Lost hope a dream - Tsubasa

 :: Paperasses :: Les rp et missions Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 156
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Sam 10 Juin 2017 - 18:58
Lost hope a dream
Feat
Tsubasa Hyuuga
Cinq ans... Voilà cinq ans que je reste silencieuse, que je reste silencieuse à tout ce qu'on me dit... Avec le temps, j'ai appris à vivre en solitaire, à vivre avec le fardeau qui est le mien, à assumer des actes qui ne sont pas les miens, à être le vilain petit canard noir parmi les magnifiques cygnes blancs... Malgré moi, j'ai tu ce que je suis et je suis devenue quelqu'un d'autre... En apparence... Mais le réveil est brutal et je devais encore continuer ma lancée. Un retour sanglant... J'ai beau haïr ce village, je ne parviens pas à filer en douce, je suis comme prisonnière dans mon propre village... Village que j'ai dirigé autrefois, village que j'ai aimé, village que j'ai protégé... Avant de me faire tromper. Je n'oublierais jamais même si je m'y attendais mais que pouvais-je y faire... Finalement, les villageois ont raison... Je suis faible et je le resterais... Je ne pourrais de toute façon jamais retrouver mon honneur... Mon clan a été écrasé avant qu'on ne tue une enfant devant moi... Comme d'habitude, il pleut dans les hauteurs mais je suis habituée. Habillée avec une tenue ninja, je portais une cape en plus. Depuis ma « libération », j'ai appris à vivre en solitaire et à profiter du village uniquement lorsqu'il pleut. Marchant machinalement, je sais que les rues du village sont vides et je n'ai donc pas à m'inquiéter. La pluie est probablement mon purgatoire pour le déshonneur qu'on me donne. Je reste silencieuse, je reste discrète. Même si je devais bruyante, personne ne ferait attention. Je sais que je suis surveillé et cela ne change rien. Après tout, pourquoi devrais-je me décarcasser pour un village qui m'ignore purement et simplement.

Bouteille à la main, je ne faisais que commencer. Supporter des accusations qui ne sont pas les miennes... L'histoire a pourtant fait de moi une traitre et une déshonorée... Que puis-je y faire finalement ? J'aurais beau crier que ce n'est pas le cas, je n'en resterais pas moins que ce qu'on m'accorde. Autrefois, j'ai réellement aimé ce village, aujourd'hui je le hais et il s'agit aussi pourtant de ma prison. Tapant dans des boites de conserves vides, je me fiche de l'heure et il fait probablement nuit. Je ne suis qu'un fantôme du passé et un espoir oublié. Je me fiche de mon état et je me fiche de ce qui peut se passer. Kunoichi ? Peut-être ou peut-être pas … Je ne suis même pas sûre d'avoir conserver ce titre... Ouvrant la bouteille, je la porte à mes lèvres et je bois plusieurs gorgées avant de la refermer. Marchant indubitablement dans les rues désert du village de la foudre, je laisse la pluie transpercer ma cape longue me purifiant du sang et des cendres qui ont coulé lors de ma précédente mission pour ce village maudit. Si j'étais une sorcière, j'aurais lancé un sort à l'actuel Raikage mais je ne suis pas capable d'user de la magie d'univers différent ou se trouvant dans un livre de conte pour enfants.

Je suis trempée mais je m'en fous. Progressant vers je ne sais où, je ne fais vraiment pas attention... Pourquoi faire ? Je connais ce village comme ma poche et j'en connais tous les secrets. C'est normal vu que j'ai régné sur ce village pendant des mois. C'est alors que ma longue cape, abimée par les combats, finit par rejoindre le sol. Dans son état, elle ne me servira plus à rien. J'en commanderais probablement une plus tard et je la payerais comme n'importe qui. Avant, on a voulu que je porte le titre mais aujourd'hui, il n'y a que de la haine et du mépris à mon égard. Haine que je leur rends mais sans être violente. Je suis comme une ermite mais condamnée à être surveillé et à être un vulgaire pion dans des guerres qui ne sont pas les miennes. La pression émise par l'actuel Raikage ainsi que la surveillance permanente ne m'aident pas non plus à voir ça autrement. J'ai pourtant grandie dans la haine et le mépris que je n'y prête plus aucune attention. Ils sont tous des étrangers pour moi et je n'ai aucune raison de me tuer à la tâche pour eux. Qu'ils aillent tous au diable et leur misère n'est pas la mienne. Je ne suis la favorite de personne et je n'accepte pas les ordres de mon successeur au titre de Raikage. Je suis peut-être tombée de haut mais je reste calme et silencieux. Je suis comme un serpent prés à mordre pour instiller son venin. Je n'attends qu'une chose : le moment propice...

Mais je ne dois pas penser ou parler de ça, l'heure n'est pas encore venue. Ma vengeance se prépare petit à petit dans le dos de tous. Je porte encore les marques du temps qui refuse de me laisser partir. Je porte encore la honte des miens et j'éteins la flamme de l'espoir que je fus autrefois. Je ne suis plus rien et je veux devenir un fantôme. Un fantôme qui hantera ce village pour tuer ceux qui sont responsable et je les connais tous. A commencé par mon soi-disant successeur. On me prend pour une menteuse et une traitre... Ma loyauté a toujours été pour ce village et malgré la douleur, la haine et le déshonneur, je suis encore ici... Ne me demandez pas pourquoi, je ne suis pas capable de répondre. La vie est parfois si dure qu'il faut savoir saisir toutes les occasions quelle qu'elles soient. Ou presque. Mon histoire n'intéresse personne... Je continue à marcher sous la pluie, trempée comme jamais mais cela fait longtemps que cela ne m'affecte plus...A croire que je suis insensible et surtout inhumaine... Qu'importe après tout... Cela ne regarde que moi...




♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Lost in the Echo
A memory has to put in order, a name engraved in the history... Or rather to make reappear.

Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1333
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Dim 11 Juin 2017 - 6:44
La pluie, c'était agréable. Et aussi très ennuyant, comme tous cette mascarade. La paix, les gens heureux, la fin des combats... Et le début d'autres qui ne font aucun sens, en bref, rien de bien intéressant. Toujours dans son bureau, Tsubasa était en train de faire tourner sa chaise. Regardant la montagne de travail qu'elle avait à faire pour le village, et avec le temps, son esprit c'était même convaincu qu'elle y avait vraiment un sens à tous ça. Que ce qu'elle faisait était utile pour les autres, et que la paix devait être maintenue à tout prix. Cependant, lorsque quelqu'un se voile ainsi la face, cela ne peut que finir mal. C'était comme si elle était quelqu'un d'autre, comme si celle qu'elle été avait disparu... Ou plus ou moins endormi. On ne change pas un monstre, et là, ou certains de ses anciens collègues de l'Akatsuki avaient des scrupules à tuer des enfants, elle n'en avait aucun. Au contraire, elle trouvait ça amusant fut un temps.

Après une petite heure à ne rien faire, elle trouva le courage de se mettre au travail. Il y avait tellement de paperasse à faire, regarder les rapports de missions des ninjas sans importances, des autres pions de se village... Mais bon, c'était nécessaire, enfin, elle essayait toujours de se convaincre que c'était le cas. Elle ne vit pas le temps passer et lorsqu'elle leva les yeux pour regarder à la fenêtre, il faisait nuit... La pluie était toujours là, et encore une fois, rien ne c'était passer... Elle ne demandait que ça, qu'un élément imprévisible ne vienne déranger cette foutue routine... Serrant un peu les poings, elle se leva de son siège. Il était temps de bouger, si cet élément imprévisible ne venait pas à elle, alors c'était elle qui irait à lui. Autant provoquer la chance, c'était bien l'une des seules choses qu'elle pouvait faire avec ce post de Raikage. Elle attrapa un mentaux, se dirigeant vers les rues villages.

Les rues étaient vide à cette heures, ce qui devait être normal... Les gens "normaux" ne sortent pas la nuit, mais c'était une bonne chose. Après tout, ce n'était pas quelqu'un de normal que chercher Tsubasa, non, elle cherchait quelqu'un qui serait capable d'éveiller en elle quelque chose. Elle voulait juste s'amuser un peu, comme à la vielle époque, celle ou elle était libre de faire ce dont elle avait envie. Secrètement, ou pas d'ailleurs, elle priait pour qu'il y ai une attaque, un assassins ou qu'un de ses groupes rebelles se manifeste. Quelque chose pour sauver sa soirée, mais les chances étaient malheureusement très faibles, alors elle n'en attendait pas beaucoup de cette possibilité. Marchant alors, sans but précis, elle vit une silhouette se dessiner au loin... Une silhouette qui lui était familière, un sourire se dessina sur le visage de Tsubasa... Elle s'arrêta, croisant les bras, amusée.

-Je remercie le ciel de m'avoir donner cette rencontre...


La personne en face d'elle n'était autre que Kazehana Hime, et à l'instant ou elle vit la jeune femme, une étincelle c'était réveiller en Tsubasa, une étincelle ? Ou bien plus encore... C'était comme si une lueur sinistre était visible dans le regard de la Hyuuga, qui vit son sourire se transformer en sourire carnassier... A vrai dire, bien qu'elle avait garder un œil sur la sandaime Raikage, elle ne s'attendait pas à la trouver maintenant. Mais en soit, c'était exactement ce qu'elle demandait, ce genre d'élément imprévisible, qu'allait-il se passer ? Qu'allait-elle faire ? Elle vit son excitation grandir à l'idée de toutes les possibilités que cette rencontre allait offrir... Elle n'aurait pas pu rêver mieux, comme si une bête venait d'être réveiller, le début d'une toute nouvelle histoire...



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 156
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Dim 11 Juin 2017 - 8:33
Lost hope a dream
Feat
Tsubasa Hyuuga
La pluie continue à verser un facteur clé de la vie sur une montagne cachée. Et il semblerait qu'elle aime cette montagne. Je marche encore, bouteille en main. Elle était encore pleine et j'avais à peine commencé les hostilités. Je suis seule mais c'est pas grave. Cela fait des années que je suis solitaire et isolée. Alors que j'étais quelqu'un qui craignait la solitude, elle est finalement devenue ma meilleure amie, ma confidente et celle qui m'apaise. Elle st comme ma sœur qui me protège du venin du village, elle est celle qui me couvre avant de dormir... Quand je dors... Les nuits sont courtes et je porte encore le poids des années à errer, à subir mon passé, à me rappeler ce que je cherche à oublier. Ma mère me disait souvent de ne pas vivre dans le passé mais je ne vois actuellement aucun avenir. Gardant la bouteille, je finis par lever ma main valide vers ma cicatrice que je gratte en mode « rien à foutre ». Les gens doivent m'oublier, m'ignorer et peut-être ai-je la chance de redémarrer de rien. Mais je suis prisonnière de mon propre village... Un village que j'ai servi avec loyauté... Mais aujourd'hui, je ne le porte plus dans mon cœur mais je ne suis pas libre de partir. J'ai essayé mais on m'en a empêché... Je sais donc ce qu'il en est.

Cependant, je marche tel un zombie hantant les lieux. Je n'ai pas envie de chercher un objectif... En fait, j'en ai un mais je ne peux pas encore l'atteindre. Retirant ma main libre, je la replace le long de mon corps et je tourne dans un coin de rue sans même savoir qu'une personne m'avait repérée. En même temps, je ne cherche pas à me cacher. Le vent est légèrement levé et il se balade comme un souvenir dans les rues du village et j'entends alors une voix que je ne connais que trop bien. Serrant un peu plus la bouteille dans ma main, je cesse ma marche nocturne, immobilisant à la seconde même où sa voix pénètre mes oreilles. Je finis par croiser son regard... Ce regard malsain comme je l'ai toujours connu... J'ai cherché à l’éviter mais il était plus que prévisible que je croise de nouveau sa route. Mon regard vairon se pose donc sur le Raikage qui semble d'humeur joyeuse ou pire encore. Je me fiche de son état pour être honnête, j'ai déjà assez à faire avec moi... Je ne vais pas jouer la babysitter en plus.

«  - Ciel qui ne semble pas être en ta faveur ! »

Je n'ai rien à dire de plus et il est peut-être la seule personne à qui je ne montre pas de respect. Et j'ai toutes les raisons d'agir ainsi. Je ne cherche pas à me battre et j'ai baissé les bras depuis un moment. Je pars en mission tous les trente-six du mois et cela me convient très bien. Gardant ma bouteille en main, je finis par hocher les épaules. Je ne préfère pas rester là car je sais pertinemment ce qui risque de se passer. Attrapant une gorgée, je garde ma froideur et neutralité que je devais appliquer dans ce genre de cas.

«  - Je t'aurais bien proposer de la partager en ma compagnie mais je n'ai aucune raison de la faire... »

Et voilà, c'est dit. Je suis encore à peu près clean et il en faudra plus pour me rendre bourrer ou incontrôlable. J'admets boire souvent mais je sais encore me limiter. Et puis, il s'agit là de mon unique refuge. Observant autour de moi, je réalise que si je veux disparaître, je dois faire marche arrière. Hochant simplement la tête, je fais demi-tour cherchant à l'éviter. L'affronter ne m'intéresse pas et d'ailleurs, rien ne m'intéresse en ce moment. J'ai l'impression d'être vidée de tout et de n'être qu'un légume. Peut-être est-ce mon jugement pour mes actions passées et pour purifier mon âme auprès des puissantes divinités. Si je les ai bafouées, qu'elles me pardonnent. Je fais alors un pas puis un second vers mon coin afin de reprendre ma marche. Je n'ai de toute façon rien à lui dire. J'ai perdu tout honneur depuis bien longtemps, j'ai perdu ma dignité depuis bien longtemps et je ne suis plus qu'une coquille vide. Je suis même presque certaine qu'il ne va pas me laisser tranquille. Par contre, je m'arrête un moment en réalisant... Est-il habillé comme une femme ? Je regarde ma bouteille et j'arque un sourcil. Je suis en train de me dire que je devrais peut-être arrêter de boire. Secouant ma tête pour chasser cette idée de ma tête, je reprends ma marche... Ou j'essaye !




♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Lost in the Echo
A memory has to put in order, a name engraved in the history... Or rather to make reappear.

Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1333
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Lun 12 Juin 2017 - 16:19
Et bien, elle était agressive. Ce n'était pas très surprenant, après tout, il y avait un "petit" passif entre eux. Par chance, elles étaient seules dans cette rue. Enfin, "seule" c'était vite dit. Il y avait bien entendu les membres de l'anbu qui surveiller Hime... Ils étaient un peu gênant, beaucoup trop gênant... Peut être que la Raikage aller faire en sorte de les faire disparaître. Aeon ne serait certainement pas très content, mais bon... De faux rapports, ce n'est pas difficile à faire. Hime, avait une bouteille en main. Tsubasa garda cette idée dans un coin de sa tête, et puis au moins, ça lui donnera l'occasion de revoir son vielle ami. Parce que oui, même les pires raclures de ce monde peuvent avoir des amis, contrairement à ce que les gens peuvent se dire. Alors qu'elle était perdu dans ses pensés, l'ancienne Raikage la ramena à elle, jouant un peu la provocation. C'était amusant.

Elle commença à faire demi-tour, elle devait savoir que Tsubasa n'allait pas la laisser filer aussi facilement. Au contraire, elle allait la coller toute la soirée. Juste histoire de se divertir un peu, et puis qui sait ? Peut être que de folles idées allaient émerger de l'esprit pour le moins tordu de notre chère Hyuuga. Attendant quelques secondes, elle continua de marcher, rejoignant rapidement Hime comme ci de rien été. Elle se mit à siffloter un air que les deux personne connaissait très bien, juste pour faire un petit rappel à l'ordre. Après tout, il ne fallait pas oublier qui était le chef ici, la personne qui avait réussit à manger l'autre.

- Le hasard fait bien les choses, j'allais justement dans la même direction. Faisons route ensemble. Qu'en dis tu ?


Elle prenait un ton hypocrite, ne cachant pas son amusement. C'était amusant de voir les conséquence de si petites choses, comment il était facile de détruire une vie en si peu de temps. Tsubasa réfléchissait, qu'allait elle faire pour s'amuser un peu plus avec cette chère Hime. Il y avait beaucoup de possibilité, mais laquelle serait la meilleure ? Elle fit passer son bras autour du coup de son ancienne "amie", cette rencontre était beaucoup trop calme pour le moment, il fallait pimenter un peu tout ça ! Un peu de contact physique, ça ne fait de mal à personne... Enfin, cela peut déprendre...















♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 156
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Mar 13 Juin 2017 - 11:31
Lost hope a dream
Feat
Tsubasa Hyuuga
Agressive ? Certainement pas mais je suis plutôt vindicative. Je ne l'apprécie pas du tout mais je le garde pour moi. Actuellement, je suis seule avec elle puisqu'il semble s'amuser à s'habiller en femme. Quel lubie lui passe par la tête ? Je ne préfère pas le savoir au vu de mon passif avec lui ; En même temps qui apprécierait de faire la causette avec son geôlier ? Pas moi, je ne suis pas quelqu'un d'hypocrite. Pas comme la population qui m'entoure et que j'ignore royalement. Je ne suis pas là pour faire du cirque. Je veux juste qu'on me foute la paix.... Enfin, non. J'en ai assez de la solitude mais ce n'est pas lui ou elle que je veux croiser. La revoir ? Ou plutôt le revoir ? Cela n'était absolument pas dans mes projets mais je sais que je suis désormais coincée et qu'elle ne va plus me lâcher de la soirée. Je libère alors un soupir à cette pensée. Provocante ? Pas vraiment. C'était juste pour lui faire comprendre que je ne voulais pas la voir. Mais comment le lui faire comprendre sans en devenir réellement irrespectueuse. Si je tente quoi que ce soit contre elle, je risque d'avoir de graves ennuis. Je devais donc être plus pernicieuse... Par obligation...

Mais il ne faut pas me prendre pour une abrutie pour autant. Je me suis peut-être fait manger mais certainement pas par lui/elle. C'est l'actuel Daimyo qui m'a mangé... Même le problème reste le même. Je préfère donc l'éviter pour le moment... En fait, c'est même la solution de facilité mais pour le moment, il vaut mieux que j'agisse ainsi... Pour ma propre sécurité et la sienne... Si je déborde, elle pourrait me faire arrêter pour tentative d'assassinat et je connais les sanctions que j'encours... J'ai été Kage avant elle et je sais mieux que personne comment cela se passe. J'ai été à la tête de ce village et je sais comment cela fonctionne. Je connais les clans et leur politique, tout comme je sais que ce n'est qu'une paix provisoire avec les clans maîtres comme je les surnomme. Ils sont ceux qui décident de l'avenir du village et de qui va le diriger. Depuis pas mal de temps, ils cherchent à avoir de plus en plus de pouvoir et il n'est même pas impossible ,qu'un jour, on tente de placer un chef de clan traditionaliste... Mais on ne peut pas aller contre les politiques des clans et leur changement.

Alors que je fais marche arrière afin d'emprunter une autre rue, elle n'hésite pas à me siffler la dite musique. Je grimace alors et je sais clairement ce que cela veut dire. Elle le sifflait souvent lorsqu'elle avait envie de jouer avec moi ou pire encore. Cela m'arrache donc un frisson discret, preuve que je savais ce que cela signifiait... Malheureusement. J'aurais voulu oublier son sens, oublier même cet air. Elle me préparait quelque chose et même si j'ignorais quoi, je devais rester sur mes gardes. Lorsqu'elle siffle cet air, ce n'est jamais bon. M'arrêtant alors, je me mordille discrètement la lèvre inférieure alors qu'elle me rejoigne. Levant mes yeux vairons sur elle, je reste neutre et je garde un ton calme.

«  - Rien n'est jamais dû au hasard avec toi... Le jeu du transgenre ne te convient plus alors tu attends quelque chose de moi ... »

La question qui me brûlait les lèvres était quoi ? Qu'est ce qu'elle attend de moi au juste ? Que je sois son toutou attitré ? Si c'est le cas, elle s'est trompée de personne car même si elle a joué avec moi durant des mois, elle continue encore de le faire. Je reste immobile avant que je ne retire sa main de moi. Elle en a assez fait jusqu'à maintenant. Ne la lâchant pas des yeux, je finis par rétorqué.

«  - Ne joue pas les hypocrites avec moi, Tsubasa. Je ne suis pas un de ces chefs de clan qui te lèche les bottes... Tu vas dans la même direction parce que j'y vais et uniquement pour cette raison...  »

Cela a le mérite d'être clair. J'ai été chef de clan mais elle a tout ravagée en aidant ceux qui était contre moi pour ensuite tuer ceux qui reste. Je ne suis pas dupe, loin de là. Cette histoire avait une toute autre raison sans oublier la gamine qu'elle a tué sous mes yeux déjà fragilisés par cette folie qu'elle versait autrefois sur moi d'une manière ou d'une autre. Je ne préfère pas la lâcher du visage. Je suis encore calme pour le moment mais je reste le plus neutre possible. M'énerver lui ferait beaucoup trop plaisir au jour d'aujourd'hui. Par contre lui montrer de l'ignorance et de l'indifférence me fait plaisir. J'ai pas passé ces cinq dernières années à réfléchir pour qu'elle me barre la route. Elle essaye de se montrer sympa pour confirmer que c'est moi qui a capitulé mais c'est tout autre... Je n'ai même pas espoir en elle... Peut-être qu'en quittant ce satané village, je pourrais dire que j'ai l'espoir mais ce n'est pas le cas actuellement puisque je me fais violence.




♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Lost in the Echo
A memory has to put in order, a name engraved in the history... Or rather to make reappear.

Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1333
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Lun 21 Aoû 2017 - 14:01
Alors que Hime était en train de lui répondre, Tsubasa fit mine de reculer de plusieurs pas, posant une main au niveau de sa poitrine en grimaçant... Comme-ci elle était prise d'une douleur sans nom, était-ce vrai ? Bien sûr que non, c'était juste de la comédie... Elle souriait intérieurement, le spectacle qu'elle avait en face d'elle l'amuser plus qu'autre chose... La Raikage et l'ancienne Raikage connaissaient tous deux très bien le rapport de force, il aurait suffit d'un coup, d'un geste, d'un rien de la part de Tsubasa pour éliminer Kazehana. Et pourtant, cela n'empêchait pas cette dernière d'avoir un minimum de répondant ! C'était justement ce que la Hyuuga cherchait ! Quelqu'un qui ose lui tenir tête, oui, pour pouvoir la briser de nouveau. C'était sadique, mais tellement amusant au fond, et malheureusement pour Tsubasa et heureusement pour Hime, ce genre de personne était plutôt rare...

-Ce n'était pas gentille... Je n'ai pas voulue changer de corps... Mais je fais avec !

La Raikage fit en sorte de reprendre une position normale, tout en souriant. C'était vrai, elle n'était pas une lèche botte. Et alors qu'elle allait lui répondre, une idée traversa la femme au cheveux argentés. Elle eut un petit rire d'amusement avant de regarder la direction que les deux femmes étaient en train de prendre, elle se rapprocha alors de Hime avant de lui attraper une main. Sans aucune gêne bien entendu, se doutant de la réaction de Kazehana, Tsubasa avait fait en sorte de bien maintenir sa prise. Elle ne craignait pas les attaques physiques, puisque après tout, le ciel lui avait envoyer ce démon qui lui sauva de nombreuse fois la mise. Puis, elle commença alors à avancer, forçant sa cible à la suivre, ce qui était surprenant dans cette histoire, c'était que les mouvements de Tsubasa n'étaient pas violent, au contraire, ils étaient d'une douceur incroyable. Il n'y avait pas de mauvaises intentions, n'y de bonnes, c'était tout simplement devenu indescriptible.

-Je sais, allons chez moi. Je t'invite, il serait peut être temps de se reprendre un peu en mains voyons !

Tsubasa ne disait plus rien sur la route, elle se contentait de forcer Hime à la suivre. Ce fut assez rapidement qu'elles arrivèrent au niveau d'une assez grande résidence, qui à première vue semblait être vide. La Hyuuga ouvrit la porte et entra, toujours en tenant la main de Kazehana, ce n'était qu'une fois arriver au niveau du salon principal qu'elle se décida de la lâcher. Elle tournait le dos à Hime, un geste qui était là dans la simple intention de la provoquer, c'était comme lui dire de lui planter un kunaï dans le dos, là maintenant. Cependant, Tsubasa était confiante, elle retira son manteau. La jeune femme était alors habillée d'une tunique assez simple, mais de très bonne qualité. Elle se dirigea vers une armoire avant de sortir une bouteille d'alcool et deux verres avant de s'asseoir dans un canapé et de servir les deux verres. Elle fit signe à son "amie" de se mettre à l'aise.

-Je t'en pris, installe toi à ton aise.
Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 156
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Lun 21 Aoû 2017 - 15:32
Lost Hope a dream Je reste silencieuse. J'avais dit ce que j'avais à dire sur le moment. Après tout, c'est elle qui m'a mangé comme dirait l'expression. Ce qui n'est pas vrai vu que c'est le chef de l'Akatsuki et actuel Daimyo qui m'a condamné. Je reste immobile même si j'ignore pourquoi... Sur le moment, j'aurais voulu partir, ne pas croisé sa route... Je savais bien entendu que des ninjas me surveillaient mais cela ne me faisait ni chaud ni froid. Pour être honnête, je m'en foutais royalement. Ils perdaient leur temps en me surveillant. Je ne peux pas quitter le village et je ne sors que lorsque tout le monde est chez soi... Bref, j'avais perdu le goût de reprendre contact avec la population. Leur sort ne m'intéressait plus... Ma vie a éclatée en milles morceaux  lorsque j'ai été emprisonnée dans le cristal du Daimyo. Je m'en souviens comme si c'était hier. J'avais cette impression d'étouffer sans respirer, j'avais cette impression de ne plus me contrôler, j'avais l'impression qu'on me retenait sur le monde des vivants alors que j'aurais dû mourir bien plus tôt. S'affronter ? Non, je ne lui donnerais pas cette satisfaction et je n'ai plus combattu depuis des lustres, je ne me suis plus entraînée depuis ma sortie et je préfère rester dans ma petite chambre dans le parfait des silence à écrire. Écrire quoi, je ne sais pas mais j'avais ce besoin compulsif d'écrire... Des choses qui finissent par brûler afin que personne ne tombe dessus... Personne ne devait savoir ce que j'écrivais dessus. Je l'observe simplement sans montrer le moindre sentiment. Je me fiche d'elle et de sa politique. Elle a voulu le village, qu'elle assume mais qu'elle prenne en considération les actes et les conséquences d'un tel rôle.

Je la vois alors prendre cet air outré, grimaçant en reculant de plusieurs pas tout en posant une main sur sa poitrine. Je lève les yeux au ciel en haussant les épaules. Ce n'était qu'un rôle de comédie en plus pour celle qui est en face de moi. La peur de mourir ? Je ne demande pas mieux que depuis qu'elle m'a sortie de mon piège de cristal. Car oui, c'était un piège et cela a toujours été depuis qu'il y avait cette pseudo alliance. Je m'en étais doutée et pourtant, je suis aller dedans sans scrupule. On m'avait conseillé d'envoyer un émissaire mais j'ai préféré y aller par moi-même. Quelle erreur et quelle naïveté... Mais il est trop tard pour regretter et pour changer l'histoire... Je ne pourrais jamais plus retourner en arrière... Le mal est déjà fait et le poison de la rancœur s'était déjà installé au cœur même de mon chakra. Pourtant, j'ai la tête sur les épaules et je garde la tête haute. Je ne regrette pas mon passage à la tête du village, je regrette les conséquences de ma pseudo-trahison. Mais je ne peux rien faire contre un peuple débile qui ne cherche pas à comprendre... C'était peut-être mieux que je m'isole. Même s'il y a probablement d'autres raisons que je garde pour moi.

« - Voilà ce que c'est lorsqu'on joue avec des choses que l'on est pas capable de maitriser... »

Oui, je ne suis pas correct avec ma supérieure mais voilà longtemps que la violence ou le mental ne me fait plus d'effet... Elle y était parvenu une première fois mais comme je ne suis pas reconstruite, elle ne pourra pas me briser une seconde fois. Pas plus qu'elle ne l'avait déjà fait. Je marchais en silence en l'ignorant complétement avant de l'entendre rire. Qu'est ce qu'elle me prépare encore ? Je lâche un soupire et j'avais hâte de rentrer chez moi et de finir cette bouteille toute seule... La solitude est devenue mon amie ces derniers temps et ce n'est pas plus mal. Je n'ai plus l'envie de me battre pour quelque chose auquel je ne crois plus. J'ai longtemps crû en Kumo mais les derniers évènements m'en ont écœurés... Et j'en suis arrivé au point de vouloir oublié. C'est alors qu'elle lui attrape la main. Stoppant sa marche, elle refuse. Hors de question... Elle manifeste donc de la résistance et pas des moindres. Je ne suis pas son doudou et encore moins sa marionnette. Puis elle parle une nouvelle fois où elle dit m'inviter chez elle. Hein ? Mais j'en ai rien à cirer de chez elle. Mais la parole de trop a été celle où elle dit qu'il serait peut-être temps de me reprendre. De réflexe, la bouteille que je tenais dans la main est en route vers la tête de celle qui me colle. Oui, elle est pire qu'une gamine. Je n'avance plus et je reste neutre malgré ma réaction qui lui avait donné un indice sur le fait qu'elle venait de frapper dans le mille...

« - Qu'est ce que cela peut te foutre ? Tu n'es pas ma mère et encore moins ma sœur. Mon avenir ne regarde que moi et personne d'autre... »

Et le pire, c'est que c'est vrai. Je suis mon seul maître et je suis la seule à décider de ce que je dois faire. Je n'ai jamais eu de soeurs ni de frères sauf ceux de mon clan qui a été rasé par celle qui m'attire de force chez elle. Je ne veux pas y aller. Malheureusement, elle a plus de force que moi et je ne parviens pas à l'empêcher de m'emmener chez elle. Une fois arrivé dans le salon principal, elle me lâche et je me frotte le poignet qu'elle m'a maintenu durant tout ce temps. Je lâche un soupir mais je ne la lâche pas des yeux. Je ne peux purement pas resté ici... Je sais que je n'y suis pas la bienvenue alors pourquoi me faire venir ? Elle retire son manteau et je reste immobile avant qu'elle n'aille à son armoire pour prendre une bouteille et deux verres. Stop, j'en ai assez vu et assez entendu. Elle finit par l'inviter à m’asseoir. Hors de question.

« - Je n'ai aucune raison de le faire. Je ne suis plus la bienvenue depuis bien longtemps ! »

Il ne faut pas me prendre pour une idiote et au lieu d'aller m’asseoir comme le voudrait la Raikage, je préfère me diriger vers la sortie. Je n'ai rien à faire ici et cela ne me dit jamais rien de bon... Surtout lorsqu'elle est dans les parages. Je dois toujours m'attendre au pire lorsqu'elle est là et je doute que cette soirée soit différente des autres que nous avons à notre actif... Elle avait une idée derrière la tête même si je ne sais pas encore laquelle...
© 2981 12289 0



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Lost in the Echo
A memory has to put in order, a name engraved in the history... Or rather to make reappear.

Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1333
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Lun 21 Aoû 2017 - 19:25
Pour le moment, c'était presque un sans-faute. Hime était plutôt réactive, c'était comme-ci elle ouvrait les bras à Tsubasa. C'était amusant pour la jeune femme de voir la résistance de son "amie", qui semblait vraiment être à bout. Visiblement, cette solitude qu'elle s'était imposée était bien lourde, combien de temps ses épaules allaient-elles tenir ? Tant de questions se posaient dans la tête de la Raikage, le jeu venait de prendre une autre tournure. Elle pensait ne plus être la bienvenue ? Mais c'était complètement faux ! Tsubasa voulait bien d'elle, c'était même la seule personne pour qui elle avait de l’intérêt... Elle commença à se tourner vers la sortie... Maintenant, c'était son erreur, peut être sa seule erreur même. Ou bien, c'est ce qu'elle voulait faire croire. La tentation était beaucoup trop forte, se fut en un clignement d’œil qu'une lame se trouva sous la gorge de Kazehana.

-Combien de temps penses-tu encore pouvoir tenir ? Seule, à devoir supporter la regard méprisant des personnes qui t'admirer par le passé ?

Rapidement, elle frappa un coup sec dans l'arrière des genoux de Hime pour la faire tomber. Une fois, l'ancienne Raikage à genou, la Hyuuga vient alors trancher avec une précision hors norme le haut de Kazehana au niveau de l'omoplate droite de cette dernière, la lame n'avait pas touché la peau de Hime. La peau découverte de la dernière membre du clan Kazehana laissait paraître un tatouage, représentant le symbole du dit clan. Tsubasa posa le bout de ses doigts sur le tatouage, le caressant lentement. Comment savait-elle que Hime avait un tatouage ici ? Et bien, tout le monde à possède des secrets".

-Je vais te donner un petit cadeau. Car comme ça, s'il devait m'arriver quelque chose, il y aura toujours une petite partie de moi là, en toi.

Cette fois-ci, Tsubasa posa sa main de façon plus assurée. Un chakra sombre commença à s'appliquer sur le tatouage de Hime, et des ailes du papillon jaillirent des flammes d'un noir plus noir que celui de la nuit. À vrai dire, la Raikage pouvait faire en sorte de rendre ça le moins douloureux possible. Après tout, il fallait bien que cet échange reste dans la mémoire de Kazehana en plus de rester graver sur sa peau. Tsubasa était en train de poser un fuuinjutsu assez particulier, il était considéré comme "Maudit" dans les rares parchemins dans lesquelles elle était répertoriée. Maintenant, la question était de savoir si le sceau allait prendre le dessus maintenant ou si elle allait avoir la volonté suffisante pour le contenir.

-Et voilà... C'est terminer.

Tsubasa retira sa main en poussa Hime vers l'avant, elle recula ensuite avant de reprendre le verre qu'elle, c'était servit précédemment.

Sceau Maudit de Hime.:
 
Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Meï Nishimura
Mamie du forum
avatar
Meï Nishimura
Messages : 156
Date d'inscription : 02/05/2015

Fiche du shinobi
Grade: Juunin
Point de vie:
1000/1000  (1000/1000)
Points de chakra:
1000/1000  (1000/1000)
Mar 22 Aoû 2017 - 8:13
Lost Hope a dream Je m'apprêtais à quitter la demeure de l'actuelle Raikage. Non, je n'avais plus vraiment ma place ici... Je connaissais ces quartiers pour y avoir vécu suffisamment longtemps. J'ai été Raikage avant elle et je sais très bien comment sont les locaux. J'aurais du la tuer lorsque j'en avais l'occasion mais elle n'était pas elle-même. Je n'étais pas du genre à tuer des blessés et encore moins lorsqu'ils ne savent pas eux-mêmes qui ils sont... Mais c'est peut-être cette erreur qui m'a couté cher... Le plus cher probablement... Finalement, j'aurais du appliquer les règles de mon clan sans jamais regretter. Mais je n'étais pas ainsi... D'une façon ou d'une autre, les événements m'ont plus ou moins renforcée... Ou pas. Finalement, la solitude n'est pas la plus mauvaise alliée qui soit quand on y réfléchit. On peut lui parler sans craindre qu'elle trahisse, on peut lui parler et elle saura nous écouter mais elle ne pourra pas répondre... C'est peut-être le point négatif de l'histoire. Mais bon, on finirait par me croire folle... Même si c'est peut-être déjà un peu le cas Mais il n'y a personne autre que moi pour le certifier. J'avais donc tourner le dos au Raikage actuel me fichant complétement de ce qui pourrait se passer. Me tuer ? Je prendrais ça pour une délivrance et une occasion de rejoindre les miens dans l’au-delà. Donc non, je n'ai pas peur de perdre la vie... Elle aurait peut-être dû le faire au lieu de me délivrer de ma cage dorée comme dirait l'expression.

Être à bout ? Pas vraiment. Avant même d'être Raikage, je n'étais qu'une paria et une pestiférée. Il ne s'agit là que d'un juste retour des choses... Tu es née poussière, tu finiras par redevenir poussière... Voilà quelque chose que j'entendais souvent. La solitude a toujours été une grande amie, peut-être même ma meilleure amie. Mes amis ? Je n'en ai jamais eu et il n'est pas impossible que jamais j'en aurais. Ma vie a toujours été méfiance, complot, assassinat et cela n'est pas près de changer. Je faisais partie d'un clan dont la mission primaire était d'assassiner et c'est de là que venait cette richesse. Richesse qui s'est perdue lorsque Tsubasa avait décidé de tuer le clan dans sa totalité. Enfin, c'est ce qu'il m'a dit mais le clan n'est pas mort puisque je suis toujours en vie. J'ai peut-être de l'alcool dans le sang mais je suis encore consciente de ce qui se passe. Je n'étais pas dupe. Levant mon bras, une lame sort de mon brassard droit venant ainsi s'opposer à la lame qui essayait de se retrouver sous ma gorge. J'ai peut-être un peu rouillée mais je ne suis pas aussi facilement impressionnable. Bon, elle est proche mais pas au point de m’empêcher de bouger.

« - Cela ne regarde que moi... »

Je m'apprêtais à m'éclipser sous la lame sans chercher à me battre. Elle pourra me provoquer autant qu'elle le veut, je ne croiserais pas le fer avec elle. C'est alors qu'elle me frappe d'un coup sec derrière le genou et comme j'avais commencé à bouger, cela me fit perdre mon équilibre pour tomber un genou au sol. Je n'avais pas de suite senti que mon omoplate droite était à nu révélant ainsi mon tatouage qui n'était pas un secret. Il n'était pas rare qu'il soit visible. A une certaine époque, je n'avais pas honte d'appartenir à un tel clan et c'était même de notoriété publique. Cela l'est toujours aujourd'hui avec une seule différence : celle d'avoir déshonorer un nom, une famille et un clan par mon passif en tant que Raikage. Je tente de me relever mais je suis comme tétanisée... Pourquoi ? Pourquoi mes propres jambes refusent-elle de bouger ? J'ignore pourquoi mais je ne parviens plus à bouger. Je sens alors ses doigts caresser ma peau là où se trouve le tatouage. Je ravale inconsciemment ma salive et que préparait-elle au juste ? Je l'ignorais... Ma lame précédemment sortie était revenue dans sa position initiale et elle ne peut plus blesser personne. C'est alors qu'elle me dit quelque chose qui me fait écarquiller les yeux et je n'ai pas le temps de faire quoi que se soit que sa main est donc plus pressante sur mon omoplate droite. Quelque chose semble me brûler à l'épaule et elle retire sa main... Que venait-elle de faire ? C'est alors qu'elle me pousse vers l'avant et je suis donc allongée sur le sol.

Sans demander mon reste, je me relève avant de faire deux pas en avant. C'est alors que je sens une vive douleur à l'épaule et je lève ma main gauche pour la poser sur mon omoplate droite. Cette sensation de brûlure... D'où vient-elle ? Au départ, cette sensation était lointaine mais elle finit par me rattraper. La douleur se mêle rapidement à tout ça et je retombe sur le sol, lourdement en gardant ma main gauche sur mon épaule, serrant même celle-ci. Pour le moment, je grimaçais et de plus en plus avant de libérer des cris de douleur qui génère probablement une fierté chez la Raikage. J'étais comme absorbée par la douleur qui s'amplifie... Me pliant même en deux sur le sol, la douleur était des plus horribles même si je suis censée être habituée à résister à la douleur... Celle-ci sort de ce que j'ai connu... Elle est juste inhumaine... En moins de deux minutes, la douleur s'était amplifiée à une telle vitesse que ma lutte contre celle-ci m'avait épuisée et j'ai ressenti cette envie de dormir. Fermant petit à petit les yeux, je reste sur le sol tandis que ma respiration reste saccadée. La Raikage devait être fière de ce qu'elle venait de faire et son jeu devait la ravir... Je n'entends plus rien, je ne ressens plus rien, est-ce la Mort qui m'emporte ? Si c'est le cas alors voici l'heure de ma libération que j'attends depuis un long moment... Trop long...

------------------------------------

Un calme olympien, une respiration plutôt sereine... Rien ne semblait indiquer que j'allais me réveiller un jour. Je suis dans un trou noir, absente et éloigné du mon de extérieur. J'ouvre les yeux pour regarder autour de moi... Je ne reconnais pas cet endroit. Où suis-je ? Tournant la tête autour de moi, je finis par voir une lumière qui n'avait rien de naturel. Baissant les yeux, je me voyais nue, sans mes habits ni mes brassards... Ma chevelure était détachée et pendait  dans le vide obscure qui se trouvait autour de moi... Je me lève et je marche vers cette lumière afin de vous défiler mes souvenirs... Aussi bien les plus anciens que les plus récents... Chacun leur tour, je les visualise pour me les remémorer et plus je les vois et plus je réalise ce que je suis devenu... Une lâche... Qui se cache derrière sa peine... Qui se contente de sa honte... Qui dépend des autres... Est-ce vraiment cela que ma mère voulait que je devienne ? J'ignore depuis combien de temps je regarde mes propres souvenirs mais les larmes finissent par couler sans même savoir où je suis... Pourtant, j'ai cette impression d'être chez moi... Comme si j'étais déjà venu... C'est alors qu'un souvenir revient où je me revois avec une personne qui a longtemps été cher à mes yeux. Levant alors ma main vers mon cou, je finis par reprendre en main le symbole d'Uzushio qui a appartenu à Noa... Puis plus rien... Le noir...

------------------------------------

« - ... »

Je me réveille comme si j'avais fait un cauchemar. J'ignore combien de temps il s'est écoulé et je sens mon chakra se calmer... Hein ? Plusieurs jours ? Des semaines ? Je regarde autour de moi comme perturbée... Je semble chercher l'endroit où je me trouve. Ma respiration saccadée semble aussi se calmer... je porte alors ma main gauche sur mon épaule droite touchant alors mon tatouage... Suis-je revenu à la réalité ? Ou suis-je alors morte ? Je ferme les yeux un moment ayant ce besoin de calmer tout ça... De ce que j'ai vu, il fait soit nuit, soit je suis dans le noir...
© 2981 12289 0



♦ -------------------- ♦ -------------------- ♦



Lost in the Echo
A memory has to put in order, a name engraved in the history... Or rather to make reappear.

Meï Nishimura
Revenir en haut Aller en bas
Tatsuki Mei
Administrateur
avatar
Tatsuki Mei
Messages : 1333
Date d'inscription : 19/05/2014

Fiche du shinobi
Grade: Sannin
Point de vie:
2000/2000  (2000/2000)
Points de chakra:
5000/5000  (5000/5000)
Mar 22 Aoû 2017 - 11:02
Alors que les premières réactions du corps de Kazehana se faisaient voir, Tsubasa elle, se contenait de boire lentement, observant. Elle connaissait cette douleur, cependant, ce spectacle ne lui fit n'y chaud n'y froid. Elle aurait espéré que ce qui lui servait actuellement de jouet soit plus résistant, et la déception était assez visible sur son visage. Cependant, il était vrai que cela deviendrait beaucoup plus amusant dans un futur proche. Lorsque les premiers effets de la marque s'activeront sans que Hime ne s'en rende compte. Cela ne dura pas longtemps, après s'être tordu de douleur, elle avait perdu connaissance. La jeune femme finissait le verre qu'elle avait en main en se releva, elle le posa sur la table avant de s'approcher de son "amie"

-C'est fini... Doucement...

Tsubasa souleva l'ancienne Raikage délicatement, et pour la première fois, la jeune femme eut un comportement qui se voulait bienveillant. En effet, elle se dirigea vers l'étage, ouvrit la porte de la plus grande chambre et y installa Hime. Pendant que cette dernière était en train de dormir, Tsubasa fit en sorte de la mettre à l'aise. Elle s'occupa même de récupérer le haut de Kazehana qu'elle avait tranché et se mit à le recoudre. Une fois, cela fait, elle se dirigea vers la cuisine de cette maison. Commençant alors à cuisiner un repas, et alors qu'elle faisait tout cela, la jeune femme se demanda pourquoi. Et au final, la première réponse qui lui vint à l'esprit, c'était par nostalgie. Elle se mit alors à sourire, un sourire ironique. Elle était en train de se trouver juste pitoyable, chercher un peu de réconfort en se voilant la face avec des petits gestes ridicules... Après avoir fini, elle monta le repas dans la chambre de Hime.

Elle regarda Kazehana, qui semblait toujours dormir, elle n'allait pas tarder à reprendre connaissance. Tsubasa fit en sorte de prendre un crayon et une feuille de papier avant d'y écrire un mot. Elle le déposa au niveau du vêtement qu'elle avait recousu, on pouvait simplement y lire "Bonne continuation, tu es libre maintenant.". Puis, elle se dirigea vers la sortie, prenant lentement les escaliers et attrapant son manteau qu'elle enfila doucement. Peut-être avait-elle décider d'arrêter de jouer ce petit jeu ridicule ? Elle ne le savait pas, mais quelque chose venait de se réveiller en elle. Et ce n'était pas forcément une bonne chose, au contraire, c'était assez fort pour influencer ses mouvements et la convaincre que faire des choses ridicules... Elle se retourna une dernière fois vers le bâtiment, avant de disparaître dans les rues de Kumo...
Tatsuki Mei
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lost in my dream ( pv raven et ginger)
» LOST IN MY DREAM - DEMANDE DE PARTENARIAT
» ej - I have a dream. I hope it will come true. You are here with me. And I am here with you. I wish that the earth, sea, and sky up above would send me someone to lava.
» Lost, dream and love
» Dream of Ewilan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RP, la voie du shinobi :: Paperasses :: Les rp et missions-
Sauter vers: