici. Un homme âge, la cinquantaine bien entamé, les cheveux grisonnants et peu entretenus, assez long, couvrant une partie de son visage. Portant une tenue de ninja de la brume abimé, ayant subis le passage du temps. Et des yeux blancs, perçant, mais semblant perdu dans le vide. Il eut un léger sourire envoyant celui qui venait d’arriver. Il se leva, lentement.

-Je commençais à croire que jamais tu n’arriverais jeune homme. Je ne compte pas plaider innocent, ni me justifier pour mes actions. Ni même demander pardon. J’ai eu l’opportunité d’utiliser les mots à la place de la lame. Je ne l’ai pas fait. Il est temps pour moi d’assumer mes choix.



Aeon n’avait rien à redire. En un regard, les deux se comprirent. Il n’y avait pas à discuter.
En un instant, les deux semblèrent disparaître, pour se retrouver face à face, tandis qu’un son signifiant le fracas de deux lames sembla déchirait l’air. Le vieil homme tenait dans sa main un katana, tandis qu’Aeon avait sorti sa lame fétiche, Regalia. Dès qu’ils ne furent plus en contact, Masaru prit impulsion au sol, utilisant une technique d’épéiste, le Burritsu, pour décupler sa vitesse pendant un cours instant, pour prendre son adversaire de vitesse.

-Funkusu Notchi !

En quelques secondes, l’ancien Mizukage enchaîna huit attaques extrêmement rapides sur son adversaire. Mais Aeon ne broncha même pas, restant de marbre. Il profita même de ce mouvement, qui laissait son adversaire sans défense, pour contre attaquer. Il donna un coup de paume, rapide, bref. Prenant le chemin le plus court possible pour frapper son adversaire, tout en démultipliant sa force. La colère du dragon, une technique redoutable. Mais il n’avait pas terminé. Tandis que son ennemi subit son attaque, impuissant, il ne le laissa pas se faire projeter au loin. Un bras de chakra rougeâtre apparut alors au niveau de son dos, et, profitant de son allonge, saisit le vieil homme. Mais ce dernier n’était pas un maître shinobi pour rien.

En effet, il fit appel à une autre technique de sabre, le Fuyuri no Kogeki, pour enchaîner trois coups, en l’air, sur le bras. Avec les deux premiers, il repoussa la main, avant de finalement la trancher, faisant disparaître le membre et s’évaporer le chakra. Il finit par atterrir à quelque maître du jeune homme. Il rangea son arme, et des veines commencèrent à apparaître au niveau de ses yeux, tandis que son corps, ou plus précisément, ses jambes, s’entouraient de vent. Effectuant plusieurs mudras, de dizaines de miroirs de glace apparurent alors, entourant Aeon et Masaru, qui rentra dans un des miroirs.

Le chef de l’Akatsuki fut réellement surprit par cette attaque. N’ayant pas vraiment le temps de réagir, il ne put contrer le premier coup de son adversaire. Arrivant dans le dos du maître de cristal, le vieil homme enchaîna huit coups. En plus de blesser le chef de l’Akatsuki, les coups eurent surtout pour effet de bloquer ses portes de chakra.

-Je vois… Je n’ai pas le choix…

La marque maudite commença à recouvrir le corps d’Aeon. Il ne pouvait pas utiliser de techniques, mais au moins, cela lui permettrait d’éviter les attaques. Ainsi, pendant une longue minute, le vieil homme enchaîna les attaques, qu’Aeon esquivait in extremis. Le chef de l’Akatsuki devait faire preuve d’une concentration extrême pour ne pas être victime des attaques de son adversaire, qui le bloquerait encore plus longtemps. Mais le temps finit par passer, et Aeon sentit de nouveau son chakra affluait en lui. Il effectua alors rapidement quelques mudras.

-Arbre cristallin !

Un arbre poussa alors au sol, fait entièrement de cristal, et ses branchèrent se répandirent un peu partout, brisant tous les miroirs de glace. Aeon put voir son adversaire tomber au sol, fortement blessé, après qu’un des miroirs soit brisé. Il n’hésita pas une seule seconde, il s’élança sur son adversaire, et commença à le frapper. Ce dernier n’eut pas le temps de réagir, subissant les attaques une par une. Il fut repoussé au loin, le visage ensanglanté. Oui, c’était là une attaque portée par la rage, et la colère. Comme toute cette rage qui explosait en un instant.

-Tu as tué ma famille, tu m’as tout pris, et maintenant, tu vas payer.

Aeon commençait à accumulait dans son poing du chakra pour lancer son attaque la plus puissante. Il allait brisait son adversaire. Mais ce dernier se contentait de sourire. Il semblait comme être… serein.

-Pourquoi souris-tu comme ça.
-Parce que j’ai accepté mes erreurs. Je ne regrette rien.

Cela n’eut pour effet que d’encore augmenter la colère d’Aeon. Il commença à prendre son élan. Pour le tuer.
Mais il s’arrêta. Un léger bruit le força à s’arrêter. Comme des sanglots. Il détourna le regard derrière lui. Un jeune garçon, sanglotant, se trouvait là, à la bordure de la forêt, les observant. Aeon écarquilla les yeux. C’était l’enfant qui l’avait conduit ici. Il le fixa quelques instants.

-Ne tuez pas mon papa…

Silencieux, le chef de l’Akatsuki comprit ce qu’il se passait. Le chakra se dissipa de son poing. Du point de vu de cet enfant, il n’était qu’un monstre, un démon venu tuer son père adoptif. En fin de compte, il n’était pas si différent de lui-même. Si Aeon tuait cet homme qu’il détestait tant… Cet enfant suivrait-il la même voie que lui ? Une voie remplie de combat, de souffrance ? Et lui-même, ne deviendrait-il pas ce qu’il déteste le plus ?

La marque maudite se dissipa petit à petit du corps d’Aeon. Ce dernier se contenta de regarder au loin. Puis, il finit par se tourner entièrement dans une direction, vers la forêt, ni en direction du pre, ni du fils.

-J’ai trouvé ce que je suis venu chercher.

Il se contenta de ces quelques mots, avant de continuer son chemin. Il se sentait comme lavé de toute cette colère, de toute cette haine. Comme si tout avait disparu.

Il se sentait serein. Prêt à laisser le passé derrière lui. Prêt à continuer son chemin.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Thème d'Aeon



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ishi Yukan
Administrateur
avatar
Messages : 276
Date d'inscription : 25/10/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sanin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
1450/4000  (1450/4000)
MessageSujet: Re: Epreuvre examen Kage Sam 25 Mar 2017 - 21:07
Maudit Aeon il à pris de l'avance sur moi le bougre! ( What le bougre c'est une insulte qui ne vient pas demoi je me suis fait posséder par un papy des année 60) Bon validé du coups. ( En vrais c'est pas du tout validé je t'attends juste dans mon bureau pour me verser la somme convenue pour que ça le devienne XD )



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦





Mon coeur abrite deux soleils éclairant ma route sur la voie de mon destin

Thème:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Examen de Potions
» Mission de rang D: Examen Chuunin
» Un blogueur mis en examen
» Soutien examen
» - Examen d'Histoire de la magie // Terminé

Sauter vers: