Découverte Arme + entrainements

 :: Paperasses :: Les rp et missions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Inaya Makimura
Administrateur
avatar
Inaya Makimura
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Lun 22 Mai 2017 - 0:24
1/2
Mon père me disait que je devais exploiter ma seule qualité, la qualité qui le rendait fière, ma précision et mon agilité. C'était étrange, mon père ne me félicitait rarement. Jusqu'au jour où il m'avait vu tirer avec arc et me battre avec un katana. Je n'avais pas beaucoup de capacités pour le moment. Je m'en rendais compte et pour une fois, mon père avait raison. Je devais utiliser mes capacités pour devenir plus forte. Faire l'honneur de ma famille, c'était ce qu'il pensait. Je souhaitais juste me rendre fière, les rendre fière. Je voulais me défendre. Rena était là, ce jour-là et mon père aussi. Nos familles étaient proches de bases. Là, nos pères avaient la merveilleuse idée de nous confronter. Bien-sûr aucune de nous deux avions le niveau d'utiliser du ninjutsu. Pour une question d'égalité, on avait pris nos armes fétiches. J'installais mon katana en travers de mon dos, d'un air tranquille. Puis à l'inverse, je fixais mon carquois aussi. C'était silencieux pour le moment.

Nos pères se postaient en hauteur, nous lâchant comme des bêtes de foire dans la forêt. J'entendis rapidement le couteau de lancée de mon amie se cogner contre l'arbre. Son abilité aux lancés de couteaux étaient époustouflant. De ma joue perlait une goutte de mon sang. Je me retournais. Je connaissais mon avantage face à elle, je savais que j'étais plus rapide qu'elle. Je me déplaçais dans les arbres pour arriver à une bonne distance. Je pris une première flèche que je tirais à ses pieds. Merde... J'avais oublié un facteur qui était la distance et le vent. Au début, je ne me rendais pas compte de l'importance de ce genre de choses. Ce n'était pas si compliqué pour moi de découvrir cela, ce n'était pas compliqué de bander un arc et de le pointer sur quelqu'un. Rena avait un père spécialiste dans le maniement des armes blanches et toutes autres armes possibles.

Elle avait nagé dedans et je le voyais bien. Je marquais une pause dans une feuillage tout en activant mon kamigan. Je la vis juste en dessous de moi, je bandais mon arc pour tirer sur elle, elle devait se la prendre dans l'épaule. C'était une substitution, je le sus à l'instant même lorsque je sentis son chakra juste au dessus de moi. J'esquivais de justesse, nous faisant tomber dans le vide. Je me rattrapais comme je le pouvais en lâchant mon arc, je sortis mon katana d'un geste rapide et agile. Un combat s'engagea, le fer s’échangeait avec force, avec violence. Nos pères commentaient par ci, par là. Quelques gouttes de nos sangs et de nos sueurs perlaient sur chacune. Nos coups étaient puissants mais la rapidité à changer de positions de mon amie était stupéfiante.

Malgré mon avantage sur elle, je peinais à suivre tout cela. Comme quoi, l'art des armes n'étaient pas une chose si facile. Si je voulais vraiment être capable de me battre avec cela, il fallait que je m'améliore. Elle me désarma. J'entendis d'ici le grognement de mon père, je fis une petite roulade en arrière pour agripper mon arc et la désarmer à mon tour. Mon souffle était fort, épuisée. Merde... Je n'étais pas très douée, je devais apprendre bien plus... Je devais m'en sortir bien mieux. Je regardais Rena avant de lui dire timidement "Tu veux bien m'apprendre tout cela ? Je veux... Je veux être aussi forte que toi en arme !" Elle me souriait en hochant la tête pour bien me faire comprendre que ça serait sans doute un plaisir pour elle !
Inaya Makimura
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Makimura
Administrateur
avatar
Inaya Makimura
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Mar 23 Mai 2017 - 1:46
2/2 Découverte acquise

Le lendemain le soleil se leva tranquillement sur Oto. Mon amie m'attendait au bas de ma porte. Je me dépêchais de prendre mes armes et partit comme une flèche en saluant rapidement mon père et mon frère. Je prenais toujours un peu de temps pour voir le portrait de ma mère. Elle serait sans doute fière de moi. Elle m'aurait dis de faire de mon mieux. Mon père m'avait juste demander de ne pas rentrer trop tard et de ne pas me laisser blesser. Je ne savais pas trop si c'était quelque chose d'attention ou juste une manière de garder les formes, encore une fois. Je hochais les épaules comme si c'était une réponse à moi-même et sans doute celle que j'aurais donné à ma mère.

Elle me disait souvent d'être gentille et patiente avec les autres. Quand j'y repensais, elle faisait tout pour que les autres m'acceptent. Pourtant, je préférais rester dans mon petit coin, trop timide pour aller vers les autres. C'était si triste de voir les choses de cette façon. Je secouais la tête pour m'empêcher de penser à tout cela. Je savais ce que ma tendre maman pensait de moi, elle m'aurait gourmander de penser ainsi. Mon amie était là, elle me tendait la main et c'était peut-être, elle, depuis le début mon départ. Elle avait toujours été là, toujours aidé à m'entrainer. Elle croyait plus en moi qu'en elle-même et je croyais plus en elle qu'en moi-même. C'était peut-être cette amitié dont Maman me parlait, souvent.

Rapidement, nous nous retrouvions sur notre terrain d'entrainement privilégié. Elle adorait m'y rejoindre désormais. On riait souvent sur le trajet et même lors qu'on s'entrainait. Elle y fixait des cibles un peu partout et m'expliqua les règles du jeu. Je devais toucher le plus de cibles possibles, le plus rapidement possibles et les plus précisément possible. Je me concentrais un peu avant de sortir une première flèche. La premiere fois était une catastrophe, tout comme la deuxième. Rena ne perdait pas espoir, elle me disait qu'elle aussi au début, elle n'y arrivait pas. Je m'acharnais à viser juste à viser droit. Elle m'expliqua alors que mon problème semblait être ma position. Rena prit mon arc pour me montrer les placements exacts de ma main.

Je l'écoutais avec attention pour essayer de reproduire la même chose. "Quand tu bandes ton arc, tu dois absolument prendre en compte les facteurs environnementaux. Le vent, sa vitesse, la vitesse de ta flèche, la force que tu donnes à l'impact et la distance qu'elle peut parcourir". Elle était vraiment claire dans ses explications. Les armes semblaient vraiment être simple pour elle. C'était si étranger encore. "Tu sais les armes ce ne sont pas juste des choses que tu utilises pour te défendre. Il faut que tu les vois comme une partie de toi, un peu comme ton chakra. Ton chakra tu le module pour l'envoyer dans tes pieds pour être plus rapide, pour en faire une technique. Une arme, c'est un peu la même chose, tu vas changer ta position, ta façon de tirer celon ce que tu veux faire. Ton arme c'est une partie de ce que tu es, c'est une partie de ton combat. Quand tu comprends cela, je crois que ca change absolument tout".

C'était bien plus net maintenant. Mon arc n'était pas qu'un simple objet, je devais le voir comme la continuiter de mon bras. Mon arc était l'aide pour que je tire plus loin et plus fort. Voilà ce que je devais penser. Je me concentrais de nouveau pour au moins la quarantième fois dans la journée. Je décochais mes flèches rapidement et avec le peu de précision que je possédais, une fois cela fait, une fois mes positions bonnes, mon amie posa une main sur mon épaule "La précision viendra, tout comme la puissance de ta flèche ou même de tes coups avec ton katana, tu verras. Ca s'apprend vite !"
Inaya Makimura
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Makimura
Administrateur
avatar
Inaya Makimura
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Mar 23 Mai 2017 - 23:10
Entrainements :

"INAYAA ! INAYAAA" Un sursaut, un regard. Puis un souffle, celui de mon amie. Elle me disait de me réveiller. J'entre-ouvris les yeux, un peu confuse. Je regardais autour de moi, tout était calme sauf elle. Son visage se décomposait par la peur, la crainte. Je l'interrogeais du regard mais c'était comme si elle était pétrifiée sur place. J'activais le kamigan pour y voir plus clair. Je ne voyais rien. Je la calmais d'une main douce et chaleureuse. Pourtant, Rena ne se calmait, elle tremblait. On attendit le jour, éveillé. Ce qui s'était passé avec cet homme semblait réellement l'avoir traumatisé. Il restait bien une heure et demi avant le lever du soleil. Le monde commençait lentement à sortir de sa torpeur. On entendait déjà l'air se fendre.

Les flèches, je les tirais en répétition. Rena me disait que je devais absolument travailler ma précision avant toute chose. Elle disait que je savais comment tirer mais que je ne possédais aucune justesse dans mes tirs. Et je tirais encore et encore. Quand je commençais à avoir mal aux doigts, elle me disait de prendre mon sabre et de me battre contre ce patin en bois. Je devais esquiver les coups tout en cognant. Mes coups faisaient tourner ce truc en bois et c'était plus dur qu'on le pensait finalement. Je faisais ce que je pouvais pour m'améliorer. Rena riait souvent et moi, aussi. Je me sentais en paix, malgré cette nuit courte et malgré le fait qu'une personne s’entraînait avec moi. Je n'étais pas seule avec elle et c'était étonnement agréable. Elle s'entrainait aussi à côté de moi.

Elle me conseillait sur mes positions "Reste plus sur tes appuies quand tu tires et quand tu bouges pour utiliser ton katana" J'essayais de mettre en oeuvre tout cela. Je me battais. "Tes pieds, Inaya, Ton bras, reste droite, la prochaine fois on travaillera ta respiration pour tirer. C'est aussi pour cela que tu n'es pas précise" Je hochais la tête, j'ajustais ce que je pouvais en attendant, j’espérais, j’espérais que ma puissance soit l'égale de la sienne, j'espérais d'y arriver. Je me battais, je tirais et je dégainais mon katana autant de fois qu'il le fallait, je me prenais ces foutus trucs en bois dans la tête, dans le tibia, dans l'épaule autant de fois qu'il le fallait pour cela. Je tirerai autant de fois qu'il le fallait. A la fin de la journée, ce fut mon amie qui m'arrêtait alors que quelques gouttes de mon sang perlé. Elle me regardait comme désabusée.

"Comment... Mais pourquoi tu as fais ça ? Si tu avais mal on se serait arrêté, Ina' ! Viens, on va aller chez moi pour soigner ta main !" Je ne disais rien, je hochais juste les épaules comme guise de réponses. Si elle savait que l'unique raison de mon entêtement n'était que cette ambition et cette envie de me surpasser et de pouvoir protéger ce que je voulais, quand je le voulais. Je n'étais utile pour personne, maintenant. Je voulais m'en sortir, je voulais me battre.
Inaya Makimura
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Makimura
Administrateur
avatar
Inaya Makimura
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Dim 28 Mai 2017 - 2:49
(C'est un poil en retard pour le 27 mais j'avais pas le temps avant ! xD )

Les gens souriaient aujourd'hui. Il était vraiment heureux. C'était une fête sans doute, je n'étais pas très douée pour ce genre de choses. Mon père y était et mon frère aussi. Moi, j'étais partie m'entrainer avec Rena. J'avais de la chance d'être tombée sur une fille comme elle. Elle était beaucoup plus ouverte et sociable que moi mais elle n'aimait pas tellement les grands rassemblements. Faire l'imbécile en souriant tout le temps au bras de nos pères, c'était franchement pas très agréable et entendre ohhh comme elle a grandis, comme elle est jolie, quelle sourire elle a, je suis sûre qu'elle irait bien avec mon fils qu'en pensez vous ? Je pense... Que vous devriez demander mon avis non ? Je roulais des yeux rien que d'y penser.

Ca me mettait en colère. Comme si je pouvais être promise à quelqu'un. Rena semblait dans le même état que moi. L'entrainement commença rapidement. Et au vu de nos états, la précision passera plus tard. C'étaient les katanas que l'on sortait. Un combat s'engagea entre nous deux. Les bruits de nos lames se percutant résonnaient dans la pleine. Nos souffles étaient rapides, essoufflées et pleins d'énergies encore. Elle m'expliquait comment me placer pour esquiver, tel ou tel attaques. C'était assez clair et je comprenais assez vite que je devais être efficace si je ne voulais pas que Rena me tue sur le coup. Elle avait autant la rage que moi sauf qu'elle devait bien avoir le double de mon niveau dans les armes.

Nous étions toutes les deux concentrées à mettre les coups où ils étaient utiles voir nécessaires. La vérité c'était que lors d'un combat, tout était absolument nécessaire. Il fallait que je veilles à mon placement, à ma vitesse, à mes coups, aux zones exposés. Il y avait beaucoup de facteurs qui pouvaient changer la situation à mon avantage ou pas. Rena m'apprenait à prêter attention. Il me répétait que la conscience de mon corps et de ma force changerait tout dans ma manière de bouger. Finalement, à force de me battre encore et encore, je me rendis compte que je changeais mes mouvements. Il était peut-être un peu plus fluide, ma défense plus nets, moins paniquée.

La sueur coulait sur nos corps sveltes, nous ne portions pas grand chose, il faisait chaud et personne ne savait que nous étions là. Un short noir et un bandeau noir suffisait amplement. De toute façon, après tout cela, j'irais dans les bains. Je passais plusieurs heures à me battre contre elle, c'était intense et fort. Bien, j'entendis quelqu'un nous applaudir et je priais pour que cette personne soit Zetsu, revenu de Mission. C'était le cas, c'était lui. Et soudainement, ma journée trouva son soleil.
Inaya Makimura
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Makimura
Administrateur
avatar
Inaya Makimura
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Dim 28 Mai 2017 - 15:03
On se retrouvait là, comme des imbéciles. Mon père m'avait forcé à aller plus loin dans mon combat, dans mon dons. Dans un sens, je comprenais pourquoi il faisait tout cela mais dans un autre, je lui en voulais. De ne pas m'avoir donné ce que j'avais besoin quand Maman était morte, de me pousser toujours plus loin sans se soucier de ce que je ressentais. Je sortais mon katana, en colère contre lui. C'était mérité, je savais que je ne gagnerais pas. Mais je ne baisserais pas les bras. Il avait osé attaquer Rena et ça, je lui pardonnerai pas. "Inaya... Fais pas ça, tu vas perdre de toute façon... C'est pas grave, je vais bien grâce à toi !" Malgré ses mots apaisants, je ne me calmais pas. C'était arrivé si rarement de m'énerver, je pensais même que ça n'avait jamais eu lieu.

Pourtant, je tremblais sous ma colère. Mon père ne disait rien, il me regardait comme si il pouvait être surpris. En quelques secondes, je me retrouvais au dessus de lui, mon katana en direction de lui. Dans un revers de main, il m'expulsa. Ses affinités étaient le fuuton et le doton. Ce n'était pas très étonnant qu'il me renvoie de là, où j'étais. Une goutte de sang tomba contre le sol, je baissais mon regard sur moi, j'avais une sacré entaille à la cuisse. Je ne disais rien, j'arrachais un morceau de mon haut pour venir arrêter le saignement. Je me calmais un peu. Pour réussir à le toucher, je devais être stratégique. "Si tu veux que Rena survive, tu vas devoir réussir à me toucher une fois."

Je relevais la tête vers mon père, marchant vers moi. Mon katana était à quelques mètres de moi, pas le temps d'aller chercher. Je sortis mon arc et une flèche. Je tirais une première, elle était juste mais une barrière de Doton la stoppa. "INAYA ! Concentre-toi ! Rappelle-toi ! TU DOIS ETRE PRECISE !" Je fis le vide dans mon esprit, je devais apaiser mon coeur, baisser mon rythme cardiaque. Je bandais mon arc une seconde fois pour tirer une autre flèche, mon père l'attrapa à une main. Il faisait le fier, me rapprochant ma vitesse. Je n'étais pas aussi rapide que lui mais j'étais véritablement intelligente. Sur la flèche se trouvait une note explosive, explosant dans sa main. Rena sourit, fière de moi. Je me relevais à toute vitesse pour glisser jusqu'à mon katana et le reprendre dans ma main.

Mon père n'avait même pas crier, même pas broncher à la douleur de l'explosion. Il sortit son katana à son tour. Son premier coup, contrée par le miens manqua de me coucher au sol. Sa force était incroyable. Il m’asséna de coups de katana, que je contrais mais qui m'enfonça un peu plus dans le sol, malgré mes bons appuies. Sa force était si grande, si impressionnante. Je tenais bon, je le devais. Rapidement, je sortis un katana de ma poche pour l'obliger à reculer de moi. D'une main il bloqua mon coup. Cela devenait un peu plus compliqué de tenir face à sa force, à une seule main. Je n'avais plus beaucoup de solution. Je grimaçais quand je voyais le katana de mon père se rapprochait de moi. Je bondis rapidement.

Mon agilité devrait faire la différence. J'appuyais mon pied sur son torse pour m'expulser de lui, je fis un petit salto en arrière, encore essoufflée. Je tentais de reprendre mon souffle, j'avais vraiment mal à la cuisse et surtout au bras qui avait du encaisser toutes les attaques de mon père. Je relevais la tête, mon père se trouvait non loin de Rena, faisant des mudras. Je n'arriverais pas à tant, Rena ne pouvait rien faire contre lui. "INAYA !" La précision, je devais être précise. Je bandais mon arc, me vidant l'esprit, réellement. Mon coeur et mon corps devait être calme, je prenais mon temps, assez de temps pour ne pas me louper. J'étirais mon arc au maximum et j'allais y mettre toute ma force. Je ne tenais droite, je ne sentais pas vraiment bien.

Avais-je perdu trop de sang ? Pourtant, je m'obligeais à me tenir debout à 400 mètres de mon père et de Rena. Je n'avais pas le droit de me louper. Je vidais mes poumons d'air, doucement. Et lorsque je sentais que ma main ne tremblait pas, je lâchais ma corde pour envoyer la flèche tout droit sur mon père. Il n'avait plus le choix, soit il arrêtait ce qu'il faisait, soit il se prenait une flèche avec une note explosive. Je vacillais un peu. L'utilisation de mon dojutsu et ma blessure ne devait pas aider à me sentir bien. Mon père commençait à courir vers moi avant que je ne prononce avec un mudras "Katsu"cela lui explosa dans la main. Pourtant, il courrait toujours, il semblait vraiment en colère et fier d emoi, peut-être.

Quelqu'un s'imposa devant moi en prononçant juste "Ca suffit. Regardez dans quel état est Inaya. Elle s'est bien battue aujourd'hui, laissez la se reposer." Cette voix, je la reconnaîtrais encore mille et ce visage aussi. Je soupirais de soulagement, il me souriait et tout mes problèmes s'envolèrent. Il me fit signe de la tête de le suivre, je marchais avec peine, avant de murmurer à Zetsu "Je vais m'évanouir" il se retournait vers moi, un peu surpris. Mon corps me lâcha soudainement et je sentis ses mains me récupérer de justesse "Bon dieu, Inaya..."
Inaya Makimura
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Makimura
Administrateur
avatar
Inaya Makimura
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Lun 29 Mai 2017 - 23:38
Je me réveillais, il faisait nuit. Depuis combien de temps je dormais. Ce n'était pas chez moi, ce n'était pas chez moi... Je me rappelais mon combat avec mon père et les blessures que j'avais. C'était étrange cette sensation de trahison. Peut-être avais-je besoin de me vider la tête, je me levais calmement. J'attrapais au passage mon arc et mes flèches avant d'y installer quelques marqueurs pour que je puisse tirer et ainsi me vider l'esprit. La lune se reflétait dans la rivière, c'était si beau, si agréable. Je posais une main dans l'eau, cela m'apaisait réellement.

Mon rythme cardiaque baissa et la tension dans mon corps aussi. Je lâchais un long soupir, ce n'était pas si simple d'avoir son père surtout quand il était comme le miens. Je me persuadais qu'il faisait ça pour me protèger, pour que je puisse le faire de moi-même. Ca me blessait de savoir que mon père me faisait subir tout cela, malgré les raisons. Je sentais quelques larmes montaient mais j'y mettais un terme. Je ne pleurerais pas. Je relevais la tête, je n'avais pas le droit de m'abattre sur mon sort, j'étais en vie et rien que cela, c'était bien assez. Je me relevais en sortant une flèche de mon carquois. Je tirais une première flèche, elle manquait sa cible.

Je fermais les yeux pour me concentrer. Si j'aimais l'arc c'était parce que cette arme était précise, une grande portée et ça me permettait de penser à autre chose, ça me vidait la tête. Je tirais encore et encore. Au bout de ma dernière flèche, je commençais à marcher vers ma cible pour les retirer et recommencer. Je repris ma place initial et décochais ma flèche qui tapa à côté de la cible, je soupirais. Je n'arrivais à rien, cette nuit. Je sentis une main se poser sur la mienne, tenant l'arc. Je tournais légèrement la tête pour voir que c'était Zetsu. Mon corps se détendit un peu plus. La proximité avec lui ne me mettait franchement pas à l'aise. J'essayais de ne pas trop y penser. Il ne parlait pas mais me guida juste. Il poussa mon pied gauche en arrière avec son pied, je me sentais bien plus à l'aise sur mes appuies.

Tout en se plaçant correctement derrière, il prit une flèche dans mon carquois et plaça celle-ci sur l'arc. Il banda l'arc avec moi. Je sentais son souffle sur moi, c'était étrange comme sensation entre le malaise et un délicieux sentiment. Je me concentrais un peu. Avec douceur, l'uchiha me remonta le visage. Ma position était désormais total. Je vidais mes poumons pour éviter les tremblements. Il se recula légèrement de moi, mon corps lâcha toute précision à ce moment là. Je devais être aussi tendue que mon arc quand il était collé à moi. Je lâchais enfin ma flèche qui se planta contre la cible. Je bondissais, toute fière de moi. Zetsu ne disait rien, il souriait un peu en m'évitant de faire attention à ma jambe et d'aller me recoucher.
Inaya Makimura
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Makimura
Administrateur
avatar
Inaya Makimura
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Jeu 1 Juin 2017 - 1:10
Mon regard se posait sur mon arc et la flèche que je tenais entre mes deux doigts. Je regardais autour de moi, prenant en facteur tout ce qu'il fallait, le vent, le temps, la vitesse de la flèche et la force de celle-ci. J'allais vraiment devoir penser à faire des flèches plus résistantes. Des flèches en aluminium seraient plus rapides et tiendraient mieux le vent. Je réfléchissais un peu à ça, jusqu'au temps que Rena remarque cela. Elle arrivait derrière moi pour me mettre une petite tape.

J'étais dans cette position depuis 20 min et Rena m'assura que je ne lâcherais pas cette position dans que je ne serais pas totalement concentrée et dans la meilleure position possible. Il fallait que je reste bien droit ou tout du moins, que je stabilise mes bras et ma poitrine pour mieux viser. J'attendais, encore et encore. C'était long, vraiment long. Mais finalement ça me permettait de réfléchir et surtout de remettre à la perfection ma position.

Rena voulait que je me ressentes sur moi-même. Cela avait marché finalement. Je ne me posais pas tellement de questions mais je m'obligeais à tenir ma position et malgré ce que tout le monde pensait, tenir une position aussi longtemps, ça faisait les bras. Rena tournait autour de moi et à son signal j'allais devoir tirer. Rena n'était pas une tortionnaire mais sincèrement, à ce moment là, elle était pire qu'une dictatrice. Elle ne disait rien. C'était vraiment looong, j'étais fatiguée. Si j'osais bouger pour m'étirer c'était un poing que je me prenais. Elle me regardait de façon sévère.

Cela me rappelait assez facilement à l'ordre. C'était amusant comme situation enfin amusant quand on prenait de la distance. Enfin, je l'entendis ce mot, celui que j'attendais depuis bientôt 40 min. Je tirais ma flèche et pour mon plus grand bonheur elle se planta, là, tout juste dans sa cible. Sous les applaudissements de ma meilleure amie et enfin j'osais le dire, c'était ma meilleure amie.
Inaya Makimura
Revenir en haut Aller en bas
Inaya Makimura
Administrateur
avatar
Inaya Makimura
Messages : 57
Date d'inscription : 30/04/2017

Fiche du shinobi
Grade: Chuunin
Point de vie:
750/750  (750/750)
Points de chakra:
750/750  (750/750)
Lun 5 Juin 2017 - 20:43
Il pleuvait aujourd'hui, pourtant, j'étais dehors, sous cette pluie. La trace de mes pas se voyait sur la terre boueuse. J'étais vraiment trempée, je trainais même un peu des pieds. Dans un baillement, je retournais vers chez moi, couverte de boue. Cela s'expliquerait sans doute, je pourrais l'expliquer. Je pourrais expliquer pourquoi du sang coulée de ma cuisse, pourquoi mon katana, trainant derrière moi, était marqué par le sang d'un autre. Je pourrais l'expliquer, sans aucun doute. Je pourrais aussi dire comment je manquais de mourir ce jour-là, je pourrais expliquer pourquoi j'avais si froid et que je tremblais, réellement, comme une petite feuille. Pourquoi personne n'était avec moi.

Il commençait à pleuvoir mais je continuais à m’entraîner. Le temps n'était pas un facteur suffisant pour m'arrêter. Mon père avait créer un clone pour que je puisse m’entraîner avec mon katana. Il pleuvait mais je ne m'en inquiétais pas. Je frappais, encore et encore. J'esquivais, je perceverais. C'était ce qui faisait ma force, c'était mon entêtement. Je soupirais longuement, je continuais encore et encore. J'en avais mal dans le biceps, pour dire. J'étais vraiment concentrée, avec mon dons d'activité, les attaques cachés ne l'étaient plus.

Je pris un certains temps avant de vraiment me sentir fatiguée. C'était à ce moment là qu'un kunai se dirigeait vers moi, je voyais la note explosive dessus, je le décallais simplement de sa trajectoire et je regardais autour de moi. Je ne remarquais pas la présence de la personne. Pourtant, au vu du Kunai il semblait que quelqu'un était là, tout prêt. Je gardais mon katana en main mais je poursuivais aussi mon combat. Faisant croire que je n'étais pas inquiète par ce qu'il venait de se passer. Jusqu'au moment où il se montrait. C'était une femme.

Elle apparut juste en dessous de moi, j'esquivais sans trop de peine. Un combat s'engagea entre elle et moi. Mon katana cognait contre le sien. On pouvait même distinguer les étincelles. Je ne savais même pas ce qu'elle me voulait. Mais ce n'était pas la question que je me posais à ce moment là. Une stratégie grandissait en moi tandis j'esquivais avec justesse les attaques de cette femme. Je retournais mon katana, je le tenais avec force et puissance et j'essayais de bouger le plus rapidement possible sans laisser trop de surface sans protection. Rena me l'avait bien appris.

Puis, je remarquais une ouverture, une assez grande ouverture au niveau de ses côtes. Je me baissais rapidement, retournant dans ma main le katana pour le diriger vers cette grande ouverture. Mon katana se planta dans sa chair. Ce n'était pas très agréable comme sensation, j'allais tuer cette personne, sans savoir ce qu'elle me voulait vraiment. Elle tenait mon katana comme si elle pouvait l'arrêter, désormais. Du sang coulait de ses lèvres, je relevais la tête vers elle et ajoutait "Je comprends pourquoi mon amant s'intéressait à tes capacités... La prochaine fois, la prochaine personne, tu ne pourras pas la vaincre !"

Je grimaçais, tout cela pour mes yeux, juste pour eux. Je ne la laisserais pas vivre, il était hors de question d'avoir d'autres personnes à mes trousses. J'enfonçais mon katana à son maximum avant de le ressortir d'un geste net et sec. Son corps tomba lourdement sur le sol et je repartis en marchant sous la pluie comme pour laver le meurtre que je venais de faire. Je n'avais sans doute pas le choix mais avoir le poids de la mort sur son katana n'était rien d'agréable.
Inaya Makimura
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chez Eäràr, maître d'arme.
» L'arme de la dialectique n'aurait pas donné des résultats +
» Dreadnought et Arme détruite
» Entrainements pratiques.Exercices physiques.Prêt au départ !
» Armure 105 à 135 et arme 109 à 145

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RP, la voie du shinobi :: Paperasses :: Les rp et missions-
Sauter vers: