Je n'ai pas peur de toi mais de ton aisance à me changer (PV Aeon)

 :: Paperasses :: Les rp et missions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ashley Nitsu
Administrateur
avatar
Ashley Nitsu
Messages : 905
Date d'inscription : 01/08/2013

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Dim 30 Avr 2017 - 16:56
Le soleil commençait à descendre, doucement. C'était une belle vue qui s'offrait à tout voyageurs et ninja passant ici. Je pris gout à admirer ce genre de petit moment. Depuis que l'akatsuki n'existait officiellement plus, je ne vivais pas trop bien le fait d'être loin de chacun de ses membres. L'akatsuki était ma seule famille désormais. La distance que je devais parcourir pour prendre des nouvelles de chacun était, en plus d'être chiant, beaucoup trop long. Mon dons me permettait d'avoir quelques nouvelles mais ce n'était rien, pas de contact, pas de rire, rien de tout ça. Je n'étais pas très loin d'Aeon, fort heureusement.

Je ne peinais pas trop à le rejoindre, je pris l'habitude de me faufiler. Personne ne devait savoir que j'étais en vie, pas tout de suite tout du moins. Depuis cette foutue guerre, je devais me cacher. Dattero était toujours présent. Je ne lui disais pas vraiment mais cela m’apaisait un peu, je me sentais moins seule quand il était avec moi. Une cape noire me couvrait le corps, je remettais mes gants noirs correctement. Les rayons du soleil venait me caresser le visage avec douceur, c'était agréable. Je lâchais un long soupir, je m'ennuyais. Comme si le soleil m'intéressait réellement ! Mon pas se faisait lèger, discret. Je venais m'installer sur une branche d'arbre, sereine. Mon dons activait, je ne craignais pas d'être surprise.

Je regardais devant moi, les montagnes étaient impressionnantes ici, tout comme les falaises. Je regardais juste en dessous de moi où se trouvait le vide. C'était un endroit sûr et je pouvais vite disparait si nous avions besoin de cela. C'était étrange de vivre comme un fantome alors que j'avais toujours été présente, que je ne craignais jamais de me distinguer, que je n'hésitais pas à traverser un pays avec ma cape de l'akatsuki. Maintenant, ma cape se cachait au fond de mon refuge sans doute non loin de ma bague. Je me plongeais dans mes pensées, oubliant le monde autour de moi. Je me rappelais des moments de ma vie sans être vraiment triste. C'était mes décisions et je les assumais pleinement. Le monde était mieux ainsi, les générations futurs devaient prendre notre chemin. La division de l'akatsuki était-elle nécessaire ?

Je n'en savais trop rien. Chacun vivait tranquillement dans son pays tandis que Dattero et moi erraient comme des parias. Je crois qu'avant cela m'aurait dérangé, j'avais tellement besoin d'attention, tellement besoin d'être là. En ce jour, je ne ressentais plus tellement ce besoin. Je voulais juste atteindre mon objectif même si cela voulait passer par là, même si le repère de l'akatsuki était vide. Je posais ma tête contre le tronc de l'arbre en baillant un peu, le kage serait-il en retard ? En voilà des manières !



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Ashley Nitsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne MJ/Hikaru Yutsuki
Fondateur/Admin
avatar
MJ/Hikaru Yutsuki
Messages : 1492
Date d'inscription : 23/04/2011

Fiche du shinobi
Grade: Kage
Point de vie:
3000/3000  (3000/3000)
Points de chakra:
8000/8000  (8000/8000)
Dim 30 Avr 2017 - 18:48
Un léger sourire se dessinait sur les lèves du Tsuchikage. Finalement, voilà comment se terminaient les choses. Aussi simplement. En un seul geste, en un instant, c'est comme si tout disparaissait. Des années de souffrances, de lutte, de vengeances. Disparus, en quelques secondes. Et... Ce n'était pas si désagréable, de laisser le passé là ou il devait être. Oui, ce n'était pas si désagréable d'arrêter de regarder en arrière. Finalement, la réponse était si simple. Juste aller de l'avant. Cela en était presque risible. Il avait fallu toutes ces années pour une réponse aussi simple. Mais souvent, les choses les plus simples ne sont elles pas les plus compliqué à trouver ? Cela avait sûrement été le cas cette fois là aussi. La réponse, Aeon l'avait déjà à ses côtés, depuis qu'il était revenu dans le nuage rouge.

C'est d'ailleurs ce qui l'avait motivé à décidé la division de l'Akatsuki. Il sentait que cette organisation était devenu une famille. Chaque membre était un ami, un proche, un camarade. Les liens qui les unissaient avait depuis longtemps dépassé ceux de simples membres d'un même groupe. Oui, l'Akatsuki était devenu pour tous une famille. Et c'est pour ça qu'Aeon avait décidé de la dissoudre. Non pas pour s'en séparer, mais simplement car elle n'était plus nécessaire. Les liens qui les unissaient, voilà la véritable essence de son Akatsuki. L'Akatsuki se trouvait dans chacune de leurs âmes, et continuerait à vivre.

Le soleil illuminait le Tsuchikage, mais aussi les petits bouts de cristal qui flottaient au loin. Ils reflétaient la lumière du soleil. Une statue se brisaient, mais pour devenir éternelle. Du haut de la montagne, Aeon observait le spectacle. Oui, il le trouvait beau. Plus que cela, il ressentait un mélange d'émotion. De la joie, de la nostalgie, de la mélancolie, mais aussi de la chaleur, et une détermination. Celle de ne plus jamais reculer, d'aller toujours de l'avant. Un léger vent soufflait dans ses cheveux, et faisait flotter son manteau. Cette brise était agréable. Elle emportait les fragments de cristal, et en même temps, venait comme purger le chef de l'Akatsuki de tout ce dont il voulait se débarrasser. C'est à dire ses regrets et sa haine. Son sourire s'élargit.

-Dans la mort, tu trouve la liberté que tu as cherché toute ta vie. Flotte au gré du vent,
comme tu l'as toujours désiré. C'est la dernière fois que je me retourne pour te regarder. Merci pour tout. Et bonne nuit.


Un lueur s'approcha, comme reflétant les rayons du soleil. Un pelage doré se dessinait, celui d'un aigle, majestueux, impérieux, même, mais qui semblait ne faire qu'un avec la nature. Un compagnon, un ami... Et aussi, un peu, un mentor. Il se posa doucement, à côté du chef de l'Akatsuki.

-Tu vas être en retard, si tu continue comme cela. La ponctualité est-elle aussi une valeur que tu vas laisser en arrière ?

Aeon sourit légèrement à la blague de Tenkoutei. Mais il était vrai qu'il devrait se dépêcher. Il laissa toutes ces pensées au fond de sa tête. Ce n'était plus important. Bien, maintenant, il devait faire en sorte d'être à l'heure. Après tout, un homme de son rang ne pouvait se permettre d'être en retard à un rendez vous, n'est-ce pas ?

-Veux tu que je t'amène ?

-Non merci, je me débrouillerai moi même. Peux tu juste m'indiquer vers ou se trouve-t-elle ?

Sans répondre, l'aigle changea peu à peu de forme. Son plumage doré se transforma en une resplendissante chevelure, tandis que son corps adoptait l'apparence d'un jeune homme d'une vingtaine d'année, resplendissant de beauté. Il pointa une direction, désignant vaguement un point en plus basse altitude. Les deux personnages s'échangèrent un sourire, tandis qu'Aeon s'approcha du bord de la petite plateforme rocheuse sur laquelle il se trouvait.

-Bien allons y.

Il fléchit ses jambes, et profitant de toute sa force, se propulsa vers le bas. A grande vitesse, il fonçait, presque tel un météore s'abattant sur terre. Quand il vit enfin la silhouette d'Ashley, il se retourna, effectuant un salto aérien, pour se réceptionner sur ses pieds, à quelque mètre de l'arbre sur lequel était installé la jeune dame. Il se contenta de lui envoyer un sourire.

-Pile à l'heure.

La jeune femme risquait d'être légèrement déboussolé par le changement d'apparence d'Aeon. Il avait enfin décidé de s'occuper de se débarrasser des cicatrices sur son front. Il était temps qu'il laisse cela derrière lui, aussi.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦





MJ/Hikaru Yutsuki
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Nitsu
Administrateur
avatar
Ashley Nitsu
Messages : 905
Date d'inscription : 01/08/2013

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Lun 1 Mai 2017 - 5:03
Le vent était si léger et agréable. Je fermais un peu les yeux. Ma concentration perdait de ses performances lorsque je me rappelais de sa voix. Mon corps se crispait, je me tendais. Etais-je si inquiète ? Avais-je juste peur de ce qu'il était ? Ce qu'il pouvais représenter ? Son chakra approchait, je le reconnaissais si aisément. Je me retournais vers lui en attendant le choc contre le sol. Il avait changé ou peut-être n'était-ce pas lui ? Je restais figée, sans vraiment quoi dire. Je ne bougeais pas de mon arbre mais me tournait envers sa direction. Ma tête se pencha sur le côté.

L'odeur que je sentais était pourtant la sienne. J'entre-ouvris la bouche pour m'exprimer mais rien ne sortit. Je restais là comme une idiote en hésitant à me demander si c'était bien lui. J'enlevais la capuche qui couvrait mes cheveux. Je soupirais longuement en fermant les yeux comme pour me reprendre. Je ne pus retenir mon rire, il était léger tout comme le vent. "On devait être discret, Aeon. Il va falloir revoir la définition de ce mot, j'ai l'impression !" C'était exactement la personne que j'étais. De ceux qui prenait sur eux, qui gardait tout pour eux, qui ne baissait jamais les bras et qui n'abandonnait jamais son objectif. Le fait qu'il avait changé ne changeait pas grand chose à mes yeux.

Ca lui allait si bien, d'avoir laisser son passé derrière, d'avoir laisser toutes ses cicatrices. Je ne savais pas si j'en étais capable moi, de laisser toute cette douleur empalée dans mon être, tout ce passé taché de sang et de haine. J'admirais son courage et pourtant, je ne faisais rien pour me changer moi.. Je gardais mon regard blanc et noir sur lui en sentant enfin la douleur de mes yeux gardés trop longtemps activés. Je lâchais un petit soupir de douleur en posant une main sur mes yeux "Hakuri..." La douleur s'estompait, doucement. Etait-ce la même chose pour son passé et le mien, tout cela s'effacerait lentement ? Je secouais un peu la tête pour m'ôter toutes ses pensées.

"Tu as changé... Je te reconnais bien là, Aeon ! Ca te va bien mieux !" Je lui souriais. Ma haine ne s’atténuait pas mais mes priorités avaient changé et heureusement pour moi. "Comment vas-tu ? Tu as l'air si serein désormais !" disais-je en descendant du haut de mon arbre dans un petit saut souple qui me ressemblait bien à vrai dire. Je m'approchais un peu de lui mais laissais une certaine distance, quelques pas. La flamme brûlait.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Ashley Nitsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne MJ/Hikaru Yutsuki
Fondateur/Admin
avatar
MJ/Hikaru Yutsuki
Messages : 1492
Date d'inscription : 23/04/2011

Fiche du shinobi
Grade: Kage
Point de vie:
3000/3000  (3000/3000)
Points de chakra:
8000/8000  (8000/8000)
Mer 3 Mai 2017 - 12:57
Ah, un peu de poussière venait décorer les vêtements d'Aeon. En même temps, il aurait du le prévoir en effectuant une arrivée aussi... choquante. Tandis qu'Ashley restait sans voix, il passait quelques coups de mains le long de son manteau pour chasser la poussière, comme si de rien n'était. Nonchalante, voilà un terme qui définissait bien son attitude. Ou alors, était-ce plus de la sérénité ? Peut-être bien. Quoi qu'il en soit, il ne sentait pas avoir besoin de se retenir en face de la jeune femme, et ne le faisait donc pas. Il se contentait d'être totalement spontané. C'était amusant, de le voir se comporter comme s'il avait plusieurs années de moins, comme si le poids sur ses épaules ne l'affectait pas le moins du monde, léger comme il se sentait. Ce n'était pas le cas. Mais cela le semblait bien.

Une fois qu'il eu terminé celà, il se contenta de fixer la jeune fille. Il souriait, tout simplement, n'aidant probablement pas à la confusion première d'Ashley. Sa tête légèrement penché sur le côté, il s'amusait légèrement de sa béatitude. Il fallait bien dire que la perspective de voir son amie dans cet état le faisait déjà rire avant. Clignant plusieurs fois des yeux, il mit les mains dans ses poches, se contentant d'attendre une réponse. Il n'était pas pressé. Il avait tout le temps du monde. Comme si, juste pour cette discussion, tout s'arrêtait simplement pour eux deux.

Et lorsque la réponse finit par venir, un léger rire vint briser le silence qui avait commencé à s'établir. Un rire honnête, presque innocent. Peut être était-ce la première fois que le chef de l'Akatsuki entendait Ashley rire comme cela, si aisément, si naturellement. Et pourtant, cela ne le choquait pas, et ne lui semblait pas étranger. Difficile à expliquer, mais c'est comme s'il savait que c'était là la seule réaction qu'elle aurait pu avoir. Il se contenta de hausser les épaules, renforçant un peu plus son sourire.

-J'aime les entrée théâtrales. Et de plus, je pense que personne ne se viendra se plaindre.

Aeon regardait au loin. Tout était vide. Ils n'étaient bien que tous les deux. Et tant mieux, que les soucis du mondes restent dans leur coin, ne serait-ce que quelques heures. Il détourna le regard vers Ashley, ensuite, souriant. Il écouta simplement ce qu'elle avait à dire, sans l'interrompre, sans changer d'expression. Pourquoi le ferait-il ? Après tout, à cet instant précis, il se sentait bien. Simplement bien, calme. Plus qu'il ne l'avait été pendant des années.

-Allons, ce n'est qu'un peu de chirurgie esthétique pour me rendre encore plus séduisant que je ne le suis déjà, je n'ai pas tant changé.

Refermant les yeux, il détourna son visage, pour porter son regard sur le lointain. Son sourire se dissipa petit à petit, pour arborer un ton plus grave, plus sérieux, sans pour autant laisser transparaître de la tristesse ou du regret.

-Je l'ai retrouvé. Le Mizukage qui a détruit ma famille, et ma vie. Isolé, dans un petit village du pays de l'eau. Je l'ai traqué, je l'ai combattu, et je l'ai vaincu.

Il soupira un bon coup, refermant de nouveau les yeux. Quelques secondes de silence semblèrent durer une éternité, avant qu'il ne reporte son regard vers son amie.

-Et à la fin, je n'ai rien fait. Je l'ai laissé vivre. Il s'était construit une nouvelle vie. Une nouvelle famille. Un nouveau fils. Si je l'avais tué, cet enfant aurait peut-être eu ma vie un jour. Je n'aurais pas été mieux que cet homme. Et étrangement, je n'ai aucun regret.

Il conclut ce cours monologue par un sourire, honnête, sincère, presque enfantin, plongeant son regard dans celui d'Ashley.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦





MJ/Hikaru Yutsuki
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Nitsu
Administrateur
avatar
Ashley Nitsu
Messages : 905
Date d'inscription : 01/08/2013

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Dim 7 Mai 2017 - 12:50
Les réactions d'Aeon me surprit. Je restais calme, pourtant quelque chose venait m'apaiser. Sans doute son sourire, son enthousiasme soudain. J'avais oublié que tout n'était pas si sombre. Tout n'était pas si triste. J'avais oublié l'effet qu'Aeon avait sur moi. Je soupirais longuement, un léger sourire creusant mes fossettes. Le chef de l'akatsuki n'était plus le même, il n'était plus perdu, plus sombre. C'était étrange de me rendre compte que le village qu'il dirigeait lui faisait du bien. Je ne le voyais pas ainsi, avant. Je le voyais comme mon chef et ça m'emmerdait profondément.

Du plus loin que je me souvenais, je n'avais reçu aucun véritable ordre de sa part. Il me laissait assez libre, il me laissait le choix. Enfin plus ou moins, un chef devait toujours avoir ses ressources et c'était un peu le cas d'Aeon, il avait toujours un coup d'avance dans son échiquier. Peut-être etait-ce la raison de son bien-être ? Il savait sans doute son futur tandis que le mieux était incertain. Finalement, actuellement, je ne lui apportais plus rien. Il n'avait plus besoin de moi, plus besoin de son bras droit. Lorsque je me surpris à penser à cela, je me rendais triste seule. Je ne devais pas faire cela. La vie semblait assez cruelle ainsi pourquoi devrais-je l'être avec moi-même ?

Je secouais la tête pour m'ôter tout cela de l'esprit et me concentrait sur les paroles d'Aeon. Lorsque je reportais mon attention sur lui, son regard avait changé. Je le regardais soudainement avec sérieux. Finalement, ce qui faisait notre particularité étaient nos parties d'ombre, je le voyais, ici, sous mes yeux. Je l'écoutais attentivement. Je hochais la tête comme pour exprimer le fait que je comprenais ces actions. Si je le pouvais, je l'aurais fais. J'aurais tué la personne qui avait massacré ma famille. Je trouvais ça si grand comme réaction de sa part. C'était à sa hauteur, à sa grandeur. Le rôle qu'il avait dans ce village lui faisait réellement du bien. Il s'acceptait, il acceptait son destin, son passé et son avenir.

Je ne pouvais dire qu'il n'avait plus besoin de moi. Cela était vrai, il n'avait plus besoin d'un bras droit mais d'une amie. Je lui souriais pleinement pour enfin lui répondre "Je suis fière de toi, Aeon !". Je le serais aussi souvent qu'il en aurait besoin. L'akatsuki c'était aussi un peu ça. C'était notre force. Ce qui faisait de nous, l'organisation la plus redoutable car nous étions tous amis au fond, tous la famille de chacun. Je me sentais vraiment heureuse pour lui, ça faisait si longtemps que je ressentais plus ça, la joie. J'avais oublié ce que cela faisait. Son sourire était si attendrissant.

Je lâchais petit à petit la pression accumulée depuis ses derniers mois. Je cauchemardais assez souvent. Toujours le même cauchemar horrible, toujours le récapitulatif des gens que je perdis dans mon égoisme. J'avais ouverte la lettre que ma soeur m'avait écrite avant de mourir ainsi que celle de ma mère. Ca me brisait encore, j'en tremblais. Je me souvenais encore des mots de ma mère. Je me sentais si seule jusqu'à l'akatsuki. Finalement, ma mère devait avoir raison. La voie que j'allais prendre ne sera pas plus la plus aisée mais ça sera la seule qui me conviendra réellement.

Je m'approchais de mon ami, en posant une main délicate sur sa joue en laissant un fin sourire sur mes lèvres  "Ne sois pas si sombre lorsque tu parles de ça. La clémence est une preuve de courage. Je connais peu de personne qui en serait capable. La rage est le chemin le plus simple, la colère le chemin le moins douloureux. Mais le pardon... C'est un acte à la taille de ce que tu es. tu n'as aucun regret à avoir, je crois même que tu peux en être fier. Tu peux avancer, maintenant. Il y a encore beaucoup à faire, tu ne trouves ?"

Je lâchais un long soupire. Même si j'étais loin de l'akatsuki et qu'ils étaient loin de moi, nous resterons fort. Je m'en rendis compte qu'à cet instant. Je tournais la tête pour admirer la vue avec tranquillité tout en laissant ma main retombait le long de mon corps. Je n'avais rien à regretter, rien. Aeon ne le devait pas non plus. Le temps ferra les choses, peut-être qu'un jour j'arriverais à faire de même. J'arriverai à trouver ce courage. "Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas rendue compte de la beauté d'un paysage, pas toi ?" Je disais avec douceur et calme. Un fin rictus naquit sur mes lèvres. Peut-être que j'avais changé aussi au final.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Ashley Nitsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne MJ/Hikaru Yutsuki
Fondateur/Admin
avatar
MJ/Hikaru Yutsuki
Messages : 1492
Date d'inscription : 23/04/2011

Fiche du shinobi
Grade: Kage
Point de vie:
3000/3000  (3000/3000)
Points de chakra:
8000/8000  (8000/8000)
Lun 8 Mai 2017 - 12:24
Aeon regardait le lointain, un petit sourire en coin. Pour être tout à fait honnête, il ne savait pas vraiment comme Ashley allait réagir. Peut-être le prendrait-elle pour un lâche, qui avait fuit, n'étant pas capable de mener sa vengeance jusqu'au bout ? Même lui se demandait si ce n'était pas ce qu'il était vraiment. Mais entendre Ashley dire qu'elle était fière de lui... Et applaudir son courage... Cela lui faisait du bien. Cela l'aidait à confirmer sa décision. Il n'en avait pas forcément besoin, mais il en avait envie. Oui, simplement le désir de savoir que quelqu'un approuvait sa décision, d'autant plus qu'il s'agit de quelqu'un qu'il estime beaucoup.

Il restait silencieux, se contentant simplement d'écouter la voix d'Ashley. Il n'avait pas vraiment envie de parler, simplement de profiter de l'instant. Et il y avait quelque chose d'agréable dans la douce mélodie de la voix de son amie. Il se contentait simplement de fermer les yeux, souriant, semblant se perdre dans ses pensées. Beaucoup de questionnement se bousculaient en lui. Que reservait l'avenir ? Tout ce qu'il avait bâtit s'effondrerait peut être sous ses pieds. Peut-être même avait-il tord. Mais cela n'importait pas pour le moment. L'instant était tout ce qui comptait à ses yeux, ou tout du moins, cet instant là.

Il ne revint à lui que lorsque la jeune femme commenta le paysage. Détournant le regard pour admirer ce dernier, il répondit simplement, souriant, un léger "Oui..."
Il laissa encore quelques secondes de silences, avant de se détourner vers Ashley. Finalement, il ne l'avait pas encore remercié. Elle n'avait probablement pas remarqué, mais elle l'avait aidé, indirectement, à surmonter les épreuves devant lui. Alors, la fixant de nouveau, le regard doux, mais emplie de détermination, il commença à lui parler.

-Merci, Ashley.

Il resta de nouveaux silencieux quelques secondes. Il détourna le regard, réfléchissant quelque peu à ses prochains mots. Ou alors pour profiter du calme. Lui même ne savait pas vraiment pourquoi, mais il avait envie de prendre son temps.

-T'entendre dire cela compte pour moi. Je ne suis pas aussi courageux que cela. Seul je ne suis rien. Seul, je n'aurais pas pu abandonner ma vengeance, car c'était ma seule raison de vivre. Mais je n'étais plus seul, j'ai trouvé des personnes importantes. Quand j'ai du maîtriser la marque maudite... Ce sont mes propres démons qui ont tenté de m'abattre. Et si ne j'avais rien eu à me raccrocher, rien à protéger, je n'aurais pas pu. Mais je sais que je ne suis plus seul. Et je pense que tu le sais, mais toi aussi.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦





MJ/Hikaru Yutsuki
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Nitsu
Administrateur
avatar
Ashley Nitsu
Messages : 905
Date d'inscription : 01/08/2013

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Lun 8 Mai 2017 - 14:35
La beauté de ce paysage m'apaisait vraiment ou peut-être était-ce sa présence à lui ? Je ne disais rien, c'était si calme, si doux. Ca m'avait manqué cette sensation de légèreté, de simplicité. Malgré moi, je ne pouvais qu'avouer le fait que rien n'était simple depuis que j'étais une criminelle, depuis l'akatsuki rentrait dans ma vie. Je me sentais vraiment bien ce jour-là. C'était si étrange de retrouver cette tranquillité intérieur. Je lâchais un petit soupir discret. Avait-il vraiment le pouvoir de me calmer ainsi ? Je ne savais pas trop. Mais je me sentais réellement bien.

Je tournais mon visage vers Aeon, il était aussi paisible que moi. C'était étonnant et agréable. J'appréciais ce visage là, de lui, celui qu'il me montrait depuis le début. En réalité, au début, je m'inquiétais trop pour moi-même pour me rendre compte qu'Aeon s'était dévoilé à moi, depuis un temps déjà. Ca m'apportait un peu de chaleur de me dire ça. C'était amusant. De ressentir ça, exactement ce sentiment là. Je laissais le silence faire son travail. On était tout les deux plongés dans nos pensées.

Puis finalement, il ouvrit la bouche pour me remercier. Ça me touchait réellement de l'entendre le dire. Je restais stupéfaite, les yeux grands ouverts. Je ne disais rien, j'étais vraiment scotchée et attendrie par ses paroles. Je ne répondis rien juste un simple sourire, doux et sincère. Ça me ressemblait plutôt bien de me taire dans ce genre de moment. Une force me posait pourtant à lui répondre, elle me disait de le faire, qu'il fallait que le fasse. Je posais juste ma main sur sa joue pour confirmer que j'avais bien entendu ses paroles et que j'étais encore là.

J'hésitais à retirer ma main après. C'était étrange venant de moi de faire un acte aussi affectueux. En faite, c'était étrange parce que l'image que tout le monde projetait de moi était cette femme sanguinaire, sans peine, ni loi, qui tuait sans larme et sans remord. C'était faux. Tellement faux. Je n'étais cette femme que pour montrer ma suprématie. Mon vrai visage ce n'était autre que celui de là... Cette femme souriante, douce et encourageante. Ca me fendait le coeur finalement. Ca me faisait réellement de la peine de revoir cette partie de moi. Depuis combien de temps l'avais-je perdue ?

"Merci Aeon..." murmurais-je dans un petit soupire. Je baisais un peu la tête. Finalement, j'étais plus émue que je le pensais par ses paroles, plus sensible à sa présence. C'était si douloureux de s'en rend compte et ça me rassurait tellement à la fois. "Merci de me rappeler que je ne sais pas ce monstre, que je ne suis pas cette étiquette que l'on colle sur moi depuis l'akatsuki". Je n'ajoutais rien. Je lui souriais, c'était un rictus pourtant assez triste. Comme si soudainement, je me sentais forte d'une autre manière. Je me sentais forte à ses côtés en réalité.

Il avait raison, personne n'était seul. Ni lui, ni moi, ni aucun ancien membre de l'akatsuki. Personne ne devrait l'être, finalement. Son discours avait tellement changé, tellement grandis. C'était agréable finalement de voir qu'une génération allait nous remplacer, qu'il allait prendre nos traces et rendre ce monde meilleur. J'espèrais vraiment qu'il fasse mieux que nous et finalement on allait les accompagner, les guider. Je me disais finalement qu'il était aussi tant que je laisse mes démons, que je grandisses à mon tour. C'était effrayant mais si Aeon était là alors ça ira, j'y croyais. "Tadashi... Il m'a tellement fais oublié tout ce que je possédais. Il m'a.."

Je marquais une pause en me mordant la lèvre. Je m'ouvrais à quelqu'un, ça faisait des mois que je ne parlais pas, pas de ça en tout cas. Que je ne disais rien sur ce qui s'était passé sur cette guerre. "Je me sentais réellement seule dans un monde qui n'était plus le mien. Tout le monde mourrait ou me trahisait. Ma petite soeur est morte pendant cette guerre, j'avais tellement été stupide de croire que je pouvais la sauver. Mon monde était plus dangereux que celui de Konoha. J'ai vu tellement de mes proches mourir et je me rendais compte que je ne pouvais sauver personne, absolument personne. J'étais inutile." Je soupirais longuement retenant l'émotion naissante dans ma gorge.

"Ce qui est arrivé pendant cette guerre était une horreur. Si tu n'avais pas été là, je ne me serais jamais battu. Si l'akatsuki ne se battait pas, je me serais laisser mourir. Et si ta main tu ne me l'avais pas tendu, je n'y aurais pas cru. Si je n'ai pas oublié que j'étais seule, Aeon, c'est grâce à toi." Je me tus une bonne fois pour toutes en laissant retomber ma main le long de mon corps. Un poids s'évacua. En réalité, je me sentais libre soudainement, vraiment libre. Je ne pensais à rien d'autre que ce moment là, rien d'autre que ma main encore imprégnée par la chaleur d'Aeon, rien d'autre que nous à cet instant présent. Je lui souriais chaleureusement en tournant légèrement mon visage vers les montagnes, vraiment, je ne comprenais pas ce qu'il faisait de moi, à quel point il me permettait d'être moi-même.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Ashley Nitsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne MJ/Hikaru Yutsuki
Fondateur/Admin
avatar
MJ/Hikaru Yutsuki
Messages : 1492
Date d'inscription : 23/04/2011

Fiche du shinobi
Grade: Kage
Point de vie:
3000/3000  (3000/3000)
Points de chakra:
8000/8000  (8000/8000)
Ven 19 Mai 2017 - 5:53
Une main vint se poser sur celle d'Ashley, tandis que cette dernière retombait, venant comme la saisir, la maintenant en hauteur. Ce geste, empli de tendresse et de délicatesse, fut simplement accompagné d'un doux sourire. Elle avait eu un tel poids à supporter durant toute la durée de cette guerre, et elle avait essayé de le faire seule. Mais elle ne le pouvait pas, et s'en rendait compte. Enfin, elle semblait se relâcher, faire ressortir tout ce qui était là, en elle, mais qu'elle n'avouait pas... aux autres, ou bien à elle même.

Oui, Aeon pouvait le comprendre. Après tous, les deux n'étaient pas si différents. Lui même avait, pendant plusieurs années, agit comme un être froid, dénué de sentiment. Mais il n'avait fait que se mentir à lui même, se tromper lui même. Peut être pour être plus fort. Mais très certainement pour se protéger, se protéger de toutes les tristesses qui vont avec les liens que l'on peut créer. Il en avait finit par penser que pour devenir le plus fort, il devait mettre de côté toutes ses émotions, ses sentiments. Tout ce qui le rendait humain, en bref. Mais rien que le fait que son objectif était motivé par ses désirs, ses regrets, ses peines, était une preuve que ceci n'était bien qu'un rôle. Et il s'était aussi souvenu que la vrai force ne provient pas d'un rejet de soi même.

Car c'était bien là la contradiction de ces deux êtres. Fiers de leur individualités, les deux en avaient fini par rejeter qui ils étaient vraiment, au profit de personnalités pré-construites, qui allaient avec leur rôle. En fin de compte, d'une certaine manière, ils avaient participé au système qu'ils dénonçaient. Mais cela était terminé. Enfin. Il n'y avait plus aucune raison de se battre contre soi même. Ni de se refuser. Non, il n'y avait plus qu'à s'accepter.

Aeon serrait la main d'Ashley, encore près de lui, ayant refermé les yeux. Quelques secondes passèrent, laissant simplement le temps aux deux êtres de profiter de l'instant, de leur situation, de la présence de l'autre, de la chaleur ressentie par cette simple poignée de main. Jusqu'à ce qu'il rouvre les yeux, avant de briser ce silence.

-Je suis désolé de ne pas avoir été là à ce moment là. Mais, ce n'est peut être pas ce que tu veux entendre actuellement, n'est-ce pas ? Alors je dirai simplement... Que je suis heureux de voir que tu n'as pas oublié qui tu étais. Nous avons tous les deux assumés des rôles, tout en repoussant qui nous étions au plus profond de nous. Mais à partir d'aujourd'hui, nous n'avons plus à faire celà, non ? Nous pouvons être nous même, sans artifices. Même si ce n'est qu'entre nous, nous pouvons partager ce que nous ressentons. Nos larmes, nos peines, mais aussi nos rires, nos joies, nos bonheurs. A partir d'aujourd'hui, il n'y a plus aucune raison de les retenir.

Il finit par lâcher la main d'Ashley, tout en refermant les yeux. Il se détourna faisant quelque pas en arrière, observant le soleil couchant. Ses derniers rayons marquaient la fin d'une époque... Et le début d'une nouvelle ère. Une ère dans laquelle ils auraient leur place, dans laquelle ils n'auraient plus jamais à cacher qui ils sont, ni ce qu'il ressentent. Et à propos de cela, il était peut être temps qu'Aeon ne le cache plus aussi.

-Je crois que je l'ai retrouvé... L'envie d'aimer.

Il se retourna vers , souriant.

-Je t'aime, Ashley. Alors, suivra tu ce chemin vers notre nouvelle ère à mes côtés ?

Baignant dans la lumière du crépuscule, douce et apaisante, il tendit sa main en avant, se contenant d'offrir un sourire doux et accueillant. Celui d'une personne qui vous attends quand vous rentre chez vous. Car vous avez un foyer.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦





MJ/Hikaru Yutsuki
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Nitsu
Administrateur
avatar
Ashley Nitsu
Messages : 905
Date d'inscription : 01/08/2013

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
4000/4000  (4000/4000)
Sam 20 Mai 2017 - 16:54
C'était calme mais je sentais le regard d'Aeon posait sur moi. Je ne disais rien. Finalement je n'avais rien à dire. Enfin c'était ce que je pensais à ce moment là. Je me forçais à me dire que je n'avais pas besoin de tout cela, pas besoin de sa présence, pas besoin que ça recommence. Tout ça, tout ses sentiments qui se mélangeait en moi, je connaissais tout cela. Ce n'était peut-être pas aussi intense, c'était différent mais était-ce réellement utile d'y cèder une autre fois ? de les accèder pour qu'on m'anéantisse un peu plus ? Qu'est ce que les sentiments m'avaient apporté jusqu'à maintenant hormis mes larmes ? Rien... Rien. Uniquement la trahison, la haine et mes larmes, mes précieuses larmes et enfin une haine, une haine si forte que j'en oubliais mon objectif. Seiya avait trahis mes sentiments, trahis l'akatsuki, trahis la guerre et m'avais trahis moi, dans mon intégralité.

Il me promettait protection et amour et je n'avais jamais rien eu. Juste une infinité de peine et de sensation d'utilisation. Cette douloureuse sensation d'avoir été un pion. Et cette sensation, je tuerais pour ne plus jamais la ressentir. A vrai dire, je tuerais peut-être pour beaucoup de raisons. Mais ce n'était pas ce que faisait tout le monde dans ce monde transpirant la haine et la vengeance ? Je ne m'en rendais pas encore compte pendant la guerre mais finalement, je me promettais de ne plus rien ressentir, juste pour ne pas me souvenir de cela, juste pour oublier la douleur que c'était d'être trahis par une personne qu'on aimait particulièrement. Je tenais pas à penser à Seiya alors que j'étais au côté d'Aeon et cela non plus, je ne m'en rendais pas compte avant. A vrai dire, penser à lui, un traître alors que l'ancien chef de l'akatsuki se trouvait à mes côtés me répugnait.

Je me rendis compte que Seiya n'était finalement qu'une trace de mon passé, qu'une chose partit en fumée en même temps que toute cette guerre. Je ne souhaitais plus y penser, je ne ressentais plus aucune envie de le hair. Finalement, ce n'était qu'une perte de temps, d'énergie. Il y avait tellement de choses à faire encore, de moments à vivre et pour une fois, en entendant les paroles d'Aeon, je me sentais capable de les accueillir ses moments. Je voulais renouer avec cette petit fille, kunoichi, souriante, douce, aimante. Aimante hein... C'était étrange de me l'avouer à ce moment lorsqu'il maintenait ma main contre sa joue. C'était chaud, rassurant. Haaaa, finalement, je n'avais rien connu, rien vécu.

Je pensais avoir déjà tout vu sur ce sentiment là mais j'avais tord parce que même du haut de mes 25 ans, j'étais incapable de me rendre compte de mes sentiments avant maintenant. Avant, je ne me sentais pas capable d'accueillir une quelconque douceur, un quelconque intérêt. Je n'en étais pas digne. Désormais, je me persuadais que j'étais à la hauteur de tout cela. Je ne portais plus le poids de ce monde sur mes épaules. A vrai dire, je ne l'avais jamais eu. Je n'étais pas seule. Aeon était là et il avait toujours été là depuis le départ. Je hochais les épaules pour enfin lui répondre "J'ai l'impression que mon corps a pris l'habitude d'être glaciale... Que rien ne peut le réchauffer..." Je riais un peu pourtant ce n'était pas risible.

Je sentis un petit pincement au coeur lorsqu'il lâcha ma main. Je ne disais rien. Je laissais ma main retombée le long de ma cuisse couverte de mon manteau. Mon regard se dirigea de nouveau vers le paysage d'un être tranquille. Il faisait vraiment bon malgré le soleil fuyant. Ou etait-ce juste sa chaleur à lui qui arrivait à me réchauffer ? Je lâchais un petit soupir comme pour me signaler que ce n'était pas tellement le moment de penser à ça. Jusqu'à ce moment précis, jusqu'il lui annonça qu'il était prêt à aimer de nouveau. Mon corps stoppa tout mouvement, je me pétrifiais. Une femme dans son village lui avait-il fait changer d'avis ? Je n'osais même pas tourné ma tête vers lui.

Je ne tenais pas à ce qu'il remarque ma bouille déçue quand il allait m'annoncer qu'il aimait une petite de son village. Son regard se posa sur moi, je ne disais rien. J'attendais la suite, attentive. Je crois finalement que j'étais la seule surprise à ce moment là, la seule à me demander si c'était bien de moi dont il parlait. Ma naïveté, même du haut de mes 25 ans, ne changeait pas. Je tournais ma tête vers lui avec surprise. Je ne savais plus trop quoi dire, ni quoi faire à vrai dire. Ces mots étaient si doux à entendre. Cela faisait bien depuis ma soeur que je ne l'avais pas entendu. Les gens ne m'aimaient pas, ils m'appréciaient ou me détestaient. Mais à ces mots, malgré ma stupéfaction, mon coeur se calma. Tout était balayé, toutes mes inquiétudes, toutes mes souffrances. Ma mère me disait souvent quand j'étais petite que l'amour avait un pouvoir, celui d'effacer tout les maux.

Je ne le voyais pas avant, personne ne pouvait me sortir des ténèbres dans lesquels je me laissais glisser. Sauf Aeon, n'est-ce pas ? Quand je pensais, qu'au départ, je ne le supportais pas. Il me tentait cette main, celle qu'on avait attendu toute une vie, celle qu'on voulait saisir sans hésiter. C'était ce que je fis. Je posais ma main dans celle d'Aeon en lui souriant à mon tour. Je n'étais pas si à l'aise que ça, j'avais encore du mal avec cette conception obscure mais je faisais confiance à Aeon. Impulsivement, ce qui me ressemblait bien d'ailleurs, je tirais un peu sur sa main pour le faire venir vers moi et le prit dans mes bras. Ca ne ressemblait pas à une étreinte amicale, ce n'était pas non plus dans l'optique de rassurer qui que ce soit ou quoi que ce soit. C'était purement affectif, c'était pure.

Je posais ma main dans ses cheveux en me penchant légèrement en arrière, sans être intentionnel. A vrai dire, je les attendais ces mots et pas de n'importe qui... Mais de sa bouche, de lui. Je soupirais de soulagement et d'aisance. J'appréciais réellement son contact, c'était effrayant de voir à quel point il dégelait mon corps et peut-être mon coeur. Je me sentais bien, réellement bien depuis la première fois depuis des années, je me sentais moi. Je me rendais compte que finalement quelque chose pouvait exalter mon corps, pouvait le déglacer et cette personne, c'était lui. "Sauf peut-être toi... Sauf peut-être ta chaleur, comme si tu pouvais transpercer ma glace. Reste là, Aeon, reste prêt de moi..." Je réalisais qu'il me changeait, qu'il me réchauffait et qu'il me tirait vers une lumière, elle brulait un peu au départ mais une fois accommodée, c'était reposant, encourageant. Je remarquait qu'en réalité depuis un moment, je l'aimais.



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Ashley Nitsu
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Commentaire fiche Cybille du Coudray
» WILLY ○ La peur... Une arme primitive mais efficace.
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» LOU ♣ Je suis pessimiste quand je regarde le monde, mais mon système nerveux est optimiste.
» Zoé Alice Williams - Le courage nourrit les guerres, mais c'est la peur qui les fait naître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RP, la voie du shinobi :: Paperasses :: Les rp et missions-
Sauter vers: